Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Monolith dévoile son premier jeu Xbox 2

snoopers par snoopers, d'après GameInformer  email
 
Nous savions depuis quelques temps que l'équipe responsable de Tron 2.0 travaillait sur un mystérieux projet destiné aux nouvelles générations de consoles, sans plus de détails. Patience étant mère de toutes les vertus, le voile du secret se lève enfin pour laisser place à l'impatience la plus fébrile.

En effet, le GameInformer de ce mois ci rompt le silence et tire le portrait de l'un des jeux d'horreur les plus excitants qu'il nous ait été donné à voir depuis bien longtemps.

Edité par les gens de Sega, Condemned vous propose d'enfiler la veste d'Ethan Thomas, journaliste à Factornews le jour et agent du FBI la nuit dans l'unité des crimes en série, où vous aurez pour mission de traquer les serial-killers les plus pervers du pays (ceux-là même qui postent le jour sur Factornews). Pour ce faire, vous disposerez d'une ribambelle de gadgets qui le font grave, comme par exemple une lampe à UV pour révéler les empreintes digitales et autres fluides corporels exotiques oubliés par un tueur dilettante, un spectromètre gazeux pour analyser les odeurs ou encore un scanner 3D, vous permettant d'envoyer à votre labo des informations précises sur les lieux d'un crime. Plus que n'importe quelle arme, c'est cet attirail technologique qui vous fera progresser le long du jeu, de manière à retrouver la trace des malades mentaux que vous traquez. Pour vous donner une idée, la lampe UV pourra par exemple vous faire découvrir de quel côté s'est enfui votre killer en révélant les traces de pas qu'il aura laissées derrière lui, ou encore détecter des empreintes digitales sur le bouton d'ascenseur qu'il aura touché. Il sera également possible de prendre des photos que vos labos surpuissants analyseront à distance. La classe.

Contrairement à ce que les screenshots ci-dessous pourraient laisser croire, les dérangés du bulbe que vous poursuivrez dans Condemned ne sont absolument pas des zombies ou autres créatures venues des entrailles fumantes de l'enfer. De simples humains en somme, un peu désaxés certes, mais faits de chair et de sang. Ces joyeux lurons sont donc loin d'être de parfaits abrutis et se serviront de toute leur matière grise pour vous saigner comme des gorets, arrachant même des tuyaux aux murs pour se constituer des armes de fortune. Pour le reste, inutile de rabâcher la soupe commerciale des attachés de presse « …et l'IA est formidable blablabla… », nous jugerons sur pièce. Dernier élément connu du titre, notre enquêteur de choc subira régulièrement des « flashes » sous forme de cut-scenes. Ces flashes ne sont pas des prémonitions mais simplement le cheminement intellectuel d'Ethan, que la découverte de nouveaux indices fera gamberger à pleine turbine, dévoilant par ce biais quelques morceaux choisis des moments les plus intimes passés entre les psychopathes et leurs victimes… Voilà qui promet.

En plus d'être bourré de promesses terriblement alléchantes, Condemned se paye une gueule de premier de la classe. Basé sur une version améliorée du moteur de F.E.A.R., la cosmétique du jeu est tout simplement irréprochable, aussi bien techniquement qu'artistiquement. A mi-chemin entre la fantasmagorie glauque d'un Silent Hill et l'horreur suffocante du Se7en de David Fincher, le jeu de Monolith semble bien parti pour nous offrir une flippe de première qualité. Plus concrètement, la vingtaine d'images disponible ci-dessous nous permet d'admirer la finesse des décors et des personnages, que l'on devine bardés de normal mapping et autres joyeusetés aux noms tout aussi poétiques (on notera juste quelques modèles un peu anguleux, mais faut vraiment le dire vite). A noter également que Condemned tirera parti du moteur physique Havoc 3.0, ce qui ne gâche rien.

Prévu pour être l'un des premiers jeux Xbox 2 à sortir, Condemned ne devrait pas trop tarder à pointer le bout de son moignon sur consoles et PC, la machine de Microsoft étant prévue pour cette fin d'année. Et de toutes façons, la pluie de médias que devrait générer l'E3 2005 suffira à confirmer (ou non) ces excellentes impressions préliminaires.
Rechercher sur Factornews