Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Micro-transactions : Steam ouvre le bar

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Le problème d'avoir un quasi-monopole, c'est qu'on ne cherche pas tellement à s'améliorer. On cherche à soutirer encore plus de blé. Prenez Steam par exemple. Ils pourraient faire des trucs super cool comme un vrai client Android qui permet de télécharger sur sa tablette/smartphone les versions Android des jeux quand elles existent (c'est ce que fait l'Humble Store).

Mais la boutique de Valve préfère vous tâter l'entrejambe histoire d'être sur qu'il ne reste pas quelques sousous dans la popoche. La dernière invention de Steam est la boutique d'objets qui permet aux développeurs de vendre plein de merdouilles virtuelles au prix qu'ils veulent. Le premier jeu concerné est Rust et Facepunch vend des objets présents sur le marketplace mais à un prix fixe et souvent inférieur.

Tout cela est purement cosmétique. Ce sont principalement des skins pour des modèles 3D qui existent déjà. On parle donc de $5 pour acheter une texture et ce n'est pas pour un free-to-play mais pour un jeu payant encore en early access.
Rechercher sur Factornews