Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

MGS4 : Kojima deçu, mais c'est pas de sa faute

Akshell par Akshell, d'après Kotaku  email
 
Hideo Kojima, créateur de la série des Metal Gear Solid a décidé, dans un de ses rare moment de lucidité, de parler franchement de son prochain bébé (Metal Gear Solid 4) au magazine Edge. Non pas qu'il irait jusqu'à reconnaître que son travail puisse être imparfait, mais que celui de ceux travaillant pour lui puisse l'être.
Game-wise, it's pretty close to the original vision: you sneak into the battlefield and can choose whether to do a stealth game or interfere with the battle more directly. But the graphic, side things like motion-blending and the size of the map, totally was not accomplished to my original vision - to my satisfaction.


Un gameplay parfait correspondant à la vision du maîîîîîître mais des graphismes imparfaits : tout juste à la limite de l'acceptable.
PS3 was a dream machine, y'know, and we were going to work on this and that - and we had so many ideas. But when we actually started developing the game, we realized there were a lot of restrictions and so it turned out how you see it today.

La faute à une PS3 n'étant pas à la hauteur de ses attentes, trop de restrictions et pas seulement de la part du ...
I remember saying three years ago that we wanted to create something revolutionary, but in reality we couldn't really do that because of the CPU. We're using the Cell engine to its limit., actually.

Le Cell aurait déjà atteint ses limites ?
Please don't get me wrong, I'm not criticizing the PS3 machine, it's just that we weren't really aware of what the full-spec PS3 offered - we were creating something we couldn't entirely see.

Tout ça pour apprendre d'un Kojima reconnaissant à demi-mot, en forme d'excuse, qu'il aurait pu être naïf en croyant les , que malgré toutes les promesses qu'il a pu faire sur son jeu révolutionnaire ; ce n'était que du vent et que Metal Gear Solid 4 ne sera sûrement qu'un jeu Nextgen dans la moyenne des autres. Mais où est la surprise ?
Rechercher sur Factornews