Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Mata Hari quand elle m'a vu

ClémentXVII par ClémentXVII,  email  @ClementXVII
 
Pour la plupart des amateurs de jeux d'aventures de la période LucasArts, Indiana Jones and the Last Crusade est la quintessence du genre. Ce dernier possédait non seulement trois modes de jeu différents et plusieurs fins, mais certaines énigmes pouvaient aussi se résoudre de plusieurs façons. D'ailleurs, si vous vous approchez d'un de ces joueurs, et que vous lui murmurez "Hal Barwood" ou "Noah Falstein" à l'oreille, vous verrez les larmes lui monter aux yeux, ses lêvres trembler, et il s'écriera: "Espèce de fou, tu sais bien que ce duo n'a plus créé de jeu d'aventures depuis Indy IV, arrête-donc de me tourmenter"... et là, sortez votre arme ultime et dites-lui simplement: "Ils sont revenus, et travaillent ensemble sur Mata Hari, un nouveau point'n click.". Le résultat est immédiat, vous le verrez fondre de bonheur.

Comme son nom l'indique, Mata Hari nous met dans la peau de la femme qui fut fatale à tant d'hommes durant la première guerre mondiale. L'histoire débute alors qu'elle n'est qu'une danseuse, et tente de tisser des liens avec les personnalités puissantes de l'époque. Le jeu se présente comme un point'n click classique, des personnages en 3D évoluant dans des décors en deux dimensions. Ce qui frappe énormément, c'est la richesse des décors, et le monde coloré qui est tout à fait à point dans ce monde de faux-semblants. On nous a d'ailleurs assuré que Mata Hari disposait d'un vaste éventail de tenues, dont certaines semblent plus appropriées à un travail de nuit.

La version du jeu que dtp présenta à Leipzig était loin d'être optimisée (les déplacements de personnages étaient assez rigides), mais donnait une idée de ce que pourrait être le jeu. Pour les dialogues, le jeu utilisera un système similaire à ce qu'on a déjà vu dans Sam & Max ou The Dig : des points importants de la conversation se transforment en icônes dans l'inventaire. Ces dernières peuvent ensuite être utilisées dans des discussions avec d'autres personnages.

Beaucoup se demandent sûrement si Mata Hari sera l'Indiana Jones V qu'on aura jamais eu. Tout d'abord, il est plus que probable qu'il n'y ait qu'un seul mode de jeu (je vois difficilement Mata mettre la pâtée aux ennemis de l'armée adverse avec une droite bien placée). Mata sera aussi l'unique personnage jouable. En revanche, le jeu aura plusieurs fins différentes, et l'IQ (Indy Quotient) est de retour. Ce quotient était un indice similaire à ce qu'on retrouvait dans les jeux Sierra (ou Infocom), et donnait des points pour chaque énigme résolue, et pour la façon dont ces dernières étaient résolues.

Bien qu'il ait été écrit par Hal Barwood et Noah Falstein, Mata Hari est développé par les teutons de 4Front Studios, et devrait sortir durant le premier semestre 2008. dtp espère d'ailleurs une sortie simultanée pour les différents pays européens.