Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Les expériences à la con du week-end : épisode 6 - insane in the membrane

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Parmi les objets du quotidien les plus crades, on trouve les trucs qu'on touche en permanence donc les téléphones portables et les claviers. Les téléphones portables étant devenus des dalles lisses, ils sont relativement faciles à nettoyer. Les claviers par contre nécessitent un peu plus de boulot. Vous pouvez passer un chiffon imbibé d'alcool pour nettoyer les touches mais cela ne va pas enlever la tonne de peaux mortes, poils en tout genre et miettes de chips coincés en dessous. Heureusement, Factornews a une solution à vous proposer : le lave-vaisselle.

Je pourrais vous renvoyer vers la multitude d'articles et de vidéos Youtube à ce sujet mais j'ai préféré tester moi-même. Pour mes deux sujets de test, j'ai choisi un clavier à membrane, le Sun Type 7, et un clavier mécanique Monoprice équipé de Cherry MX Red. J'entends souvent les gens chanter les louanges du Model M d'IBM mais le Type 7 ne doit pas être loin en matière de qualité et de résistance aux éléments. En plus, il dispose de deux ports USB pour brancher sa souris ou son joypad. Les claviers mécaniques sont sympa mais je ne trouve pas la frappe agréable et ils font vraiment trop de bruit ce qui risque de causer des frictions si vous avez une épouse au sommeil léger ou un collègue un peu grincheux.



J'ai choisi de laisser le Type 7 tel quel tandis que j'ai enlevé toutes les touches du Monoprice. J'ai oublié de prendre une photo "avant" mais croyez moi sur parole, c'était dégueulasse. Regardez en dessous du tapis de sol d'une voiture côté conducteur pour avoir une idée du désastre. J'ai mis les touches dans un bol avec de l'eau savonneuse qui a automatiquement pris une couleur un peu grise. Puis j'ai mis les deux claviers sur le compartiment du haut du lave-vaisselle, les touches étant orientées vers le bas. Pour les options, j'ai choisi la fonction "casserole" même si ma maman m'a toujours dit de ne jamais mettre les casseroles au lave-vaisselle pour une raison que j'ignore toujours. Et j'ai collé la dose habituelle de détergent.



Une heure plus tard, j'ouvre le lave-vaisselle. Les deux claviers sont chauds, pas trop humides mais surtout propres. C'est surtout évident pour le Monoprice : mis à part quelques cheveux qui sont restés collés, le reste est impeccable. Poussière, miettes et autres trucs répugnants ont disparu. Ceci étant dit, un clavier propre ne sert à rien s'il est cassé. J'ai donc mis à sécher les deux claviers puis je me suis attaqué à sécher les touches du Monoprice une par une avec une serviette. Une semaine plus tard, les deux claviers étaient secs et prêts à l'emploi. Après avoir réassemblé le Monoprice, je l'ai branché sur mon PC et tout semble fonctionner à merveille, mêmes les diodes rouges et la sortie audio.



Au tour du Type 7. Avant de le brancher, j'ai enlevé quelques touches pour observer le dessous : impeccable. Une fois branché, même verdict que pour le Monoprice : le Type 7 répond à la perfection et aucun court-circuit n'est à déclarer. Je l'utilise même pour taper cet article. Et si vous cherchez une conclusion intelligente, il n'y en a pas. J'oubliais presque un détail : si vous tentez l'expérience, mieux vaut ne pas laver vos claviers en même temps que vos assiettes sales.

Rechercher sur Factornews