Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Le flash serious business

Nicaulas par Nicaulas, d'après Gamesindustry.biz  email  @nicaulasfactor
 
Les éditeurs sont taquins, ils ont patiemment attendu le viaduc de 5 jours où tout le monde est en vacances pour publier leurs résultats annuels et/ou trimestriels. Après Sony hier, c'est au tour de Konami, Namco Bandai, Sega et Activision de communiquer autour de leur état de santé. Auxquels j'ajoute EA, que j'avais oublié de traiter. Mon lieu de vacances n'ayant qu'une connexion antédiluvienne rappelant les heures glorieuses des modems 56K, vous m'excuserez de faire un tir groupé.

  • Konami annonce un chiffre d'affaires annuel de 2,3 milliards de dollars (-15% par rapport à 2011), et un bénéfice de 130 millions de dollars (-43%). Une baisse prévue, et due aux ventes déclinantes de jeux vidéo, malgré les honnêtes succès de Metal Gear Rising : Revengeance, Pro Evolution Soccer 2013, et Professional Baseball Spirits 2013. La plus grosse interrogation porte sur les jeux en ligne et le social gaming, puisque si l'éditeur revendique désormais 35 millions d'utilisateurs enregistrés sur ses services, la rentabilité n'est pas aussi bonne qu'espérée. Pour l'année en cours, Konami espère maintenir son chiffre d'affaires au même niveau, mais augmenter légèrement ses bénéfices.

  • Namco Bandai en revanche, a multiplié les million sellers cette année, et enregistre son meilleur résultat depuis longtemps. Grâce aux ventes de Tekken Tag Tournament 2, Soul Calibur V et Naruto Ultimate Ninja Storm 3, l'éditeur a généré un chiffre d'affaires de 4,8 milliards de dollars (+7,3%), et engrangé un bénéfice de 320 millions de dollars (+67,8%). Néanmoins, Namco a moins de jeux dans les cartons pour cette année, et s'attends donc à voir ses bénéfices reculer l'an prochain.

  • Sega, sur l'ensemble de ses activités, a vu son chiffre d'affaires annuel plonger de 18,7%, à 3,2 milliards de dollars, mais enregistre un bénéfice de 330 millions de dollars, en hausse de 53%. Une différence qui s'explique entre autres par une remise fiscale accordée à la branche américaine du groupe. Avec 3 million sellers (Football Manager 2013, Sonic & Sega All-Stars Racing Transformed et Aliens : Colonial Marines -si, je vous jure), la branche jeux vidéo enregistre un chiffre d'affaires d'un peu moins de 500 millions d'euros, à peu près stable par rapport à l'an dernier.

  • Activision, qui ne fait pas comme ses petits camarades et a une année fiscale de décembre à décembre, publie donc les résultats de son premier trimestre. Et c'est meilleur que prévu, avec un chiffre d'affaire de 1,3 milliard de dollars, notamment du au départ canon de Starcraft 2: Heart of the Swarm qui s'est écoulé à plus d'un million d'exemplaires depuis sa sortie. Les perspectives pour la fin de l'année sont un tout petit peu moins roses, puisque WoW voit son nombre d'abonnés chuter lourdement (-1,3 millions de joueurs en 3 mois), que le lancement pour le moins poussif de la WiiU prive l'éditeur de débouchés, et que l'arrivée prochaine de nouvelles consoles apporte son lot d'incertitudes.

  • Electronic Arts enfin, enregistre un chiffre d'affaires annuel de 3,8 milliards de dollars (-8%), une baisse notamment due au dernier trimestre où le CA a baissé à 1,2 milliards de dollars (-12%). Malgré une hausse de 29% du bénéfice, celui-ci reste faible : 98 millions de dollars. Malgré les polémiques, SimCity s'est vendu à 1,6 millions d'exemplaires, tandis que le Premium de Fifa 13 a rapporté 120 millions de dollars lors du dernier trimestre, et qu'en plus de ses 14,5 millions d'exemplaires, Fifa 13 a rapporté plus de 200 millions de dollars en micro-transactions sur l'année écoulée. Pour l'année en cours, EAcompte sur sa restructuration (ses licenciements, quoi) et l'arrivée des nouvelles consoles pour augmenter ses bénéfices.
Rechercher sur Factornews