Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Killing Floor 2 pratique aussi la micro-économie

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Quand Overkill a annoncé les micro-transactions pour Payday 2, le studio s'en est pris plein la gueule. Du coup Tripwire Interactive s'est dit : "Notre community manager est un peu léger en ce moment. On va lui donner du boulot en annonçant la même chose."  Ainsi naquit la ZED-conomy qui fera l'objet d'une prochaine mise à jour.

Le principe est le même que pour CS : GO : on ramasse des caisses en jouant au jeu, on achète des clés sur le marché Steam pour les ouvrir et on débloque des skins d'armes plus ou moins uniques qu'on revend après à prix d'or à des couillons. En clair, on dépense de la thune dans un jeu de hasard dans l'espoir de décrocher le pactole exactement comme quand on joue aux machines à sous ou qu'on achète des tickets à gratter. Evidemment les fans hurlent au scandale surtout que le jeu est encore en early access et balancent des reviews incendiaires sur la page Steam du jeu.

Pendant ce temps chez Overkill, on explique qu'on est désolé, qu'on a vécu des semaines difficiles et qu'on a écouté la communauté ...  sans pour autant virer son système de micro-transactions ce qui est pourtant l'essentiel du problème. Au fond, Overkill s'en cogne un peu de votre avis.
Rechercher sur Factornews