Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

IGF2012 : déferlante de First Person Thinkers

Skizomeuh par Skizomeuh,  email  @Skizomeuh
 
On vous a parlé récemment de la compil' PirateKart montée par la frange la plus radicale des indies, sortes de beatniks parmi les hippies, à l'occasion de l'Independant Game Festival. Voyons voir un peu ce que nous réservent quelques uns des devs un peu moins hardcoredu milieu parmi les 568 projets en lice pour cet IGF 2012.

Aujourd'hui on se focalise sur une des grosses tendances vidéoludiques actuelles : les puzzle games en vue subjective, Un genre qui finalement existe depuis la nuit des temps, celle des Atari ST et autres Amiga, avec des titres comme Total Eclipse, Mercenary ou encore Driller (et j'en passe). Mais un genre qui a définitivement éclaté au grand jour de la nextgensurtout grâce aux Portal.

Voici donc Kairo, Parallax et (le pas si nouveau) FRACT OSC qui rejoignent la meute des First Person qui en veulent à votre santé mentale, dans la foulée des déjà très attendus The Witness, Quantum Conundrum et Antichamber.

Kairo (pas si) Zen



On commence avec Kairo, un First Person Puzzler qui prend ses racines dans Myst (j'irais plus loin en lui trouvant encore plus de chromosomes partagés avec Total Eclipse) et vous place au milieu de vastes monuments abandonnés. A vous de les explorer, mettre en branle des mécanismes sans age pour découvrir les secrets de ce lieu et le destin qui vous attend.

Le traitement visuel, structures de pierres vestigiales à nu baignées dans une brouillard de sable sans fin, salles interconnectées mais sans réelle logique spatiale, marche plutôt bien pour poser l'ambiance malgré un manque assumé de polygones. Le développeur joue la carte de l'alphafundingen proposant son jeu en pré-commande à 8$ pour PC et Mac, achat qui vous donne droit dès à présent à l'alpha du jeu. Les premiers échos parlent d'une très bonne base avec un fort potentiel malgré quelques lacunes du côté de la maniabilité.



Parallax à tif



Avec celui-là, on va probablement s'arracher les cheveux ! Parallax joue la carte de l'abstraction complète avec une superbe bichromie de noir et de blanc, chaque niveau nous forçant à voyager d'une dimension à sa version négative via des portails dans le but de trouver la sortie du niveau.

On a très peu d'informations sur le jeu donc on ne sait pas encore ni quand ni sur quoi ça sort, mais le trailerparle déjà très bien de lui-même et l'auteur semble bien maîtriser son concept autant visuellement que du point de vue du design. Affaire à suivre...


Il y a dans ce pays une FRACTure



Difficile de ne pas profiter de l'occasion pour (re)parler de FRACT OSC, lui aussi complètement dans cette veine actuelle et tombé un peu dans l'oubli malgré sa place de finaliste à l'IGF de l'année dernière. Un peu comme Kairo et The Witness celui-ci vous place dans un monde étrange comme figé par le temps, cette fois-ci à forte connotation Tron, dans lequel vous allez jouer des mécanismes pour y redonner vie, et le cas échéant en trouver la sortie.

Basé sur le moteur Unity3D plutôt joliment utilisé, FRACT OSC met pas mal l'accent sur la partie acoustique, l'univers semblant régi par les sons : vous tomberez même rapidement sur un sampler vous obligeant à configurer la bonne musique pour progresser. Toujours en chantier pour passer du simple projet d'étudiant à celui de jeu complet, vous pouvez déjà goûter au jeu sur PC et Mac dans sa version Beta sur le site.

Rechercher sur Factornews