Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

I Expect You To Die

Ze_PilOt par Ze_PilOt,  email  @@Ze_PilOt
 
Jesse Schell n'est pas un nouveau venu dans le monde de la VR. Engagé chez Disney VR Studio en 1995 pour le développement d'Aladdin’s Magic Carpet VR Adventure, cet homme a plus de 500 mondes virtuels à son actif. Patron de sa propre boîte de développement de jeux, Schell Games, avec une centaine d'employés, il nous propose, enfin, l'accès à la démo du premier jeu de son studio conçu pour la VR : I Expect You To Die.

On peut voir toute l'expérience du bonhomme dans le premier tableau de ce qui pourrait se définir comme un point & clic immersif. Remplacez le curseur par votre regard, et les habituelles actions par une sorte de main virtuelle controlée à la souris : Clic gauche pour prendre/lâcher des objets, clic droit pour les activer, molette pour les déplacer en profondeur. La maniabilité n'est pas parfaite, mais on s'imagine sans mal ce que cela donnera sur les contrôleurs Touch d'oculus ou les manettes du Vive de HTC.

Vous voilà dans la peau d'un agent secret en bien mauvaise posture : Enfermé dans la voiture piégée de votre pire ennemi, elle même au coeur d'un avion de transport rempli de gaz toxique. A vous de trouver un moyen de vous libérer. Pour les sceptiques se demandant ce que la VR peut apporter à des genres déjà parfaitement jouables sur un écran classique, I Expect You To Die apporte la réponse en 10 minutes de gameplay. D'abord, pas d'éléments en surbrillance ou de pixel-hunting. Il suffit de bouger et tourner la tête pour voir chacun des éléments de manière intuitive.
Pas d'inventaire non plus : Il suffit de déposer les objets là où vous le désirez. Pareillement, pas besoin d'interface pour les examiner, il suffit de jouer avec et tourner autour. Besoin d'instructions pour désamorcer la bombe ? Mettez-les à côté de celle-ci, tout simplement ! Bon, rien de vraiment unique (on pensera à surgeon simulator), mais parfaitement fonctionnels en VR. L'autre interêt se situe dans la résolution de certaines énigmes, attention spoiler : Il vous sera demandé d'activer l'ordinateur de bord grâce à un scanner rétinien. Vous rapprochez votre oeil du scanner, et le laser vous balaye le visage. Evidemment celle-ci échoue, et un rayon de la mort menace de vous tuer. Pas de QTE ici, vous vous déplacez simplement sur le côté pour l'éviter, simple et intuitif. C'est l'une des forces de ce nouveau médium : Pas besoin d'artifices pour simuler des actions complexes. L'autre n'étant malheureusement pas explicable sans vous mettre un casque sur la tête : L'immersion, et la sensation de vivre une (petite) aventure plutôt que de jouer à un jeu.

Comme une vidéo vaut mieux qu'un long discours, voici ma première expérience avec le jeu (spoiler free), et une deuxième montrant la résolution de l'énigme de la démo.



Rechercher sur Factornews