Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

How do we play while our games are burning [MAJ]

choo.t par choo.t,  email  @ch00t
 
Il y a quelques jours, frustré que l’outil de recherche de Geforce Now ne me réponde systématiquement par la négative dans mes recherches de jeux, je suis parti fouiller dans la liste en json et me suis rendu compte de l’ampleur de l’hémorragie récente, seuls 639 titres étaient encore jouables, et il semblait bien que la tendance s’accélérait, chaque semaine les quelques jeux qui s’ajoutaient au service ne compensaient même plus les disparitions hebdomadaires.

Mais ça ne semble pas refroidir Nvidia, qui dans un communiqué rédigé par un spin doctor de talent, se félicite de son succès et de l’avenir de son catalogue qui ne devrait plus rétrécir : Cette fois, les éditeurs devront autoriser leurs jeux sur le service sous peine qu'ils disparaissent, au lieu d’en demander le retrait à posteriori. Dans la pratique, suite à cette transition, Sega, Klei, NCSoft et bien d’autres se sont fait la malle et le catalogue s’amenuise encore, avec seulement 541 jeux disponibles. Mais The Long Dark est de retour.

Mise à jour : Il semblerait que l’excès de confiance d’Nvidia dans sa plateforme ne soit pas si mal placé, Valve vient de passer Steam Cloud Play en bêta, et GeForce NOW est pour l’instant le seul service tiers affilié. C’est toujours de l’opt-in et le formulaire permet aux développeurs de choisir indépendamment quels services de cloud-gaming pourront ou non être utilisés avec leurs jeux. Surprise, Valve est listé comme hébergeur potentiel.
Rechercher sur Factornews