Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Go Fox Yourself

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Comme tous les autres médias généralistes, Fox News a fait son petit article sur Grand Theft Auto V. Ces animaux préhistoriques partouzeurs de droite ont profité de la sortie du jeu pour accuser les jeux violents d’être responsables des tueries récentes. Il n'y a pas la moindre recherche ni citation d'une quelconque étude. C'est directement :
Comme les autres best sellers, Grand Theft Auto V entraîne des millions de jeunes américains à aller dans les lieux publics et à tirer sur des innocents.
Il est donc temps de rétablir quelques faits. Comme je ne suis pas docteur en psychiatrie, je ne vais pas chercher à établir la présence ou l'absence de lien de cause à effet entre tirer sur des gens virtuels et tirer sur des gens réels. Je laisse le gouvernement s'en charger.

Le sénat américain va faire passer une loi qui va financer une étude à grande échelle cherchant à étudier l'impact des jeux et contenus vidéos violents sur les enfants. On va aussi chercher à savoir si les jeux vidéo ont plus d'impact que les autres médias. Activision a embauché des lobbyistes pour surveiller ses intérêts. Traduction : empêcher que les conclusions de l'étude ne conduisent à une interdiction des jeux violents aux mineurs.

En attendant les résultats de cette étude, on peut quand même noter que les tueries ont existé bien avant les jeux vidéo. J'imagine que les médias de droite de l'époque ont rejeté la faute sur le cinéma, le rock ou les livres d'heroic fantasy. Même en admettant que les jeux vidéo encouragent le passage à l'acte, il reste le problème du moyen. Rappelons quelques faits récents. Le 15 décembre 2012, un homme a poignardé 22 enfants et un adulte en Chine. Bilan : zéro mort. Le 15 avril 2013, deux bombes ont explosé en plein marathon de Boston. Bilan : trois morts. Le 14 décembre 2012, un homme a tiré sur des gamins avec un fusil semi-automatique, une variante de l'AR-15 (la version civile du M4). Bilan : 27 morts.

Lors d'une visite en Ohio, on m'a invité à tester quelques flingues : Beretta 9mm, Beretta 10mm, Steyr Aug, AK-47 et le fameux AR-15. C'était la première fois que je tenais un vrai flingue. On m'a juste demandé mes papiers, m'a fait signer une décharge et 5 minutes plus tard je tirais sur des zombies en papier tandis que des ados à côté de moi testaient une kalash. Conclusion ? C'est beaucoup trop facile à utiliser. Avec l'AR-15, on sent à peine le recul. En plus le fusil était muni d'une lunette avec viseur holographique donc je mettais dans le mille à tous les coups... Ca ne devrait pas être accessible aussi facilement. Mais c'est bien le cas.

Il y a quelques jours, un déséquilibré a pénétré dans une base de la Navy et tué douze personnes avec un shotgun qu'il a acheté légalement. Pourtant son dossier médical mentionnait des troubles mentaux graves (paranoia, trouble du sommeil et hallucinations sonores) pour lesquels il prenait des médicaments et son casier judiciaire est long comme le bras avec plusieurs arrestations pour usage illicite d'armes à feu. Rien de tout cela n'est arrivé aux oreilles du marchand d'armes durant les vérifications d'usage. Du coup on se demande bien ce qui est vérifié...

Au bout du compte, ce sont bien les armes qui tuent les gens. Les tarés existeront toujours et la seule chose qu'on peut vraiment faire pour les stopper est de leur empêcher l’accès aux instruments de mort. Et comme il est toujours possible de s'approprier les armes de quelqu'un d'autre (pour Sandy Hook, c'était les armes de sa mère), la seule solution est d'en interdire la vente. Même le magasin de sport à deux blocs de chez moi vend des AR-15... Malheureusement une interdiction ne risque pas d'arriver. Les tueries vont donc continuer et le jeu vidéo sera toujours pointé du doigt même si l'étude se révèle négative car c'est une cible facile : comme tout le monde joue à GTA et Call Of Duty, on trouvera forcément un de ces jeux chez le tueur.
Rechercher sur Factornews