Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Gearbox mettra de la pub dans ses jeux

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Gearbox Software a signé un accord avec Double Fusion pour inclure de la pub in-game dans ses futurs jeux. Face à la levée de boucliers, Randy Pitchford (co-créateur et PDG du studio) s'est fendu d'un long message explicatif. On y apprend que ça ne concernera pas forcément les jeux actuellement en développement (Brothers in Arms : Hell's Highway, Aliens : Colonial Marines et Borderlands). Il explique surtout que la pub permettra d'améliorer la qualité de leurs jeux sur trois points. Analysons les.

Plus d'authenticité dans les jeux : Randy cite l'exemple de Brothers in Arms : Hell's Highway. Un des niveaux du jeu se passera dans une usine Philips à Eindhoven. Grâce à un accord avec le constructeur, ils ont pu utiliser le nom et le vrai logo. Les Brothers In Arms ont toujours été développés avec une volonté de coller à la réalité historique. Dans ce cadre-là et même si c'est du placement produit bien habillé, j'ai envie de dire "pourquoi pas". Mais bon, les joueurs n'ont jamais été gênés de voir des fausses pubs dans Day of Defeat : Source ou Grand Theft Auto. Par contre on peut se demander où est la part d'authenticité de mettre des panneaux de pub Axe dans Rainbow Six : Vegas. On peut aussi se demander comment les développeurs vont justifier l'éventuelle présence de pubs pour des produits actuels dans Borderlands, un jeu qui se passe dans un contexte post-apocalyptique.

Plus de budget pour les jeux : avec de la pub, le jeu est mieux financé. S'il est mieux financé, il n'en sera que meilleur. C'est le postulat de base. Il serait idiot de nier qu'un gros budget est inutile pour faire un bon jeu même si on ne fait pas uniquement un jeu à coups de dollars. Outre le talent et les idées, il faut une gestion efficace du studio qui permet de tenir ses délais et donc son budget. Infinity Ward est un modèle du genre par exemple.

La pub pour le jeu en dehors du monde du jeu : ça consiste à faire de la promo pour un jeu en utilisant un vecteur connu d'un public pas forcément gamer. Par exemple pour Halo 3, le soda Mountain Dew a eu le droit à une bouteille spéciale et Cauet a fait un pipeau-concours chez nous. Je ne suis pas sûr que tout le monde apprécie cette omniprésence. Ca mène plutôt à une forme de saturation.

En tout cas, on apprécie le fait que Gearbox annonce clairement la couleur et tente d'expliquer le pourquoi du comment plutôt que d'introduire la pub dans ses jeux après sa sortie en douce via un patch. Il ne faut pas se leurrer : il devient de plus en plus dur d'éviter la pub in-game dans les AAA. Bien plus qu'un moyen de financement, c'est surtout un joli filon pour les éditeurs. Il ne faut cependant pas que ça tourne à l'abus. Dans le cinéma, le placement produit est une réalité depuis longtemps et les James Bond en sont les champions. Mais typiquement, le dernier (Casino Royale) va trop loin en faisant un gros plan totalement inutile sur un téléphone Sony. Il serait juste qu'au même titre que les logos PEGI, il y ait une mention "contient de la pub in-game" sur les boîtes de jeu.
Rechercher sur Factornews