Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

GC : Présentation Stronghold 3

ClémentXVII par ClémentXVII,  email  @ClementXVII
 
La série des Stronghold nous renvoie au temps glorieux du Moyen Âge et nous permet de revivre cette époque grandiose de sièges et prises de châteaux forts. Dans ce jeu, il vous faut réussir à gérer et construire votre plus belle et solide des forteresses, afin de résister aux attaques et d'écraser les armées ennemies. Il s'agit d'une simulation médiévale, à mi-chemin entre un jeu de gestion et de stratégie, comme l’écrivait le regretté Sonny.

Retour vers le futur



FireFly Studios, les concepteurs du jeu, commencent la présentation en rappelant un bref historique du jeu. Le premier jeu, sorti en 2001 a remporté un franc succès auprès des joueurs, mais beaucoup de joueurs firent l'impasse sur ce titre à cause de son graphisme daté en 2D. Fort de cette constatation, les développeurs se sont mis à travailler sur une suite qu'ils espéraient encore mille fois mieux que le prédécesseur. Non seulement ils remplacèrent les graphismes 2D par un moteur 3D de leur conception, mais ils ajoutèrent aussi plein de nouvelles fonctionnalités au jeu. Par exemple, ils ajoutèrent la Tour de Guet, qui permettait aux gardes de s'occuper des criminels. Ceux-ci seraient jetés en prison en attendant leur jugement dans le Palais de Justice. Bien entendu, tous ces nouveaux bâtiments ajoutaient de la complexité au jeu et, bien que Stronghold II se soit mieux vendu que son prédécesseur, il connût un succès plus mitigé. Ajoutez à cela le fait que le moteur maison était relativement mal optimisé, FireFly avait du pain sur la planche pour leur nouvel opus.

Écoutant les conseils de leurs fans, FireFly s'est basé sur leurs nombreux retours pour travailler sur Stronghold 3, qu'ils qualifient comme un retour aux sources de la série. Cette fois-ci il n'y a plus de bâtiments difficiles à gérer, ni d'options inutiles. Plutôt que de continuer à développer leur moteur en interne, ils se sont dit qu'en utilisant un middleware (Vision), ils gagneraient beaucoup de temps et pourraient se consacrer à la mécanique du jeu. De plus, grâce à Vision et sa compatibilité Havok, tous les bâtiments sont entièrement destructibles, et ils ont pu introduire quelques effets amusants basés sur la physique comme par exemple le lâcher de troncs d'arbres du haut d'une colline pour écraser l'armée qui nous attaque.

Car évidemment tout n'est pas tout rose dans le monde de Stronghold. Notre forteresse devra résister aux attaques ennemies, et pour cela FireFly nous offre tout un panel de pièges et constructions en tous genres. Les murs de la cité peuvent être construit sous n'importe quel angle, et il est même possible de dessiner leur contour en gardant le bouton de la souris enfoncé. On peut y ajouter des tours de guet, des fûts d'huile bouillante, des archers qui envoient flèches classiques ou flèches de feu ou tant d'autres armes de destruction massive. Seulement, il vaudrait mieux pour vous que l'armée ennemie soit déjà affaiblie quand elle arrive aux murs de votre forteresse. Pas de problème, il suffit d'enterrer des fûts de goudron et y mettre le feu dès que les ennemis tombent dedans, de lancer des ballots de paille enflammés ou simplement de les écraser à l'aide de vos catapultes. Du côté des assaillants, plutôt que de tenter une percée militaire dès le début, vous pouvez envoyer des animaux morts dans la forteresse ennemie à l'aide de la palissade. Ceux-ci amèneront des germes en tous genres dans la cité, et votre adversaire devra engager des médecins qui devront éradiquer la maladie avant qu'elle ne devienne pandémie et affaiblisse ses troupes.

La nuit, tous les bois sont gris



Stronghold 3 rajoute aussi un cycle jour/nuit au jeu. La nuit, vous aurez beaucoup de mal à distinguer les troupes ennemies en approche, et vous aurez intérêt à avoir construit des brûlots en haut des tours de guet qui se trouvent dans les environs de votre forteresse. Vos archers pourront les allumer avec leurs flèches de feu, et vous aurez alors tout le loisir d'observer les mouvements des troupes ennemies.

Parlons maintenant du jeu proprement dit. Comme indiqué plus haut, il s'agit d'un mélange entre jeu de gestion et RTS. L'expansion, c'est bien, mais il vaut mieux avoir les ressources nécessaires aux désirs de grandeur sous peine de se retrouver cul nu devant l'ennemi. Il faudra donc veiller à ce que vos fermiers produisent des champs de blé destinés à faire de la farine puis du pain, qu'ils aient des troupeaux de porcs et de bovins afin de satisfaire à vos besoins de viande, et disposer d'une carrière de pierre et un tailleur pour construire vos batiments.

Cette présentation de Stronghold 3 nous a en tout cas montré un chouette jeu qui devrait vous occuper de nombreuses heures. Il comportera deux campagnes, une de type économique qui plaira aux amateurs de gestion, et l'autre est plutôt de type militaire. On nous promet une histoire sombre, et pas seulement parce que vous pourrez assiéger vos ennemis la nuit. Niveau DRM, le jeu sortira sur Steam et utilisera Steamworks, ce qui permettra à tout un chacun de jouer à la campagne solo sans nécessiter une connexion fonctionnelle. Le jeu sera aussi axé sur le communautaire, avec la possibilité d'uploader ses propres cartes, d'avoir des ladders (globaux, liste d'amis et géolocalisés). La sortie du jeu est prévue pour le mois d'avril 2010, et il sera distribué chez nous par Koch Media.
Rechercher sur Factornews