Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

GC : Petite planète deviendra grosse

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Sony avait prévu un stand immense pour LittleBigPlanet avec des tonnes de bornes où le jeu était jouable. Certaines bornes étaient réservées à la création de niveau tandis que sur d'autres on pouvait tester les niveaux conçus par les développeurs.

En un peu plus d'une heure, j'ai pu tester les deux. Et franchement, je serais bien reparti en courant avec une des PS3 de test sous le bras.

Tout commence avec des menus sous formes de planètes qui montrent les différents niveaux. De là, on peut commencer à créer un niveau, le publier, télécharger ceux des autres et lancer une partie. C'est assez fouilli mais on retrouve vite ses marques. Avant toute chose, il est recommandé de créer son personnage histoire d'avoir un avatar personnalisé sympa. Quelques boutons plus tard, on se retrouve avec sa poupée rose-marron avec un chapeau et une salopette en cuir. La classe.

Passons directement au plus intéressant : la création de niveaux. J'ai du mal à comprendre les remarques des grands journalistes de Kotaku comme quoi c'était compliqué. Certes il y a un bon paquet de menus mais tout est d'une simplicité enfantine une fois qu'on a pigé la logique. Ce qui est clair c'est qu'il faut du temps pour faire un niveau long et chouette. On arrive très rapidement à créer des blocs, les retailler, les déplacer, les coller au mur (pour ne pas qu'ils soient affectés par la physique), leur affecter des propriétés mortelles (gaz, feu, électricité...)... Dans ce mode, son personnage vole et les menus sont attachés à lui par une ficelle. Si on presse sur bas, il tombe au sol et on peut tester son niveau et vérifier par exemple qu'il n'y a pas trop d'écart entre les blocs histoire qu'on puisse réussir son saut. En appuyant sur gauche et droite, on accède aux fonctionnalités d'annuler/refaire comme on ferait Ctrl+Z/Ctrl+Y sous Word.

Sur ces blocs, on colle des autocollants (on peut même prendre sa gueule en photo avec l'Eye Toy pour la mettre dans on niveau), on attache des ficelles pour faire des pendules, on ajoute des boutons d'action pour activer des ascenseurs, des ennemis et des départs/fins de niveau. En effet, il y a plusieurs modes de jeu disponibles pour un niveau. Ca peut aller de la course/time-attack à la coopération. C'est là où LittleBigPlanet fait encore plus fort avec la présence du coop. La coopération n'est pas uniquement présente quand on teste un niveau. Elle est aussi présente quand on les crée. Le joueur 1 contrôle la caméra et tout le monde peut modifier le niveau. Il faut rapidement s'organiser sous peine de se retrouver avec un joyeux bordel.

Uns fois qu'on est satisfait, on enregistre son niveau et on le teste. Après avoir fait 3 fois le tour de mon niveau créé en 30 minutes, j'ai testé un de ces développeurs en compagnie d'une journaliste allemande. Le niveau en question était une sorte de Donkey Kong gavé de physique avec des tonneaux enflammés et des pendules dans tous les sens. Le personnage se manie très simplement : on se déplace avec le stick, on saute avec X et on s'accroche avec R1. C'est très instinctif et super marrant, surtout en mode course quand l'un des joueurs essaye de faire pencher une plate-forme bancale pour que l'autre foire son saut et tombe dans le feu. Les créateurs de niveaux peuvent mettre et placer autant de checkpoints qu'ils le souhaitent ce qui fait que la difficulté d'un niveau peut aller de celle d'un Yoshi's Island à celle d'un Megaman. Il est possible de ramasser et d'utiliser différents bonus comme de l'eau pour résister une fois aux flammes. Le jeu a beau être vu de coté, les niveaux sont toujours en trois dimensions et c'est assez sympa de jouer sur la profondeur pour se planquer à la Rolling Thunder ou activer des mécanismes.

Vous l'aurez compris : ce jeu est incroyablement riche et généreux. Je n'ai pas vu le vingtième de possibilités. Si vous êtes motivé, il y a moyen de faire le jeu de plate-forme de ses rêves. Si vous êtes moins motivé, il y a toujours la possibilité de jouer aux niveaux des autres. Je ne serais pas étonné que des petits malins s'amusent à refaire Super Mario Bros ou imaginent des concepts très allumés avec la physique. Le jeu est prévu pour le 29 octobre en Europe.
Rechercher sur Factornews