Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

GC : Les FPS Activision de la fin de l'année

Zaza le Nounours par Zaza le Nounours,  email  @ZazaLeNounours
 
De passage sur l'immense stand Activision, nous avons pu nous essayer rapidement aux deux gros FPS de l'éditeur : Call of Duty 5 : World at War dans sa version PC, et James Bond : Quantum of Solace sur Xbox 360. Premières impressions.

Call of Duty 5 : World at War, développé par les mal-aimés de Treyarch, renoue avec la seconde guerre mondiale, en se plaçant cette fois-ci dans le Pacifique plutôt que dans cette pauvre Normandie. Nous avons pu tester la grosse nouveauté du jeu : le jeu en coop. Pour la première fois, la campagne du jeu sera en effet jouable en coop, et il faut reconnaitre que le fait de jouer à plusieurs humains est toujours aussi sympa. Les joueurs qui tombent au combat restent au sol et peuvent rester à se servir de leur flingue, à la manière du mode multi de Call of Duty 4, en attendant qu'un autre joueur viennent les soigner. N'espérez cependant pas établir de stratégie très élaborée : au lieu de traverser seul les couloirs du jeu, vous les traverserez à quatre.

Pour le reste du gameplay, c'est du Call of Duty pur jus : des scripts en permanence, des ennemis idiots qui se jettent sous les balles, des objectifs à accomplir. Le nouveau lance-flammes est en revanche plutôt marrant, et on prend un plaisir sadique à mettre le feu (littéralement) aux japonais et à les voir cramer en hurlant. Graphiquement par contre, le jeu ne fait vraiment pas de merveilles, même si le rendu de la jungle est plutôt sympa, bien que très "couloiresque", Call of Duty oblige.

Son nom est Bond



Une fois notre petite session de grillades nipponnes terminée, nous sommes partis nous essayer à James Bond : Quantum of Solace, toujours développé par Treyarch. Un FPS solo tout ce qu'il a de plus banal, qui utilise quand même un système de couverture à la Rainbow Six Vegas en passant en vue à la troisième personne.

Pour le reste, c'est du script, des niveaux linéaires, et de ennemis idiots, qui apparaissent par moments derrière des fenêtres en ouvrant des volets à la Virtua Cop. Ce n'est pas moche mais ça ne fait pas d'étincelles non plus, le modèle 3D de Craig Daniels ressemble bien à son modèle en chair et en os (comprendre qu'il est totalement inexpressif), ce n'est pas un mauvais jeu et dans le genre adaptation de gros film, c'est même a priori plutôt réussi. C'est juste complètement pas original, mais les fans de l'agent secret et des FPS pas prise de tête devraient quand même trouver leur compte.
Rechercher sur Factornews