Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

GC : Impressions - Divinity II - The Dragon Knight Saga

ClémentXVII par ClémentXVII,  email  @ClementXVII
 
Que les Chevaliers Dragons se réjouissent, le monde de Rivellon a encore besoin de nous ! Larian termine actuellement l'extension Flames of Vengeance qui sera distribuée chez nous par Focus en téléchargement uniquement. En revanche, une compilation contenant Divinity II: Ego Draconis et Flames of Vengeance sera vendue en version boite sur PC et X360 sous le titre : Divinity II - The Dragon Knight Saga. C'est d'ailleurs une version quasi finale du jeu que Focus nous a présenté sur leur stand de la Gamescom.

Ca flamme pour moi



Flames of Vengeance fait suite aux événements d’Ego Draconis. Notre Chevalier Dragon reprend du service pour libérer le Divin de sa prison, et accessoirement pour se venger. Les événements se déroulent principalement dans la cité d’Aleroth et ses environs, ville qui était inaccessible dans l’épisode précédent. Ceux d’entre vous qui ont joué à Ego Draconis seront ravis de voir que les quêtes sont toujours aussi variées et ne se prennent pas toujours au sérieux. Certaines d'entre elles sont d'ailleurs suggérées par l'environnement, et il faudra être attentif aux moindres détails pour les trouver.

Par exemple, on trouve dans la ville d’Aleroth des tas d’objets comestibles qui traînent (pain, saucisson,…). En les ramassant, on se rend compte qu’ils tracent un chemin dans la ville, et ce chemin vous mène dans une maison semblable à tant d’autres. Les traces continuent à l’intérieur, jusqu’à ce qu’on arrive dans la chambre de Tom. Quand il vous voit arriver, ce dernier vous supplie de ne pas le manger (Tom est... une tomate posée nonchalamment sur un lit), et si vous décidez d'exercer votre pouvoir de télépathie, vous apprendrez que Tom se prend pour une super-tomate ! Flames of Vengeance offre plus de 35 nouvelles quêtes, équivalent à une vingtaine d'heures de jeu.

Dragon dragon petit patapon



Niveau technique, Larian a énormément bossé sur le moteur du jeu. Qui plus est, comme ils partagent le même moteur, toutes les améliorations graphiques de Flames of Vengeance seront intégées à Ego Draconis, comme par exemple des textures plus fines, des effets de lumière améliorés – comme par exemple dans les zones souterraines où l'humidité suinte sur les murs – et une optimisation du moteur qui était parfois un peu poussif, surtout en plein combat contre de nombreux ennemis. Pendant la présentation, Focus nous a aussi montré une phase en dragon très impressionnante dans le plan astral, où notre Chevalier Dragon doit protéger un vaisseau volant alors qu'il se fait attaquer de toutes parts par les tourelles et ballistes de Damian. Le vol du dragon semble encore plus fluide et réaliste qu'il ne l'était dans Ego Draconis.

Add-on faisant suite à l'original oblige, les possesseurs d'Ego Draconis pourront continuer l'aventure avec leur personnage. Comme dans Ego Draconis, vous pourrez de toutes façons réorganiser vos compétences comme bon vous semble (moyennant un peu d'argent). Ceux qui voudront commencer l'aventure avec Flames of Vengeance et/ou ont perdu leur sauvegarde, disposent d'un capital d'XP de départ permettant de créer un Chevalier Dragon de niveau 35, avec assez de capacités pour égaler un vétéran qui aurait déjà roulé sa bosse dans Rivellon. Néanmoins, pour apprécier la richesse de l'environnement, je ne peux que vous conseiller de démarrer avec la première partie de l'aventure, elle en vaut la chandelle.

En tout cas, avec sa sortie en octobre 2010, Divinity II – The Dragon Knight Saga est bien parti pour remplir les longues soirées d'automne et d'hiver des amateurs de RPG à l'ancienne. Si l'écriture est du même niveau qu'Ego Draconis – et pour le peu que j'en ai vu cela semble être le cas – il est temps que je prépare mon armure pour venger tout le mal qui m'a été fait à la fin d'Ego Draconis. La version présentée était la version PC, et vous trouverez ci-dessous quelques images du jeu, dont quelques exclusivités Factor gracieusement fournies par Focus.
Rechercher sur Factornews