Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Gameloft : la messe est dite

Niko par Niko,  email  @nik0tine  
 
Mes bien chers frères et soeurs,

Nous sommes réunis ici pour rendre un dernier hommage au Gameloft de l'ère Guillemot, un éditeur fauché en pleine gloire (une perte de 24,2 millions d'euros en 2015) par un odieux acte de cannibalisme breton. La police dévoilera cette semaine dans quelle proportion le fautif, Mr Bolloré, a dévoré la chair de son compatriote (selon les témoins, plus de la moitié), mais pour l'heure, recueillons-nous.

Fleuron du savoir-faire français avec ses studios en Ukraine, Roumanie, Bulgarie, Indonésie, au Vietnam et en Chine, Gameloft s'est illustré depuis des années dans le domaine de l'innovation avec des gameplays jamais vus (on se rappellera de Block Breaker 2 deluxe, pierre angulaire du jeu vidéo mobile), des personnages originaux (inventeur des Minions, de Spider-man et de Mickey Mouse) et des concepts qui ont par la suite été repris de manière éhontée par ses concurrents, comme les célèbres NOVA et Modern Combat. Il est hélas à craindre que le nouveau propriétaire ait une mauvaise influence sur tant de créativité.

N'oubliez pas, en sortant, de donner quelques pièces dans les paniers mis en place par le frère du défunt Ubisoft qui rappelle qu'il pourrait, lui aussi, passer à la casserole à moyen terme.
Rechercher sur Factornews