Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

FactorAwards 2011 : Les Surprises

Niko par Niko,  email  @nik0tine  
 
Après 10 ans de résistance forcenée (principalement dûe à la flemme), Factor a décidé cette année de se plier à une coutume ancestrale : l'attribution de médailles en chocolat en fin d'année. Dans ces prochains jours, ce seront pas moins de 50 prix plus ou moins débiles qui seront attribués, à raison de deux toutes les 24 heures.

Enfilez votre smoking, les FactorAwards 2011, c'est parti !

Award du jeu qu'on croyait qu'il serait mauvais, et en fait non : Dead Island



Dead Island, c'est une longue histoire : on a commencé à en entendre parler en 2005 sous le nom d'Island of Living Dead. A l'époque, Techland s'apprêtait à sortir Chrome : SpecForce (une daube) et travaillait sur le premier Call of Juarez (médiocre). Le jeu est alors sensé sortir en 2006 ou 2007, mais après une année de dev pendant laquelle le jeu prend son nom définitif, le soft est finalement mis au frigo : le développement se poursuit, mais à un rythme très réduit. En 2009, Techland sort Call of Juarez: Bound in Blood (bien-mais-pas-top) chez Ubisoft, et reprend le dev de son jeu de zombie.

C'est cette année que tout s'accélère : Dead Island sort de terre en février avec un superbe trailer CG, aussi original que marquant. Mais il faut raison garder : cette bande annonce a été sous-traitée, et n'aura pas grand chose à voir avec le jeu final. Et puis, qu'attendre d'un développeur avec le pédigrée de Techland ?

C'est finalement une des bonnes surprises de l'année que nous livre le studio en septembre : buggé, imparfait à bien des égards, mais attachant et fendard en coopératif.


Award du jeu qu'on croyait qu'il serait bon, et effectivement, il l'était : Batman : Arkham City



Suite de la bonne surprise de 2009, on se doutait bien que Batman : Arkham City serait un bon jeu. Ce second opus Made in Rocksteady s'est payé le luxe de dépasser tous nos espoirs.

A échoué de peu dans cette catégorie : Portal 2.

Previously on Factorawards :
  • Award du blockbuster que vous avez déjà, mais qu'il fallait bien récompenser : Uncharted 3: Drake’s Deception
  • Award de la perle indie que vous n'acheterez pas, mais vous en parlez quand même parce que ça fait bien dans les dîners en ville : The Binding of Isaac
Rechercher sur Factornews