Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

FactorAwards 2011 : Bêtes et méchants

Zaza le Nounours par Zaza le Nounours,  email  @ZazaLeNounours
 
Les prix du jour de notre grande cérémonie des FactorAwards seront remis par nos invités d'honneur, Brigitte Bardot et Jean-Luc Delarue, sous vos applaudissements.

Award de la cruauté envers les animaux : Battlefield 3



Dans la campagne solo de Battlefield 3, on fait plein de choses : on tue des terroristes en QTE, on pilote des avions en QTE, on se balade sur des trains en QTE... Mais surtout, véritable point d'orgue de la campagne, on tue un pauvre petit rat innocent en l'empalant sur un énorme couteau, tout ça parce qu'il avait la mauvaise idée d'être sur notre chemin. Et comme il s'agit, bien évidemment, d'un QTE, impossible d'épargner la pauvre bête. On remet donc une petite statuette de caca à Dice, non sans leur faire remarquer qu'ils auraient mieux fait de fignoler un peu plus leur jeu plutôt que de nous servir une campagne solo indigeste, sorte de mauvais mélange entre l'implication émotionnelle façon David Cage et le grand spectacle de Call of Duty.

Rendons hommage également à Super Mario 3D Land, ce jeu d'une cruauté sans borne qui a fait vomir leur tofu aux hippies du PETA à la vue des ces pauvres tanukis éventrés et dépecés à mains nues pour s'en faire un joli costume.

Award de la prévention contre les drogues dures : Alice : Madness Returns



Alice, l'une des héroïnes les plus dérangées du jeu vidéo, a fait son grand retour cette année. Le jeu nous montre un orphelinat et un Pays des Merveilles, mais personne n'est dupe : tout le monde sait que la pauvre fille sort en réalité de désintox pour retomber aussitôt dans son addiction au crack. On suivra donc durant quelques heures son trip composé de massacres de petites créatures à l'aide d'un grand couteau, de traversées de décors complètement hallucinés et de chat qui parle. Le jeu est très classique dans le fond, mais reste inattaquable sur la forme, et pourra servir dans les écoles primaires de ludiciel de mise en garde face aux dangers de la drogue.
Rechercher sur Factornews