Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Et si le prochain Call of Duty était confié aux indés ?

Hell Pé par Hell Pé,  email  @hellpe
 
Si l'on se base sur des critères purement quantitatifs, les Call of Duty sont non seulement la Plus Grande Œuvre Culturelle au Monde, mais aussi le Jeu Vidéo Le Plus Commenté au Monde. Comparez les essais sur Braid aux tartines qui ont été rédigées sur la mission « No Russian » (alias « eh oui la guerre c'est moche, pour gagner faut tuer des civils, ou alors vous pouvez sauter cette mission et faire comme si on n'avait rien dit »). Qui a dit qu'il fallait être un jeu indé pour avoir un intérêt artistique ? Prends ça dans ta face, Jonathan Blow.

Cela dit, Keith Stuart du Guardian ne s'en est pas laissé conter, et est allé demander à quelques développeurs indés ce qu'ils auraient fait si c'était à eux (et non à la macro Excel qui est certainement la cause de la présence de Kevin Spacey) qu'on aurait confié le prochain Kalof, et le budget colossal qui va avec. Je vous recommande chaudement de lire leurs idées, qui feraient (presque) toutes d'excellents jeux, et même de poster les vôtres ici tant qu'à faire. En voici un petit aperçu pêle-mêle :
  • ne faire que du multi, avec des tactiques « armée contre terroristes », des civils contrôlés par l'ordi et même des journalistes dont les joueurs prendraient le contrôle après s'être fait fragger
  • adopter le point de vue d'un civil désarmé, devant protéger sa famille des assauts des deux camps
  • adopter le point de vue d'un pilote de drone (+10 000 points pour un ennemi, -1 point pour un civil)
  • adopter le point de vue d'une femme enceinte qui doit accoucher en plein Blitz à Londres
  • faire un open-world non-linéaire, mais où il ne passe rien pendant de très longues périodes de temps, puis foutre soudainement un gros bordel, puis à nouveau rien, puis on change de pays, et ainsi de suite jusqu'au stress post-traumatique
  • en faire un mod pour Doom 1
  • en faire un point-and-click
  • en faire un puzzle-game
  • embaucher un vrai scénariste (je pensais qu'ils avaient fait ça avec John Milius pour Homefront, mais apparemment on nous aurait menti)
  • ne rien changer, c'est très bien comme ça (si si)
Blague à part, l'idée ne paraît pas si saugrenue. Deux grosses licences cinématographiques à venir ont été confiés à des réalisateurs indépendants : Godzilla à Gareth Edwards et Jurassic World à Colin Trevorrow. Pourquoi ne pas faire faire un Kalof à, je sais pas moi, Peter Molyneux ? (essayez de trouver mieux avant de commencer à rire)
Rechercher sur Factornews