Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Empire Earth 3 en vidéo

CBL par CBL, d'après CanardPlus  email  @CBL_Factor
 
Gamespot est allé voir Matthew Nordhaus, le lead designer de Empire Earth 3, histoire d'obtenir une interview. Bien plus qu'une simple suite, Empire Earth 3 veut être une grande évolution dans la série même si les développeurs semblent avoir bien analysé les jeux de la concurrence pour en tirer les meilleures idées. Après tout, c'était aussi la méthode de développement d'Act of War et le jeu était excellent.

L'interviewé nous apprend qu'Empire Earth 3 disposera d'une inteface plus légère et déplaçable. Le jeu sera moddable et sera divisé en trois régions, chacune possédant son style pour les unités et les batiments et une manière particulière de jouer. Il ne sera pas possible de faire toutes les unités et il faudra faire des choix dans l'arbre technologique. La région Ouest (le CROU !) sera porté sur les grosses unités costauds, la région Est jouera sur le nombre et le Moyen Orient misera sur les attaques rapides et dévastatrices (qui a dit Command & Conquer Generals ?).

Le jeu proposera un mode "Domination Globale" où on se mettra sur la tronche sur la Terre entière. Chaque pays du monde est une carte sur laquelle on peut s'affronter et faire des batiments comme dans un STR classique. Le jeu introduit une notion de persistence : les unités et les batiments resteront sur chaque carte une fois créés. La campagne solo est annoncée comme dynamique et très légèrement scriptée. Graphiquement, on a déjà vu beaucoup mieux. Le brouillard/pluie est horrible, la direction artistique est assez étrange et l'ensemble fait un peu vide. Il reste de longs mois avant sa sortie et on espère qu'Empire Earth 3 clôturera en beauté une belle année pour le STR.

Rechercher sur Factornews