Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

E3 : Une première rame d'impressions pour Metro Last Light

Zaza le Nounours par Zaza le Nounours,  email  @ZazaLeNounours
 
Annoncé il y a quelques jours à peine, le Metro : Last Light édité par THQ s'est déjà laissé approcher, avec les yeux seulement, lors d'une courte présentation.

Cette courte présentation se divisait en trois parties. Dans la première, le joueur se la jouait plutôt infiltration, dévissant ou tirant sur les ampoules pour plonger les lieux dans l'obscurité, afin de se glisser derrières ses ennemis (humains, puisqu'aucun mutant n'aura été montré dans cette démo) afin de leur planter un bon coup de couteau dans la gorge.

La seconde partie était bien moins subtile puisque les coups de feu pleuvaient dans tous les sens. Les armes semblent avoir une sacrée pêche, et les éléments de décors qui se détruisaient, comme des murets derrière les quels se planquer, renforçaient encore cette bonne impression. Le clou du spectacle est venu de la gatling, particulièrement dévastatrice pour les environnements comme pour les ennemis qui auraient la drôle d'idée de se mettre dans son axe.

La dernière phase débutait par une phase de railshooting à bord d'une voiture, où l'on devait canarder un train, avant de sauter en marche pour prendre celui-ci d'assaut.

Metro 2033 était un jeu qui ne laissait déjà pas beaucoup de place à la liberté et cette suite semble prendre le même chemin, avec une aventure qui semble très scriptée puisque le joueur se retrouvait très souvent spectateur dans une démo pourtant très courte. Bien sur là aussi tout a été condensé et l'action a été volontairement mise en avant parce que forcément c'est plus accrocheur que les phases un peu plus sociales et contemplatives. Néanmoins, on sent que 4A cherche à en mettre plein les yeux afin d'élargir un peu sa clientèle. D'un point de vue technique, c'est en tout cas déjà une grande réussite puisque ce Metro : Last Light fait encore plus fort que son grand frère, pourtant déjà très réussi, avec des environnements très détaillés, des armes et personnages très bien modélisés, de nombreux petits détails et des effets de lumières de grande classe.

Metro : Last Light doit sortir courant 2012 et on espère qu'il saura se montrer aussi chouette que son prédécesseur, et saura se montrer pêchu sans non plus tenter de s'aventurer sur les terres du FPS à très grand spectacle.
Rechercher sur Factornews