Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

E3 : Qu'est-ce que Fable : The Journey ?

Zaza le Nounours par Zaza le Nounours,  email  @ZazaLeNounours
 
Durant la conférence Microsoft, on a découvert l'existence de Fable : The Journey, un nouveau jeu de la licence à succès de Lionhead tirant parti de Kinect. Le trailer, visible juste après, et le court extrait de gameplay auxquels on a eu droit ne nous on pas permis d'apprendre grand chose sur le jeu, si ce n'est qu'il semblait s'agir d'un jeu sur rails. Avec un cheval. Du coup, espérant en apprendre un peu plus, nous avons assisté à une présentation animée par Peter Molyneux lui-même.

Et il n'était pas content, le Peter. En effet, il n'a cessé de nous rappeler que malgré les apparences, le jeu ne serait pas sur rails. Le joueur serait libre d'explorer Albion sur son chariot, qui sera customisable tout comme le personnage et le cheval, cheval avec lequel le brave Peter compte bien nous faire établir une "connexion émotionnelle" comme avec le chien de Fable 2. Il sera confronté à des "choix moraux" qui auront une incidence sur le déroulement de l'aventure. Il pourra déplacer son personnage en bougeant son corps. Lors des phases à pieds, le joueur pourra utiliser la magie en bougeant les mains, afin de lancer des sorts, d'invoquer un bouclier ou même de faire apparaître des objets, comme une lance - mais on nous a aussi parlé de canne à pèche et de télescope.

Mais malgré toutes ces belles promesses dignes du Molyneux de la grande époque, il fallait bien faire avec ce qu'on avait devant les yeux, à savoir un titre aux déplacements automatisés "pour les besoins de la démo", sachant que même si on pourra abandonner son chariot quand on le souhaite, il ne faudra pas s'en éloigner de trop au risque d'être confronté à de graves ennuis - sans qu'on en sache plus. Les choix moraux qui ont été évoqués se limitaient à savoir si l'on devait cravacher plus ou moins fort le cheval pour avancer plus ou moins vite. Ça ne fait pas lourd.

Finalement, ce Fable : The Journey semble être la transposition du "gameplay" du Projet Milo avorté dans l'univers de Fable, puisqu'on y retrouve à peu près les mêmes mécaniques et les mêmes ambitions adaptées à ce qui ressemble, au moins de loin, à un vrai jeu plutôt qu'à un Tamagochi pour amateurs de petits garçons. Molyneux a même laissé entendre que des commandes pourraient être données à la voix. Reste qu'avec tout ça on ne sait toujours pas à quoi ressemblera le produit fini ni à quel point la jolie démonstration était trafiquée. On a le temps d'en reparler, Fable : The Journey n'étant pas prévu avant l'an prochain, au mieux.

[vid=http://videos.factornews.com/_flv/videos/fable-the-journey-announcement-sd.flv,560,315,http://videos.factornews.com/_flv/videos/fable-the-journey-announcement-hd.flv,1280,720]
Rechercher sur Factornews