Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

E3 : Premiers zombies tués sur Dead Rising 3

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Dead Rising était une des grosses exclus de la Xbox 360. Dead Rising 3 sera une des grosse exclu de la Xbox One. Le jeu est même co-édité par Microsoft.

Du coup les développeurs de Capcom Vancouver (Dead Rising 2) ont une lourde responsabilité. Pour présenter la première démo jouable du jeu, ils ont envoyé Jason Leigh, le fort sympathique lead designer du jeu.

Dead Rising 3 introduit un nouveau héros, Nick Ramos, un mécano de Los Perdidos, Californie. Tout comme Fortune City était une version fictive de Las Vegas, Los Perdidos est une version fictive de Los Angeles. On reconnait le centre ville, les autoroutes, les collines, le style de la ville et le quartier où bosse Nick s'appelle même Ingleton (à la place d'Inglewood). Trois jours avant que le jeu ne commence, la ville a été envahie par les zombies et désormais, il faut survivre.

Le jeu n'est plus découpée en petites zones : c'est un désormais un vaste monde ouvert sans temps de chargement. Et il y a encore plus de zombies qu'avant. Vraiment plus. Du coup il y a beaucoup de monde à l'écran mais pour l'instant ce n'est pas très beau et surtout ça rame sévère. Le jeu n'a même pas encore de date de sortie donc on n'est pas trop inquiet mais ça ne faisait pas figure du vitrine technologique pour la console.

Ca ramos un peu



Il s'agit toujours d'un beat'em all où on essaye de se frayer un chemin en dessoudant du zombie à la pelle. Ou à la hache. Ou au pistolet. Ou avec une disqueuse. Ou avec un marteau. En effet, même si les graphismes sont plus sombres et donnent un côté plus sérieux au jeu, il n'en est rien. C'est toujours du grand n'importe quoi au niveau de la panoplie du héros. Dead Rising 2 proposait de créer ses propres armes. Dead Rising 3 poussera ce mécanisme à son paroxysme. En récupérant un schéma, on peut combiner deux objets une fois qu'on les a récupérés. Des grenades et un shotgun donnent un lance-grenade, une épée et de l'essence donne une épée enflammée... Il n'y a pas besoin d'être à un atelier. On peut faire cela n'importe où. Les armes ont l'air plus meurtrière qu'avant avec plus d'armes à feu et plus d'armes explosives. Le sang coule à flot et les membres/têtes volent dans tous les sens.

Une fois qu'on a débloqué la catégorie d'armes correspondant à un des deux objets, il n'est plus nécessaire d'avoir les deux objets pour fabriquer l'arme spécial. Un seul suffit. Pour débloquer ces catégories, il faut monter de niveau. Dead Rising 3 conserve le système de points de prestige des précédents opus. En plus des catégories d'armes, ils permettent de débloquer des compétences et d'améliorer ses attributs. Plus on bute de zombies à la chaîne et plus on fait grimper le kill streak. Passé un certain nombre, on débloque des nouveaux combos ravageurs.

SmartGlass répare, SmartGlass remplace



L'univers comporte un certain nombre de safe houses qu'il faut parfois nettoyer. Dedans on trouve une armoire et un casier qui permet de s'équiper avec les différents uniformes/armes qu'on a déjà trouvés. Les uniformes sont aussi variés qu'avant et vont de la petite robe d'été à la combinaison hazmat. Les zombies ont évolué. Certains ont gardé les attributs de leur condition de vivant : les zombies pompiers par exemple ont un casque et une hache dont ils se servent.

Comme le monde est immense, on peut se déplacer en véhicule. Là encore on a l'embarras du choix : voitures de police, Fenwick, muscle cars, motos, voitures de sport... Si on peut facilement foncer dans une meute de zombies et en écraser une bonne partie, certains vont réussir à s'accrocher au véhicule et vont le déséquilibrer. Les voitures semblent avoir une durée de vie aussi faible que celles de GTA.

La petite touche finale est l'utilisation de SmartGlass. Quand on a l'application sur son téléphone ou sa tablette, on peut suivre la position de Nick et l'aider en lui indiquant la position de l'armurerie la plus proche ou en balançant une attaque aérienne. Ca reste assez gadget mais ça permettra de faire croire à son épouse/colloc/compagnon/fiston qu'il/elle sert à quelque chose pendant qu'on squatte la télé.

J'ai essayé de cuisiner Jason Leigh sur l'histoire et la présence d'objectifs à réaliser en temps limité mais il s'est contenté d'un "on annoncera cela en temps voulu" avec un grand sourire. On a hâte de revoir tout cela prochainement et si possible avec un meilleur framerate.
Rechercher sur Factornews