Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

E3 : Premiers tours sur DriveClub

Joule par Joule,  email  @j0ule  
 
Loin du brouhaha des stands officiels, l'espace presse de Sony était un oasis de (relatif) calme où l'on pouvait s'essayer au divers jeux de la marque sans trop d'attente. Driveclub y était notamment à l'honneur, avec huit postes jouables et leurs confortables fauteuils.

De quoi décompresser tranquilou tout en faisant semblant de s'intéresser au jeu.

En guise de tour de chauffe avant un contre la montre de deux tours, le jeu nous prend en photo afin d'immortaliser nos performances. La contre-plongée n'étant pas mon meilleur profil, on peut entrer dans le vif du sujet.

On retrouve dans Driveclub les ingrédients d'un bon jeu mi-arcade mi-simu mi-molette, grâce à une conduite assistée (qu'on espère pouvoir régler dans la version finale) mais assez agréable. Le petit plus du jeu, ce sont ces challenges qui jonchent le circuit : vitesse de pointe, prise de virage, drift, etc. Ces petits portions mettent du rythme à un contre la montre en vous lançant des défis constamment pour battre les records de vos amis.

Au niveau visuel, on ne peut pas dire avoir été ébahi par ce qu'on a vu pour un jeu de courses next gen. Entendons-nous bien, c'est joli, il y a des déformations sur les caisses et une chouette vue cockpit mais au final rien de bien transcendant par rapport à la gen actuelle. Pour un jeu censé être une vitrine, ça la fout mal.

Pour finir, rappelons qu'une version "light" du jeu sera offerte aux membres Playstation Plus. On ne sait pas encore quels circuits et bagnoles seront dispo, ni si les possesseurs du jeu complet pourront jouer avec les possesseurs de cette version.

Rechercher sur Factornews