Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

E3 : Premiers frissons sur The Evil Within

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Shinji Mikami avait fait le déplacement pour présenter The Evil Within chez Bethesda. On n'a pas pu profiter longtemps de son look improbable et de son accent incompréhensible vu qu'il est parti au bout de cinq minutes.

Il a juste eu le temps de dire qu'il n'avait pas fait de survival horror de puis Resident Evil 4 et que The Evil Within était un retour aux sources du genre.

Bethesda a ensuite pris la main pour présenter le prologue du jeu. On joue le rôle de Sebastian, un flic qui arrive dans un hôpital psychiatrique accompagné de deux collèges. Des bagnoles de flic vides sont dans la cour intérieure et on comprend que quelque chose est allé de travers. Dans l'hôpital, les cadavres sont nombreux et le rare survivant n'a pas l'air dans son assiette. Sebastian voit dans une vidéo de surveillance un méchant avec une capuche quasiment invisible qui dessoude trois gardes de sécurité avant de se retrouver derrière Sebastian et de le planter avec un couteau. Sebastien se réveille lié par les pieds dans un genre d'abattoir. Des cadavres sont pendus à côté de lui et un type louche se promène avec un couteau de boucher. En se balançant, Sebastian arrive à chopper le couteau planté dans le cadavre devant lui et coupe ses liens. Puis il commence à se faufiler pour s'échapper.

Seb c'est bien



Il fait sonner une alarme et se retrouve poursuivi par un type avec une tronçonneuse. Il s'enfuit et manque plusieurs fois de se faire découper. Il se planque dans un vestiaire, échappe à des déchiqueteuses humaines géantes sorties tout droit de Rise of the Triad et finit par sortir de cet enfer. Il était en fait au sous-sol de l'asile. Dehors, il a le droit à une vision d'apocalypse : toute la ville est en ruine comme après un tremblement de terre majeur. Fin du prologue. La deuxième partie du prologue présentait les combats. On commence par affronter au pistolet quelques mecs vaguement humains, on plante des mines à côté de fenêtres pour qu'elles explosent dès que les zombies entrent et on peut facilement mettre le feu aux ennemis tombés par terre pour s'en débarrasser (mais ce n'est pas obligatoire). La démo se finit avec la rencontre d'une sorte de femme-araignée aux grands cheveux noirs qui nous envoie au tapis.

Le gros point fort du jeu est l'ambiance. Malgré une technique parfois un peu à la ramasse, l'éclairage, le grain de l'image et la direction artistique super crade posent une atmosphère lourde renforcée par une musique bien stressante. Les graphistes se sont lâchés sur le gore avec parfois des bouts d'intestins qui pendouillent et le tout accompagné de bruitages tout aussi ragoutants. Les premiers ennemis font penser à un mélange d'Alan Wake et de Resident Evil 4 mais la direction générale du jeu verse plus du côté Silent Hill 2. Techniquement, c'est sympa sans être à tomber par terre. Au moins c'est parfaitement fluide.

Resident Evil Within



Au niveau feeling, le jeu fait sacrément penser à Resident Evil 4 que ce soit pour la position de la caméra, les mouvements du personnages, les actions contextuelles ou même les combats. Mais un Resident Evil 4 bien plus glauque et moins fou fou. Le héros semble avoir des visions. A un moment, une vague de sang englouti le couloir où on se trouve à la Shining et la seconde d'après le décor change radicalement. Il y aura probablement un gros twist scénaristique.

Je ne sais pas trop quoi penser de ce The Evil Within. On sent le jeu bien travaillé, plus poli et plus flippant mais il manque d'originalité. Il manque aussi le grain de folie habituel des productions Mikami. Il garde probablement encore de nombreuses cartes dans sa manche : le jeu ne sort que l'an prochain sur PC, PS3, PS4, Xbox 360 et Xbox One.
Rechercher sur Factornews