Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

E3 : Premiers combos dans Yaiba Ninja Gaiden Z

Joule par Joule,  email  @j0ule  
 
C'est dans un état d'esprit mêlé d'excitation et d'appréhension que je suis allé jouer à Yaiba: Ninja Gaiden Z sur le stand de Tecmo Koei.

Excitation car ce jeu me bottait vraiment et appréhension de peur de devoir me frapper les autres jeux du stand. Heureusement, j'ai pu me barrer en douce, des gerbes de sang plein les yeux.

La démo commençait par un cinématique mettant en scène un combat entre le héros du jeu et Ryu, qui n'est donc pas le héros du jeu. Vous suivez, c'est bien, je suis fier de vous. Une fois cette petite séquence achevée, on entre dans la boucherie totale qu'est ce nouveau Ninja Gaiden. Ne vous méprenez pas sur le jeu avec ses graphismes colorés et son cel shading chiadé, des milliers de démembrements et des litres d'hémoglobine vont se succéder à l'écran.

On se retrouve dans une ville délabrée entouré de zombies et mutants en tous genres, et il va falloir se frayer un chemin à grands coups de sabres et de combos débiles jusqu'à la rue suivante. On passe de scène en scène via de la voltige ultra assistée, spectaculaire et fluide mais pas vraiment intéressante.

Chaque combat nous oppose à des dizaines d'ennemis qu'on se fera un plaisir d'occire à grands coups de X et de Y pour les attaques classiques, de A pour le dash et de B pour chopper vos adversaires, les finir ou arracher un bout de bras pour taper sur les autres. Oui, la démo était sur X360, vous avez suivi, c'est bien, je suis fier de vous. Les kills s'enchaînent avec une belle aisance et malgré quelques soucis de caméra qui a parfois du mal à suivre la frénésie de l'action, les sensations sont grisantes. Le jeu était très facile pour un Ninja Gaiden, vu que l'on n'est pas mort une seule fois, mais c'était probablement dû à un réglage de la difficulté en mode "Salon" pour pas décourager les gens qui s'y essayent.

L'ambiance du jeu se veut beaucoup plus décalée que ses prédécesseurs, le héros n'hésitant pas à sortir quelques répliques humoristiques bien senties façon blockbuster américain et certaines scènes tournant parfois au grotesque. Comme par exemple vers la fin de la démo où l'on doit détruire une sorte de Sex Shop d'où sortent deux jambes de femme, pieds vers le haut en guise de devanture. Il faut balancer un zombi dans un camion citerne pour qu'il fasse rouler le camion sur un tremplin et l'envoyer s'enfoncer pile poil entre les gambettes. Du grand n'importe quoi, qu'on vous dit.

Développé par Spark Unlimited, probablement très bien supervisé par la Team Ninja et Comcept, la boîte de Keiji Inafune, Yaiba: Ninja Gaiden Z sortira début 2014 sur consoles actuelles et next gen. Et on a hâte.





Rechercher sur Factornews