Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

E3 : Premiers choix démoniaques sur Bound By Flame

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Spiders est en train devenir l'atelier à JDRs de Focus. Après Of Orcs And Men et Mars : War Logs, ils enchaînent avec Bound by Flame qui nous a été présenté sur PC par la PDG du studio, Jehanne Rousseau.

Pour cette nouvelle production, le studio parisien s'est inspiré des mécanismes de Fable et de Mass Effect 2 et nous plonge dans un univers de dark fantasy.

Dans le monde de Bound by Flame, le monde ne se réchauffe pas. Il se refroidit à cause d'une bande de sorciers maléfiques qui ont jeté un sort cataclysmique. Le Red Stripe, un ordre de magiciens, cherche à empêcher ce destin funeste mais ont quelques opposants. Ils font donc appel à une bande de mercenaires dont fait partie le héros pour les protéger.

Bound age



Si on commence l'aventure tout seul, on va recruter pendant l'aventure 5 compagnons (le bourrin, l'archère à gros seins, la liche...) et on pourra en choisir deux pour nous accompagner en mission. Chacun a ses forces et ses faibless ainsi que ses propres quêtes annexes. En les aidant, on va s'en faire des amis ce qui les rendra plus efficaces. A l'inverse, si on fait des choix qui leur déplaisent, ils vont finir par se barrer voir se retourner contre nous.

Le jeu est un action-RPG vu à la troisième personne donc avec des combats en temps réel. On peut parer, donner des coups de pied, balancer des sorts et choisir entre trois postures de combat, chacune étant associée à un arbre de 12 compétences : combat classique (épée à deux mains...), shadomancy (dagues, infiltration, vol) et pyromancy (sorts magiques). Les combats qu'on a vu semblaient assez dynamiques et l'ensemble bougeait plutôt bien. A chaque passage de niveau, on reçoit deux nouveaux points de compétences et un point d'attribut. Au niveau de l'équipement, il semble y avoir une multitude d'armes et de pièces d'armures et on peut fabriquer des accessoires pour les booster grâce aux matériaux qu'on trouve ou qu'on récupère en recyclant l'équipement qu'on n'utilise plus.

Démon cornu



Assez rapidement dans le jeu, on est amené à faire un choix qui consiste à accepter la part démoniaque qui nous habite ou à la rejeter. Plus on penche du côté démon et plus on en aura l'air d'un, à savoir qu'on finit par avoir des cornes sur la tête et des flammes sur le corps. Ça aura quelques avantages au niveau combat mais on risque de se faire voir d'un sale œil. La fin du jeu sera différente si on choisit de rester humain ou devenir un démon. Les choix qu'on fait devraient aussi influencer les dialogues avec les PNJs. Le jeu ne propose pas un monde ouvert mais est divisé en chapitres assez vastes. Chaque chapitre possède ses environnements et ses monstres propres et on devrait en prendre pour 25h de jeu pour la quête principale.

Le jeu utilise toujours le moteur maison, le Silk, et c'est joli sans être à tomber. La direction artistique est assez générique et le rendu un peu terne. Les screenshots ci-dessous font nettement plus envie. Bound by Flame sortira début 2014 sur PC, PS3 et 360.
Rechercher sur Factornews