Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

E3 : Premiers aboiement sur CoD : Ghosts

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
A chaque E3, il y a toujours une présentation presse où on se dit qu'on aurait mieux fait d'aller jouer à un jeu indie plutôt que de perdre son temps à regarder du simili-gameplay d'un AAA qu'on a l'impression d'avoir vu 50 fois et qui se vendra par millions même si on écrit que ses développeurs boivent le sang de bébés chats morts-vivants.

Pour cette année, c'était Call of Duty : Ghosts. Et comme 10H du matin est un peu tôt pour la bière, j'étais sobre en plus.

La présentation a commencé avec une démo du nouveau moteur mais pas trop. Call of Duty : Ghosts comportera donc de la tesselation, de la division de polygones en temps réel et du HDR. Le développeur était même super fier d'expliquer que quand on est dans l'ombre et qu'on passe dans la lumière, on est ébloui. C'est dans le Source depuis 2005 mais quand on est resté bloqué avec une version modifiée de l'id tech 3 pendant 10 ans, j'imagine que ça doit changer la vie. Au final, le jeu n'est même pas spécialement impressionnant. La majorité des éclairages sont bakés et certaines textures restent low res. La force des précédents jeux d'Infinity Ward et particulièrement Call of Duty : Modern Warfare 2 était la direction artistique plus que le moteur. Celle de Call of Duty : Ghosts semble assez plate.

Puis le développeur a montré un premier passage du jeu. C'était la démo dans les ruines à San Diego avec le chien qu'on avait vu au début de la semaine donc rien à dire de ce côté là.

Ensuite il a montré l'attaque d'un gratte-ciel depuis les toits au Venezuela. On commence par descendre en rappel sur les murs du bâtiment, on tire sur les ennemis à travers les vitres et on entre par une fenêtre. On pirate un serveur et on bute quelque mec. Puis on refait du rappel à l'extérieur du bâtiment en tuant quelques ennemis au couteau. Avance rapide et on se retrouve au milieu du même gratte-ciel qui s'effondre. Fin de la séquence.

Le troisième passage était le niveau sous l'eau qu'on avait aussi vu durant la conférence pré-E3 donc là encore rien à ajouter. Fin de la présentation. Evidemment, on ne pouvait pas tester soit-même le solo ou le multi ni même poser de questions au sujet de ce dernier. A vrai dire on ne comprend pas pourquoi Activision a un stand à l'E3 vu qu'ils ne sont même pas membres de l'ESA. Le plus triste dans tout cela est qu'ils avaient installé un écran géant qui diffusait en boucle le trailer du jeu et que les visiteurs du salon restaient scotchés dessus comme des zombies.

Rechercher sur Factornews