Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

E3 : Premières armes sur le multijoueur de Battlefield 3

Zaza le Nounours par Zaza le Nounours,  email  @ZazaLeNounours
 
Quelques mois avant la sortie du jeu, nous avons pu pu nous essayer au mode multijoueur de Battlefield 3. On connaissait du jeu sa plastique ahurissante et des extraits de son mode solo qui ressemble de loin à un Modern Warfare, il ne nous restait plus qu'à découvrir ce que le jeu à plusieurs nous réservait.

Avant de plonger en plein combat, on a eu droit à un petit briefing nous présentant quelques unes des nouveautés du jeu. Les quatre classes (Medic, Support, Assault et Sniper) sont toujours présentes mais ont eu droit à quelques petits raffinements.

L'ingé peut par exemple avoir une torche sous son arme, qui servira à éclairer les zones sombres (incroyable, je sais) mais aussi à aveugler les adversaires lorsque vous les visez. La grosses mitrailleuse du soldat peut toujours s'utiliser en arrosant à tout va, mais elle dispose désormais d'un trépied pour la poser par terre et tirer avec beaucoup plus de précision. Le sniper peut retenir sa respiration lorsqu'il utilise sa lunette de visée mais une fois relâché sa visée sera moins précise durant quelques instants. Sa lunette pourra également réfléchir le soleil et donc émettre un scintillement qui permettra de repérer plus facilement ces salopes de campeurs les joueurs planqués. Lorsque les balles commencent à pleuvoir autour de nous, même si elles ne nous touchent pas, la visibilité est réduite. Enfin, petit raffinement inutile, les dogtags des joueurs pourront être personnalisés, ce qui fera la joie des collectionneurs qui s'amuseront à les ramasser sur leurs victimes.

Une fois les présentations faites, il était grand temps d'aller se poser sur un des gros PC de démonstration et de prendre le clavier et la souris en main : oui, chez DICE, on ne montre pas une version dégueulasse de son FPS en nous collant une manette entre les mains.

Le mode de jeu était un classique Rush, avec des objectifs à accomplir débloquant de nouvelles zones d'affrontements sur la carte. La carte était celle se déroulant à Paris, aussi bien dans les rues que dans le métro.

On le savait déjà mais une fois devant l'écran, on en a la confirmation : le jeu est absolument sublime. Il peut manquer d'un peu de finition par endroits, mais on a pas besoin de faire preuve de trop d'imagination pour se rendre compte que le Frostbite Engine 2 en a sacrément dans le slip. En plus, le framerate affichait tranquillement ses soixante FPS, ce qui est plutôt rassurant - même si on se doute bien que les PC de la salle n'étaient pas des premiers prix de chez Carrefour.

Pour le reste, on a droit à du Battlefield tout ce qu'il y a de plus classique. La map étant urbaine, tout se faisait à pieds et on n'a pas eu l'occasion de prendre part à des affrontements en véhicules. Il était question ici de faire péter des trucs puis d'autres trucs que l'équipe d'en face devait défendre. Globalement les joueurs qui jouaient sur cette partie devaient être tous très nuls parce que je me suis retrouvé dans le haut du classement - ceux qui ont déjà eu le malheur de jouer avec moi en multi comprendront. On a pu se rendre compte que la lampe torche de l'ingé aveugle aussi les membres de son équipe mais logiquement si tout le monde regarde dans la même direction ça ne devrait pas poser de problème. La carte disposait de nombreux passages alternatifs ainsi que quelques zones plus ouvertes pour des échanges de civilités à grande échelle plutôt qu'un petit duel intime dans un couloir. Les petits éléments du décor volent en éclats sous l'impact des balles et globalement les affrontements sont très spectaculaires et toujours aussi efficaces. On n'a en revanche pas eu l'occasion de déclencher de grosses explosions et donc de provoquer des dégâts très importants.

La partie s'est vite terminée et il est donc encore impossible d'émettre un quelconque avis sur l'équilibrage ou quoi que ce soit d'un peu trop avancé. En revanche on peut dire que ce Battlefield 3 semble bien parti pour ne pas faire honte à ses prédécesseurs sur le plan du multijoueur, avec son gameplay toujours aussi efficace doublé d'une réalisation de tout premier ordre.
Rechercher sur Factornews