Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

E3 : Premier aperçu d'Aliens : Colonial Marines

Zaza le Nounours par Zaza le Nounours,  email  @ZazaLeNounours
 
Sega profite de cet E3 pour dévoiler à la presse le Aliens : Colonial Marines de Gearbox Software. La présentation était assurée par l’intarissable Randy Pitchford qui malgré son enthousiasme débordant n'a pas vraiment réussi à nous séduire.

Aliens : Colonial Marines est la suite directe du film de James Cameron. Ce qui veut dire qu'on y retrouve la plupart des éléments emblématiques du film : l'USS Sulaco et la colonie LV-426, en piteux état suite aux actions de Ripley, et une bande de Marines qui viennent là sans trop qu'on sache pourquoi et qui ont pensé bien évidemment à mettre plein de blagues ras des pâquerettes dans leur paquetage.

Ceux-ci sont rapidement confrontés à des nuées de xénomorphes et malgré leur équipement à la pointe, ils se font évidemment tailler en pièces. Au rayon du matos de destruction massive, on a droit à un shotgun et au légendaire pulse rifle, ainsi qu'aux tourelles déployables. Aussi incroyables que ça paraisse, Gearbox ne semble pas avoir réussi à retranscrire la puissance de ces pétoires : le shotgun fait un bruit de pistolet à air comprimé et il faut deux ou trois tirs pour venir à bout d'un alien, et le pulse rifle semble disposer d'une cadence de tir beaucoup moins élevée que dans le film, sans parler du fait que son bruit si caractéristique est ici méconnaissable. Les tourelles qui crachent 500 balles à la seconde semblent elles aussi carburer au Valium. On regrette aussi que lorsqu'un alien saute sur le joueur et que celui-ci le repousse avant de lui refaire le portrait à bout portant d'un bon coup de fusil à pompe, il n'y ait aucun jet d'acide qui vienne faire des trous dans notre belle armure.

Niveau gameplay, le jeu s'apparente à un Call of Duty et est donc bourré de scripts dans tous les sens. Cependant, à aucun moment on n'a pu voir de séquence vraiment spectaculaire et on avait vraiment du mal à s'intéresser à ce qui se passait à l'écran. Les aliens ont beau grimper aux murs, sortir du plafond et des bouches d'aération, il n'y avait pas vraiment de grosse tension. Gearbox a aussi pris la liberté de rajouter de nouveaux types d'aliens, comme ce Crusher, un gros machin qui fonce sur le joueur.

Gearbox était très fier d'annoncer que le jeu tourne sur un nouveau moteur maison mais celui-ci n'affichait rien de bien spectaculaire. Ce n'était pas moche mais il n'y avait pas non plus de quoi se relever la nuit.

Cette présentation d'Aliens : Colonial Marines ne montrait pas grand chose mais le peu qu'on a pu découvrir ne nous a pas franchement enthousiasmé. Le jeu sent bon le gros produit sans âme et le gameplay en lui-même, pas original pour un sou a priori ni très entrainant, ne semble pas non plus à même de nous faire rentrer dans l'action. Tout espoir n'est pas encore perdu cependant, le jeu ne devant pas sortir avant 2012.
Rechercher sur Factornews