Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

E3 : On a testé Silent Hill : Downpour

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Normalement quand on montre un jeu à l'E3, on essaye de le montrer sous son meilleur jour. Pour Silent Hill : Downpour, Konami a déniché la pire version qu'ils pouvaient trouver.

Sur 360, le jeu était tout simplement moche : textures pauvres, jeux de lumière pas géniaux, design discutable, modélisation passable et animation rigide. Sur PS3, le jeu était montré en 3D. Il était encore plus moche et en plus il ramait.

En plus le jeu était buggué. En essayant de jeter mon pied de biche, l'arme s'est retrouvée encastrée dans une porte et a commencé à trembler comme un épileptique en crise. Mais ce genre de détail n'arrête pas un grand journaliste qui s'est farci des jeux Bethesda. Passons aussi sur le fait que la démo ne contenait pas une goutte de pluie alors que le jeu s'appelle Downpour...

Au début de la démo, on fait connaissance avec le Murphy, prisonnier de son état, qui vient de s'évader après que le bus qui le transportait ait eu un accident. Il se retrouve à deux pas de Silent Hill et réalise que tout ne tourne pas rond quand il voit que la route est coupée par des crevasses géantes.

On commence la démo dans une vieille station service. On trouve un pied de biche et on s'en sert pour casser un cadenas afin d'ouvrir une porte. La première surprise vient de l'inventaire : on ne peut porter qu'une arme à la fois. Donc si voulez prendre une chaise pour cogner un ennemi, il faudra lâcher le pied de biche. Il y a pourtant bien un inventaire qui sert à stocker les petits objets qui servent à résoudre les (rares) énigmes du jeu.

Après avoir parlé à un postier qui nous donne quelques vagues conseils sur le coin, on se retrouve dans un restau abandonné. En pénétrant dans la cuisine, un feu se déclenche. En appuyant sur l'alarme incendie, des gicleurs envoient de l'eau sur le feu mais le monde se transforme et on passe comme dans les autres opus dans la version obscure de Silent Hill avec ses grillages rouillés partout.

On marche dans des couloirs sombres et on se retrouve poursuivi par un truc noir et rouge. On court et on renverse des trucs sur son chemin pour freiner la progression du truc. On finit par passer dans un conduit d'aération et on fait une grande glissade. Fin de la démo. Honnêtement, entre la partie technique désastreuse et la pauvreté du contenu de cette démo, il est assez dur de donner le moindre avis. Mais on est quand même assez inquiet du résultat.