Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

E3 : Microsoft: La Xbox 360 tourne en rond

snoopers par snoopers,  email
 
Ou comment être sûr de foirer le lancement d'une console à plusieurs milliards de dollars, en trois points.

Premièrement, préparez une campagne marketing absurde qui consiste à laisser échapper une cascade d'images, vidéos et informations sur votre console, mais avant sa sortie. Ces fuites d'informations ultra-confidentielles vont ainsi créer un phénomène de buzz autours de votre produit, et accessoirement gâcher l'effet de surprise du public tout en renforçant celui de vos concurrents.

Deuxième point, collez lui l'image de marque la plus atroce qui soit en le révélant officiellement au cours d'une émission de télévision navrante de beaufitude, de manière à vous mettre tous les hardcore gamers à dos.

Vous y êtes? Ne vous reste alors plus qu'à goupiller un show minable, piètrement animé par un commercial bobo-cool à lunettes carrées qui n'hésitera pas à s'allonger sur scène parce que ça le fait trop. Pour un effet encore plus probant, n'oubliez pas de fixer l'heure de votre conférence juste après celle de votre concurrent, qui lui n'a pas seché ses cours de marketing et en aura profité pour fracasser tous les journalistes contre les murs à grands coups de cinématiques à moitié-précalculées mais impressionantes.


Tout cela est d'autant plus regrettable que la Xbox 360 s'annonce comme une excellente console, mais force est d'avouer qu'elle n'est vraiment pas aidée par ses géniteurs. Anti-spectaculaire, bavarde et routinière, voilà comment on pourrait qualifier cette triste conférence de presse pré-E3.

Contrairement à la présentation de Sony, précise et pointue, la majeure partie du show de Microsoft s'est résumée à écouter Jay Allard et ses potes survoler vaguement les features online et matérielles de la Xbox 360 en roulant des yeux. Expliquant à qui voulait l'entendre que leur bécane était la console la plus puissante de la galaxie. Là où Sony dévoilait moult détails sur les nouvelles possibilités du Cell, à force de démonstrations techniques et d'explications précises, Microsoft s'est monté un show à l'américaine, boursouflé de gesticulations inutiles et de clips auto-promo peu enthousiasmants. Mais l'absence de démos techniques, les vidéos de jeux relativement peu flatteuses (parce que trop crédibles, va comprendre charles) et les annonces foireuses de partenaires mollassons ont donné le sentiment d'assister à la dégringolade infernale d'une équipe qui aurait tout fait de travers. Un show tellement banal qu'on à eu peine à croire que ces gens là étaient en train de nous présenter leur nouvelle console.

Les éditeurs ne s'y sont d'ailleurs pas trompés. Prenons EA, alors que Microsoft à du se contenter d'un trailer banal de Madden 06, Sony a fait péter la baraque avec une démo supposée temps réel du nouveau Fight Night, graphiquement assourdissant. Rebelote avec Square-Enix, qui d'un côté fait se lever les foules en brandissant une démo supposée temps réel de la cinématique d'intro de FF7, et de l'autre fait pouffer le public avec un portage de FFXI tellement à la ramasse qu'on pourrait le prendre pour un gage de pitié.

Alors bien sûr, Microsoft possédait lui aussi un joli panel de vidéos qui nous ont chatouillé l'oeil dans le sens du poil, et il faut bien avouer que certains titres comme PGR3, Gears of Wars, Need For Speed, Oblivion et autres DOA4 s'annoncent réellement superbes. Seulement, et tout à fait tristement, Microsoft a manqué d'envergure dans la façon de présenter ses jeux, se contentant d'enchaîner les trailers comme un vulgaire catalogue. Du coup, et quand bien même la plupart des vidéos de Microsoft étaient bien plus honnêtes que celles de Sony quant à savoir ce qui était en temps-réel et ce qui ne l'était pas, l'impact graphique de la PS3 a très largement surpassé celui provoqué par la Xbox 360. Le mal est fait, et ni les annonces de partenariat avec Square-Enix pour une nouvelle franchise, ni la pseudo-révélation de la rétrocompatibilité n'ont été suffisantes pour relever la tête face à la console de Sony.

Ce qui est le plus ressorti de ces deux conférences de presse, c'est à quel point Microsoft a été incapable de faire de la Xbox 360 un objet désirable, une avancée technologique majeure. En la vulgarisant sur le net, puis sur MTV, en négligeant l'impact qu'aurait pu avoir un trailer spectaculaire sur le public et en restant évasif sur le potentiel graphique réel de la bête, l'équipe de Jay Allard a privé sa console de tout le mystère et le charisme dont elle aurait eu besoin pour séduire. La machine marketing de Sony étant en route, il va être extrêmement difficile à Microsoft de décoller le nez du tapis. Rendez-vous dans six mois pour le premier Round.
Rechercher sur Factornews