Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

E3 : Mafia 2 : nos impressions

Zaza le Nounours par Zaza le Nounours,  email  @ZazaLeNounours
 
Mafia 2 est certainement l'un des jeux les plus attendus de l'année. À maintenant à peine plus de deux mois de sa sortie, on a enfin pu s'y essayer. Verdict.

Grosse déception, cette démo était sacrément vieille (au moins dans son contenu, on espère que la build était quand même plus récente), puisqu'il s'agissait de la mission où l'on investit un entrepôt à la recherche d'un gars qu'on descend avant de s'échapper des flammes avec un de ses amis mafieux blessé sous le bras. Un truc vu et revu, donc, mais c'est pas grave, quand un jeu est aussi classe, on est prêt à tout lui pardonner.

Car Mafia 2, c'est presque avant tout une ambiance, et de ce côté-là, 2K Czech a encore accompli un boulot de folie. La ville respire l'Amérique des 50's, que ce soit au niveau de l'architecture, du look des personnages et des voitures ou de la musique que vous pourrez écouter sur les autoradios. De plus, tout est très vivant, et les passants vaqueront à leurs occupations ou se parleront entre eux.

Cette ambiance est servie par une réalisation de très bonne facture. La fluidité est tout à fait satisfaisante, bien loin des trucs poussifs qu'on avait pu voir il y a quelques mois. Bien sûr, pour obtenir cette fluidité sur consoles, des concessions visuelles ont dû être faites : clipping assez prononcé sur les voitures et les passants, fort aliasing, transitions entre les différents niveaux de LOD assez abruptes... Rien de bien dramatique bien sûr, mais on aurait naturellement préféré ne pas avoir à devoir subir ces concessions.

La maniabilité des phases de shoot est très bonne, et rappellera forcément GTA IV, avec des affrontements basés avant tout sur les couvertures. En revanche, il ne semble pas possible de passer automatiquement d'un cover à l'autre, ce qui est un peu dommage. Néanmoins, les affrontements sont rendus particulièrement dynamiques, notamment grâce aux décors qui tomberont en miettes sous l'impact des balles. Déjà impressionnantes sur consoles, on a hâte de voir ce que donneront des destructions sur PC avec une bonne accélération PhysX.

Côté voiture en revanche, c'est un peu moins glorieux. La maniabilité des caisses ne m'a vraiment pas paru agréable. C'est très rigide, les caisses ont un mal fou à se remettre dans l'axe de la route sans qu'elles soient amusantes à faire déraper, et elles auront tendance à voir leur moteur prendre de sérieux coups dans la tête, vous obligeant à descendre du véhicule en panne, ouvrir le capot, passer un coup de chiffon, et redémarrer. C'est amusant la première fois, mais quand on se rend compte qu'on va devoir le faire à chaque accrochage ou presque, ça devient vite lassant. C'est vraiment dommage, d'autant qu'on sent qu'il ne manque vraiment pas grand chose pour que ces phases de conduite soient tout à fait agréables.

On en reste là pour cet aperçu de Mafia 2 qui malgré des défauts assez navrants, reste un jeu qui devrait faire beaucoup de bruit lors de sa sortie le 27 août.
Rechercher sur Factornews