Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

E3 : Jay Allard parle de la Xbox 360

toof par toof,  email
 
Jay Allard, sosie de Moby mais également reponsable du projet Xbox 360, a été interviewé par JeuxActu. Toujours débordant d'enthousiasme, il commence par revenir sur l'échec de la Xbox au Japon, puis en remet une couche sur les capacités autres que jeux vidéoludique de la console, ainsi que sur son prix.

Dans cette interview, plusieurs points amusants sont à retenir :

Selon Jay Allard, l'échec de la Xbox au Japon est du au design de la console, qui n'aurait pas plu aux nippons. Personne ne l'aurait donc mis au courant que Microsfot n'a apparemment fait aucun effort particulier pour tenter de s'imposer sur l'archipel. Il ajoute que lorsque le design de la Xbox 360 a été présentée a des développeurs nippons (l'histoire ne dit pas lesquels), ceux ci auraient pensé qu'il s'agissait d'une machine Apple ou Sony. Ca, on peut pas l'inventer.

Lorsque JeuxActu compare la Xbox 360 à un PC déguisé, le bonhomme se veut rassurant en disant qu'il s'agit bien d'une console... mais qu'elle peut faire bien plus : regarder des films, écouter de la musique, jouer online. Comme un PC, donc. Microsoft compte bien également toucher un milliard de joueurs (!?) en attirant un public de néophyte mais il désigne également le public féminin comme friands de parties de solitaire ou d'échecs. Ah bon.

Ensuite, c'est la confrontation avec Sony. Là, Jay Allard jubile et en profite pour rappeler la démo de Ridge Racer lors de la présentation de la Playstation 2 dont la qualité visuelle n'a toujours pas été atteinte. Il ajoute ensuite que contrairement à Sony, Microsoft dévoile naïvement (ce sont ces termes) les jeux dans leur état actuel sur des kits de développement à 30% du potentiel de la Xbox 360. C'est très clair maintenant, Sony n'est pas le seul à se payer la tête des joueurs.

Puis lorsque la question du prix de la Xbox 360 est abordé, il répond qu'il est impossible d'en parler puisque la concurrence n'a également encore rien annoncé. De la à déduire que leur console va leur coûter les yeux de la tête, il n'y a qu'un pas. Le but du jeu sera donc pour Microsoft de se positionner le plus cher possible tout en restant compétitif à Sony et Nintendo.
Rechercher sur Factornews