Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

E3 : Castlevania Lords of Shadow : nos impressions

Zaza le Nounours par Zaza le Nounours,  email  @ZazaLeNounours
 
Lorsque Castlevania Lords of Shadow a été annoncé, on ne savait pas trop quoi en penser : le jeu était certes supervisé par Kojima Productions, mais les précédents tentatives d'apporter une troisième dimension à la légendaire série de jeux de chasse au vampire s'étaient soldées par des échecs cuisants. Cet E3 a été l'occasion d'approcher enfin le jeu, et de nous faire un avis sur son gameplay, dont on ignorait à peu près tout pour l'instant.

Pour faire simple, Castlevania Lords of Shadow sera un nouveau clone de God of War. Il s'agit d'un beat 'em all assez bourrin, avec des plans de caméras qui étaient fixes dans les zones de la démo. Les commandes sont quasiment identiques à celles du jeu de Sony, les combos également, ce qui fait qu'on se sent comme à la maison. On débloquera de nouvelles armes, de nouveaux pouvoirs et de nouveaux enchainements au fil du jeu, pour dégommer des ennemis de plus en plus nombreux, puissants et imposants. Le héros est armé d'un fouet, mais celui-ci donnera lieux à des attaques virevoltantes qui font plus qu'évoquer les lames de Kratos. Pour ce qu'on a vu, les QTE semblent toutefois bien moins présents, mais il faut dire que le bestiaire n'était pas très varié dans cette démo. Des armes secondaires (ici des couteaux de lancer) pourront être ramassés sur les corps de certains ennemis. On ne sait pas trop si des sorts seront au rendez-vous, mais il serait étonnant que ça ne soit pas le cas.

Point de vue graphique, le jeu est vraiment très joli : la première phase de la démo se déroulait dans un petit village, de nuit, sous une pluie battante, éclairé uniquement à la lueur de la lune et des torches des villageois. Les effets de pluie et d'eau sur le sol étaient d'ailleurs particulièrement bien rendus et tout cela renforçait considérablement l'ambiance. La contrepartie, c'est que le framerate était complètement à la rue, ce qui est vraiment problématique quand la concurrence (God of War 3 et Dante's Inferno) affiche du 60 FPS presque constant. On espère que Konami corrigera ça dès la sortie.

La démo était assez courte et on espère que la variété sera au rendez-vous dans le jeu complet, à tous les niveaux - armes, ennemis, environnements traversés - mais surtout que le framerate sera plus élevé, sous peine de réduire à néant tout le potentiel du jeu. Il est certes un peu triste de voir la série réduite à un simple beat 'em all, mais si celui-ci est réussi, ça sera toujours mieux que les précédents essais d'apporter de la 3D dans la série.
Rechercher sur Factornews