Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

E3 : A fond dans le Hitman mais pas trop

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Malgré une envie très forte de savoir ce que Io avait fait d'Hitman avec ce cinquième opus, j'ai résisté à l'envie de lire les previews de mes confrères pour arriver sans à priori à la présentation d'Hitman Absolution.

Cette dernière était faite sur PS3 par Tore Blystad en personne, lead designer du jeu. Petite anecdote sur le bonhomme : sa carte de visite est en métal avec la silouette de 47 découpée au milieu. Ca ressemble à une lame de rasoir et c'est assez coupant. Attention chérie, ça va trancher.

Etre un assassin de renommée mondiale comporte quelques inconvénients comme le fait d'être recherchée par l'ensemble des forces de police de Chicago. La démo du jeu a débuté dans une bibliothèque abandonnée de la ville. Le bâtiment est blindée de flics et 47 doit trouver une issue en évitant si possible d'être vu par les flics.

Press X to kill



On peut se mettre à couvert et passer d'un couvert à l'autre en appuyant sur un bouton. On peut aussi se suspendre à des corniches et faire tomber les gens qui se penchent, se coller contre un mur... Bref c'est de l'infiltration pur jus assez éloignée de ce que sait faire ce bon vieux 47. On peut ramasser des armes de fortune (câbles électriques, bustes...) pour buter les flics, armes qui brillent histoire de savoir qu'on peut les prendre. Tore Blystad trouvait que l'ancienne méthode pour tuer au corps à corps comme avec la corde de piano était trop compliquée. Du coup maintenant il suffit d'être à côté de la victime, presser un bouton et hop, un stealth kill.

Histoire de vous mâcher encore plus le boulot, on peut utiliser L'Instinct de 47. Ca consiste à voir les ennemis à travers les murs. Il y a même des lignes par terre qui indiquent leur trajectoire probable. A ce moment de la démo, on ne savait plus trop si on regardait Hitman Arkham Asylum ou Batman : Absolution. 47 peut à un moment faire sauter les plombs pour distraire les flics. Il finit par arriver à la porte de la bibliothèque mais les flics sont trop nombreux.

Kiss Kis Bang Bang



Il en prend un en otage comme bouclier humain et commence à arroser les autres. Puis une course-poursuite démarre. 47 se met de temps en temps à couvert et arrose les flics comme dans un TPS. Il tire sur un gros chandelier pour le faire tomber sur les flics en bas d'un escalier. Un hélicoptère arrive pour le rechercher. Il saute d'un bâtiment à un autre avec un ralenti hollywoodien. Il finit par ne plus être visible et tue un flic.

Il prend ses fringues et va dans la maison d'après. Il se retrouve chez des hippies. Il saisit le bang de l'un d'entre eux et cogne un flic qui arrive avec. Il descend en bas de la maison et le hall est blindé de flics mais avec son uniforme il passe inaperçu. Certains flics le regardent d'un air suspicieux et le jeu passe au ralenti probablement pour indiquer au joueur de se barrer avant que de se faire griller. Ou alors 47 a utilisé un autre pouvoir psy pour ne pas se faire repérer. Il finit par se barrer de la maison et arrive sur le quai d'une gare blindée de monde, une foule comparable à celles d'Hitman : Blood Money. Fin de la démo.

Par Tore



Je fonce sur Tore Blystad pour lui poser plein de questions.
"Que sont devenus les cibles, les missions et les contrats ?
-Je ne peux pas en parler.
-Chicago sera-t-il ouvert ?
-Non la ville sera découpée en niveaux qui font à peu près la taille de ceux d'Hitman : Blood Money
-Est-ce qu'on va d'un niveau à l'autre de manière linéaire ou est-ce qu'il y a un peu de liberté ?
-Je ne peux pas en parler.
-Est-ce que les niveaux seront ouverts ou linéaires comme celui-là ?
-Je ne peux pas en parler
-Est-ce qu'on pourra améliorer ses armes ?
-Je ne peux pas en parler
-Est-ce que les Ballers seront présents ?
-Oui.
-Est-ce qu'il y aura des moments aussi délirants que dans Hitman : Blood Money comme le mariage dans le sud que 47 peut officier ?
-Oui."

Graphiquement, le nouveau moteur affiche de belles choses sans verser dans l'overdose de shaders. L'éclairage est sobre et efficace et les ombres sont bien rendues. Si le jeu est bien plus beau qu'Hitman : Blood Money, c'est surtout parce que Io a pu se lâcher sur le nombre de polygones et les textures. Hitman : Blood Money était toujours conçu pour tourner sur PS2 et la première Xbox. Io a profité de cette cure de jeunesse pour améliorer l'IA. Pourtant dans la démo elle ne semblait pas très alerte. Durant la démo, on bute trois flics en stealth kill mais personne ne remarque leur absence alors qu'on n'a même pas planqué leur cadavre (alors qu'on peut toujours le faire). On va dire que c'est juste pour la démo.

Démo et des maux



Tore Blystad m'explique que les fans et les journalistes semblent être surpris par ce nouvel opus très différent des précédents et me jure pourtant qu'ils ont gardé tout le charme des Hitman pour ne pas se couper des fans. Il semble très inquiet de la réaction générale ce qui est assez logique quand on chamboule les choses. Mais pourquoi ne pas avoir fait les choses en douceur en présentant un démo un peu plus évoluée et un peu moins linéaire ? Io voulait se focaliser sur la nouvelle direction de ce Hitman Absolution. Le jeu sera plus centré sur 47 qui passe de chasseur à chassé. Il sera aussi plus cinématique. Pourtant de ce côté là Hitman : Blood Money était très réussi. Des agents fédéraux étaient aussi à la recherche de 47 et chaque mission faisait monter progressivement la sauce jusqu'au final tout simplement génial.
Rechercher sur Factornews