Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

E3 2018 : Premières grèves du fun dans Metro Exodus

Fougère par Fougère,  email  @JeSuisUneFouger
 
A l'E3, il y a 2 types de jeux : ceux qu'on attend avec impatience et les autres. Metro Exodus était clairement dans la première catégorie pour une bonne partie de l'équipe, on était donc tout guilleret quand on a réussi à booker un RDV pour jouer une heure sur le prochain titre de 4A Games.  

Sauf qu'une fois installé devant notre borne de démo, les choses se sont sévèrement gâtées. L'action se situait 4-5 heures après le début du jeu, quand notre convoi ferroviaire se faisait arrêter de force par une barricade placée au milieu d'un marécage. Artyom est obligé de descendre pour aller négocier un passage avec les autochtones, accompagné de "nom féminin russe générique", qui va nous servir d'indicateur de quête. Sauf qu'on est en plein air, on a envie d'aller batifoler dans les marres d'eau stagnante, donc on décide d'aller jeter un œil aux ruines locales qui ont l'air prometteuses. Pas de bol, une bestiole mutante avec des ailes va venir vous choper pour vous fracasser le crâne si vous vous écartez du droit chemin.

On décide donc de suivre notre intrigue amoureuse secondaire pour pourvoir progresser, et elle nous explique qu'il faut prendre un bateau pour atteindre le phare qui a l'air d'être habité par les locaux. Malheureusement, notre personnage a dû oublier de faire des pompes, parce qu'il rame SUPER LENTEMENT, ce qui est problématique quand la zone est composée a 70% de flotte et que personne n'a pris le temps de lui apprendre à nager. Bon gré mal gré, on arrive jusqu'à destination, on décide de tenter une infiltration en éteignant une lumière ... et le jeu crash, retour à la case départ, ne récupérez pas les 20 minutes de jeu sur la session d'essai d'une heure.

Bref, toute la démo était de ce calibre. Autant les nouveaux systèmes de craft et de modification des armes ont l'air cool et le scénario promet de belles choses, autant le jeu a clairement besoin de pas mal de boulot pour être... jouable ou même amusant, même si le segment de la démo était quand même particulièrement mal choisi. On espère que le temps que nos Ukrainiens préférés ont gagné avec le report du jeu leur permettra de sortir un titre à la hauteur des premiers épisodes.

Rechercher sur Factornews