Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Descent aux enfers : Interplay ne blague pas avec les 90's

Marc par Marc,  email  @_Armc
 
La célèbre franchise Descent, lancée en 1995 par le studio Parallax  a définitivement marqué les pcistes de cette génération. À tel point qu'un groupe de fans a décidé d'en faire un remake indé baptisé Sol Contingency. Cependant cette initiative n'est pas du tout du gout d'Interplay l'éditeur de l'époque, qui possède toujours les droits de l'IP. Comme l'explique Maximillian Shulz (lead développeur du projet), sa petite équipe a été approchée l'an dernier par une compagnie soeur d'Interplay. Après leur avoir envoyé une copie de leur jeu, des discussions ont alors eu lieu entre les deux parties, afin de savoir si leur titre pouvait devenir un jeu officiel de la licence Descent.

Malheureusement après plusieurs semaines d'attente, une réponse laconique leur explique que seul Interplay peut se prononcer sur ce sujet. A la suite de cet épisode, le développeur indé a reçu une belle injonction d'une armée d'avocats de l'éditeur. Tel un agent de la Stasi zélé, Interplay exhorte les développeurs de Sol Contingency à entre autres : cesser tout développement, marketing et promotion ; l'arrêt de l'utilisation de tout visuel en lien avec la marque Descent ; la remise ou la destruction de toutes les copies existantes de leur jeu.

Une bonne claque pour ces fans qui ne pensaient pas que l'éditeur (qui a rangé dans ses cartons cette licence depuis près de 20 ans) réagirait aussi virulemment. Loin de se laisser démonter, les développeurs ont alors décidé de bazarder tous les visuels et références à l'IP d'origine, mais de garder leur jeu tel que. Comme Schulz l'explique : "Interplay possède peut-être les droits sur Descent, mais ils ne possèdent aucun droit sur les jeux type 6DoF (six degrees of freedom), les FPS ou tout autre type de gameplay dans des environnements lugubres et claustrophobiques".

Désormais délivré de tout lien avec la franchise, un Kickstarter peut alors être lancé afin de financer leur projet. En effet, l'équipe n'avait pas voulu lancer de campagne de crownfunding avant de connaitre la position du propriétaire de la licence. Eh bien maintenant ils sont fixés. L'intégralité du "Cease and Desist order" envoyé par Interplay a été publié sur le site de Sol Contingency.
Rechercher sur Factornews