Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Décryptage : Fez

kimo par kimo,  email
 
Fez est maintenant sorti depuis pas mal de temps sur le XBL. Pour ceux qui ont dormi sous un rocher, c'est un jeu 2D situé entre Echocromeet Mario Paper dont la particularité de gameplayréside dans la possibilité de faire pivoter un décor comme un cube géant pour progresser. Il s’agit d’un excellent jeu et la version PC, en corrigeant globalement les problèmes de framerateet d’instabilité, nous livre enfin le niveau de finition attendu. Mais cette ressortie tardive est aussi l’occasion de s’interroger sur une tendance de ces dernières années, chez les développeurs indépendants, à porter un regard rétrospectif sur le plateformer.


Entre hommage et commentaire, héritage et modernisation, toute réflexion sur ces jeux nous invite à placer notre regard depuis ce passé qu’ils évoquent. Et il faut bien le dire, ce dispositif semble souvent, via un maniérisme formel agaçant, être une exploitation - au mieux naïve, au pire cynique - d’une nostalgie de gamer. Pourtant, s’y joue aussi parfois un désir réel de retourner à des grammaires que les avancées techniques ont fait disparaître. Alors seulement, ce retour s’impose non plus comme mélancolie vaine, mais bien comme une pensée approfondie sur le sens et la forme du plateformer, qui, pour schématiser, pourrait se scinder en deux catégories.

D’abord des jeux embrassant directement la notion de skill. De VVVVVV à Super Meat Boy (et dans une certaine mesure, BIT.TRIP Runner, bien que le cas soit plus particulier), ceux-ci tendent à déconstruire ce qui constituait habituellement l’unité d’un niveau classique - une série d’obstacle avec des passages critiques - qui forçait le joueur à recommencer la section entière jusqu’à l’avoir mémorisée ou en avoir intériorisé les compétences. A ce principe, ces jeux substituent celui de micro-challenge, qui consiste à diviser cette continuité en la découpant en une série de courtes séquences extrêmement difficiles. En condensant ainsi la difficulté, pas un saut, pas un niveau ne peut se passer sans mourir. Le joueur est ainsi directement mis face à la nécessité d’apprentissage d’un skillaussi impressionnant qu’inutile et éphémère, puisqu’il faudra tout recommencer sur le niveau d’après. La mort n’est ici même plus un obstacle, puisqu’il s’agit moins de finir un jeu entier que de réussir la séquence : seule la maitrise ponctuelle importe et on joue avant tout pour la beauté du geste. Façon de compiler et d’intensifier ce qui constitue le vécu du joueur, qui se souvient autant de la frustration provoquée par ces passages ardus que de l’euphorique émerveillement face à sa miraculeuse réussite. Car celle-ci n’est rendue possible que par l’assimilation progressive et inconsciente d’une forme de virtuosité qui le dépasse et n’éclate que dans le succès. Question de rythme, de vitesse, voire même de la sensation physique du contrôleur dans la main : le joueur sent le niveau plus qu’il n’y pense et ce n’est plus l’intelligence qui joue – penser nous ralentirait - mais bien la perception.

De l’autre côté du spectre réflexif, se tiennent des jeux qui s’attachent quant à eux à déconstruire la structure même des niveaux, renvoyant du même coup la nécessité technique du jouer au second plan des préoccupations du joueur. Ce sont d’ailleurs généralement des plateformerà tendance puzzle game qui privilégient donc une temporalité plus longue et sereine et une expérience de jeu plus unie. Leur but tient non plus dans la perfection du geste, mais dans celle de la compréhension du level design. Un exemple éloquent de cette conception se trouve dans Braid. Ici, le niveau est un écoulement continu, une étrange chorégraphie millimétrée de temps et de déplacement que le joueur peut manipuler et avec laquelle il doit savoir se synchroniser. Son rôle pourrait se résumer à deux idées : s’insérer dans la matière et le flux du jeu, y pénétrer par des interstices spécialement conçues pour lui par le gameplayet le level design.

On voit bien alors la différence significative de ces deux méthodes : dans un cas une lutte viscérale contre le jeu, où l’horizon du joueur est limité à l’urgence du prochain saut, et dans l’autre, un passage à la réflexion, qui nécessite de prendre de la distance, de comprendre le fonctionnement total d’un niveau afin, non plus de lutter, mais de prendre place dans sa mécanique parfaitement huilée.


Fez se situe bien sûr dans la deuxième catégorie. Tout comme Braid, il propose une forme de relecture des interstices. Mais là où ce dernier permettait de manipuler le temps, de l’arrêter et de l’étendre, transformant une invisible milliseconde en une étendue infinie de jeu, Fez lui déplie l’espace et la perspective. Il joue bien lui aussi sur l’imperceptible : là où il n’y a rien d’autre qu’une ligne se trouve soudain un plan entier, une nouvelle dimension à explorer. Encore une fois, la linéarité du niveau classique a été remise en cause et un nouvel espace de jeu a ainsi été ouvert. Il s’agit alors de décortiquer chaque niveau jusqu’à ses moindres arrêtes pour pouvoir progresser.

Dans les plis du niveau se cachait donc, depuis toujours, un nouveau plan. En pliant et dépliant cet espace, comme on le ferait avec une carte, apparaissent ou disparaissent routes, raccourcis et paysages, permettant au joueur d’assembler et de parcourir enfin la totalité de l’espace. Mais au-delà de cette progression, se joue avant tout un parcours de la connaissance, du voir et du dévoiler (penser aux blocs invisibles dans la section sous la pluie). La New Game + ne fournit d’ailleurs pas tant une palette de nouvelles capacités qu’un pouvoir de vision : des lunettes lui permettant de voir à la 1ère personne luttant un peu plus contre l’invisible arbitraire de la 2D.

C’est que la logique de Fez repose avant tout sur ce jeu entre l’invisible et le visible. Le jeu impose la nécessité d’analyser le moindre recoin de chaque niveau, les moindres articulations. Pour cela, il rationalise l’espace, le découpe en micro-unité pour en permettre une analyse quasi-microscopique, voire astronomique, par-delà le simple regard (illustré par la fin, qui lie le macro et le micro, mais aussi à la présence de l’observatoire). Le découpage de la carte, rappelle ainsi un code ADN, ou une carte stellaire, dont il faudrait examiner chaque atome, chaque étoile. Chacune de ces cellules devant être soumise au regard jusqu’à épuisement de ses couches visibles mais aussi secrètes (le % de complétion du jeu dépasse d'ailleurs amplement 100%). Le joueur se transforme alors en archéologue, il ne suffit plus de dévoiler mais de traduire, de déchiffrer. Car les niveaux eux-mêmes ne se rendent entièrement visibles que pour se montrer comme des espaces d’inscriptions énigmatiques. Ils sont parsemés de codes, de dessins, de langages incompréhensibles que le joueur est invité à comprendre, s’il le peut.


A ce rationalisme empirique du voir, s’ajoute alors une autre forme scientifique, forme abstraite du savoir cette fois : les mathématiques – algébrique et géométrique – par le biais de la cryptologie. Seule la compréhension des trois langages codés (tetronimo, numéraire et alphabétique) permettra au joueur de compléter le jeu. La connaissance visuelle doit s’articuler avec une connaissance intellectuelle du symbole. Pour progresser, il s’agit autant de déplier la carte, qu’est l’espace, que d’en comprendre les codes.

Reste alors une question fondamentale qui, en un sens crée une ligne de démarcation nette entre Braid et Fez. Dans Braid le puzzle lui-même était métaphorique. Il n’offrait aucune clé définitive du savoir, mais plutôt un réseau de symbole, littéralement une image à assembler (les puzzles présents dans le jeu) nécessitant une interprétation libre de la part du joueur. Fez quant à lui possède l’arrogance de sa propre intelligence, qu’il ne cesse d’afficher partout. Il livre le joueur en pâture à des significations cachées mais totalement arbitraires et unilatérales, détruisant ainsi ses possibilités imaginaires. C’est la différence entre décrypter et interpréter. Là où le sens de l’énigme Braid se construit entre l’objet et le joueur, Fez est collé à son propre système de sens. Il doit distribuer indices et outils pour que le joueur puisse assimiler son vocabulaire : dictionnaires camouflés que sont les artefacts, la salle de classe ou la Pierre de Rosette (on ne saurait faire plus significatif). Les non-anglophones sont d’ailleurs d’office exclus de l’aventure : ils ne pourront jamais percer le système alphabétique.

Au-delà d’une forme de négation du joueur, la seule récompense du jeu semble être sa propre résolution. Le dépeçage intellectuel de chaque niveau n’apportant finalement rien de plus que la satisfaction de connaitre la clé du secret. Véritable monstre panoptique du sens, Fez ne livre au joueur rien d’autre qu’une poignée de signes décryptés, puzzle sans imaginaire, préférant le rationalisme astronomique à l’astrologie. La question du geste n’y est du coup jamais enchantée d’un quelconque sens opaque ou mystérieux, comme ont pu le faire d’autres jeux (Sword & Sorcery ou l’étonnant Vesper 5). Ni vestige ni ruine, Fez méprise l’archéologie de l’absence au profit d’un positivisme sans concession, perçant jusqu’au mystère mathématique du moindre pixel – la 2D passée au crible du voxel. Un jeu brillant et sans conteste une grande réussite de gameplay, mais qui, comme tout objet de pure intelligence parait parfois froid et peu aimable.
 

Commentaires

Masquer les commentaires lus.
fwouedd
 
Ton passionnant pavé à fini de me convaincre que Fez, c'est définitivement pas pour moi.
Boons
 
Mon cerveau a fondu, je suis trop con pour comprendre l'analyse et le style employé.

Par contre pour en rester au jeu et contrairement à ce qui est dit dans l'accroche, je subis toujours de nombreux plantages et autres bugs (sauvegardes corrompues entre autre), même en 1.03.
Zakwil
 
Il va falloir que je le commence.

Très bon article, by the way.
hicks
 
Ca me fait penser a Nebulus non ?
fwouedd
 
Ah par contre, je reviens sur ton opposition aux jeux de skill et aux jeux de réflexion.

Un jeu de skill qui propose du Time Attack ou du scoring, autrement dit presque tous, casse la barrière entre les deux extrémités que tu présentes.

l'apprentissage véritablement définitif n'arrive qu'après la phase de réflexion, d'optimisation et d'analyse du level design / game design.

En gros, un Plateformer puzzle, c'est juste un plateformer linéaire et, finalement, pauvre.
kimo
 
@boons
je crois que le jeu est passé en 1.04 depuis. Sur deux machines différents, je n'ai eu que 2 plantages dus à des succès sur 8h de jeu, mais c'est vrai que le patchage constant doit indiquer qu'il y reste des problèmes de stabilité.

@fwouedd

Tu as parfaitement raison, comme toute opposition binaire, elle est hyper schématique (je le précise dans le texte) et sert plus à poser les bases d'une réflexion qu'à imposer une réelle typologie. Difficile de rentrer suffisamment dans les détails sur un article aussi court.

Disons quand même que dans un cas, il s'agit d'optimisation qui nécessite une réflexion technique sans mettre nécessairement en jeu des concepts de perception (jeux de perspectives/temporels pour les deux exemples).

Tu notes finalement la différence entre les deux, on peut s'accorder sur le fait qu'il s'agit bien là de deux conceptions différentes dont on peut travailler les différences.
kmplt242
 
Désolé mais je suis vraiment pas fan du style de l'article, ça me rappel les heures les plus sombres de mes 5 ans aux beaux arts...
RomAnOCRY
 
Outch ...

Autant le texte est bon, autant j'aime pas le lire..

C'est con et paradoxale en meme temps...
Kaibz
 
J'ai adoré le style et l'écriture de l'article, j'espere qu'il y en aura d'autres.
PoF.be
 
Faut avouer que là, comme ça, lancer ce genre d'article sur Factor sans prévenir, fallait oser. Arrivé à mi-chemin du parcours, je me suis aperçu que ma lecture du coin de l’œil, comme s'il s'agissait d'une simple news, était assez inappropriée. Le temps de se mettre en condition (un café) et ça passe.

J'apprécie d'autant plus que je suis justement en plein questionnement sur mes expériences de jeu. Je n'irai pas jusqu'à tirer des conclusions, mais il y a des approches intéressantes dans ce texte et j'attend de voir le développement qui suivra dans les commentaires (comme l'apport de Fwouedd).
JusdePoubelle
 
un peu de merlant frit chez factor? Ca ne peut pas faire de mal aux neurones...
Boons
 
Désolé de revenir la dessus, mais sans enlever quoi que ce soit à la réflexion de l'auteur, ce n'est pas SI compliqué à comprendre.

C'est juste la forme qui rend le tout indigeste et difficile à lire (difficile =/= intelligent). D'autant plus qu'on n'est jamais certain d'être bien en phase avec ce que l'auteur a voulu dire...

Mais encore une fois, beau boulot.
Ozgarden
 
fwouedd a écrit :
Ton passionnant pavé à fini de me convaincre que Fez, c'est définitivement pas pour moi.


Kimo a écrit : tout objet de pure intelligence parait parfois froid et peu aimable.



Ton approche se veut plus un tue-méninge qu'une retranscription de ce qu'est véritablement le jeu.

Pour ce qui est de l'exclusion elle se tient à peu de chose. Si un anglophone prend le temps de déchiffrer un code logique, un francophone peut très bien s'y atteler en usant d'un simple traducteur pour donner du sens à ce qui se cache derrière de mystérieux lettrages.

Alphabet qui a d'ailleurs donné naissance à de nombreux threads sur la toile ou chacun y allait de son petit apport pour finalement se rendre compte que tout était rationnel et tenait parfaitement la route.

J'avais lu une analyse d'un type pas encore majeur et dont la curiosité lui avait permis de passer le cap du déchiffrage au final pas si barbare que ça.

Pour le reste, ce serait dommage de passer à côté des codes graphiques de Fez par simple souci d'analyse philosophique.

Mais comme tu le dis si bien, ton texte est un peu court (mais intéressant) pour se lancer dans un tel débat.
fwouedd
 
Ozgarden, des fois que tu ne me cites pas par accident, c'est pas son pavé qui me refroidi ni son analyse, c'est ce qu'est le jeu en définitive (j'ai pas lu de tests ou de previews, juste les nitoo et autres Schizomeuh qui me disent que si j'aime pas, c'est parce que j'ai pas de cœur).

Non, c'est juste que les plateformers puzzle, j'aime pas ça, et je pensais que c'était plus que ça vu les retours dythirambiques.
D'ailleurs, j'aime pas les puzzle. Et puis j'aime pas Lost non plus. Et vous non plus je vous aime pas.
Ozgarden
 
Ce n'est pas par accident.

Et je ne dis pas que son analyse t'a refroidit, juste qu'il semble te convaincre définitivement de ne pas y toucher.

C'est une belle analyse et qui mériterait d'être approfondie, mais je t'avoue que la forme n'est (à mon goût) pas du tout représentative de l'expérience finale.

Après le fait que tu aies des goûts implique que tu as certainement un minimum de cœur : ) => Sauf qu'en l’occurrence, ce n'est pas ton cœur qu'on touche ici mais ton système cognitif et par le biais d'une formulation autant étrange que les méandres de l’esprit du créateur de Fez.
kimo
 
Oui, de toutes façons je n'ai pas l'arrogance de donner un avis absolu sur le jeu. Comme toute travail critique, c'est imprécis, partial et ça ne résumera jamais l'objet. En même temps, ce n'est ni le but, ni l'ambition. J'essaie simplement de lancer des pistes de lectures qui feront ou non réagir.

A propos de l'alphabet, ce que je critique, c'est justement l'obligation pour le joueur d'aller voir sur internet alors que pour le reste, on peut rester dans le jeu et le faire au papier crayon.

Autant j'ai des tonnes de notes sur les chiffres (d'autant que je m'étais trompé de piste en utilisant un système de dé a la base) autant sur l'alphabet, ba je me suis retrouvé comme un con a tenter de compléter à partir des signes trouvés ça et là, sans jamais vraiment rien percer. Je trouve ça un peu dommage.
M0rb
 
Cet article est nul.
Faut vraiment que tu te pose la question de pourquoi tu écris/publies un article : pour communiquer avec le lecteur ou pour t'écouter parler ? Là c'est clairement la deuxième.
Ça comme note de blog ok, mais sur Factor ?

Sur le fond, ta problématique n'est pas claire, tu en change en cours de route, te disperses et finalement n'y répond pas.
Sur la forme, ta structure part dans tous les sens, c'est rempli de périphrases hermétiques et de mots à l'emploi impropre.

Désolé pour la franchise. J'ai de la reconnaissance pour le travail et le temps passé, mais le résultat a plus sa place sur les cahiers du jeu vidéo (sérieusement).
Kastoi
 
Je trouve le style d'écriture parfaitement en phase avec ce jeu: une branlette pseudo intellectuelle.

Mais carrément à côté du style "editorial" de factornews. Un peu comme kmplt242, je ne viens pas sur factornews pour lire de la prose forcée...

(fallait bien un connard dans les commentaires)
kimo
 
@ Morb

la forme est imparfaite, j'en conviens. Il s'agit d'un article, pas d'un travail d'analyse complet qui a pour vocation d'épuiser toutes les idées qu'il évoque. En ce qui concerne les lourdeurs, etc... Il s'agit du même ordre, une difficulté à saisir parfaitement les idées, tourner autour, etc...

pour les mots utilisés de façon impropres, je t'encourage à me les communiquer par message privé afin que je corrige.

Sur le fond, cet article est né de conversations avec des amis autours d'interrogations qui, si elles ne trouvent pas de réponses définitives ici, existent, même si elles s'articulent maladroitement elles ne me paraissent pas sortir de nulle part ni n'avoir aucun intérêt.

Quand à celui de publier un papier comme celui-ci sur factor, comme d'habitude, je laisse la décision à l'ensemble des rédacteurs en postant sur le forum. Je penses qu'un tel article, malgré ses défauts que je ne nie pas, peut avoir un intérêt, quitte à ce que pour toi ce soit celui de montrer que ça ne fonctionne pas (et c'est aussi pour ça qu'il a été posté).
System5
 
Kastoi a écrit :
je ne viens pas sur factornews pour lire de la prose forcée...

Il est clair qu'intrinsèquement, le style tend vers une ambivalence tellement obtus, que le ton, s'il en est, peut transparaître caricatural voir floué, et comme dirait Bourdieu : « L’image du jeu est sans doute la moins mauvaise pour évoquer les choses sociales».

En gros on dirait Usul, mais au premier degré.
Nicaulas
 
Je ne vais pas défendre kimo qui peut très bien s'en charger tout seul, j'aimerais juste dire que j'ai bien aimé son texte sans avoir à y redire avant publication, même sans avoir joué à Fez (qui ne me tente pas plus que ça).

Je trouve ça intéressant d'avoir, de temps en temps, quelqu'un qui va regarder le jeu vidéo via un prisme différent, quitte à passer par du langage universitaire moins rigolol qu'un TALC.
Kastoi
 
T'auras réussi à réunir Usul et Bourdieu dans un commentaire. En effet je commence à saisir l'intérêt de la publication
Grostaquin
 
Je me retrouve bien dans l'article. Le coup duThe quick brown fox jumps over the lazy dog (salle où se trouve la pierre de déchiffrage) ça m'était complètement passé à côté, je vois pas comment on peut deviner la clé de l'énigme alphabétique sans connaitre l'anglais. Par contre les QR Codes ou les vibrations du pad ça c'est plutôt bien exploité.
kimo
 
Kastoi a écrit :
Je trouve le style d'écriture parfaitement en phase avec ce jeu: une branlette pseudo intellectuelle.


En un sens, je suis parfaitement d'accord avec ton constat (moins avec le jugement tu le devines ^^).

Un texte comme celui-ci n'a de raison d'être que quand le jeu lui-même a des ambitions intellectuelles. Ce que le jeu a indéniablement, et je tiens à souligner que je passe beaucoup de temps dans le texte à décrire le jeu, son fonctionnement, et ses éléments. Que les idées évoquées et parfois critiquées (une branlette intellectuelle qui en critique une autre, un comble !) sont celles du jeu, même s'il ne se limite bien évidemment pas à ces idées.

On peut me reprocher d'être maladroit sur la forme
mais le travail sur le jeu ne me semble pas tiré par les cheveux.
Joule
 
Pour répondre au fait de retrouver ce genre d'articles sur Factor, je pense que ça a tout aussi sa place que des news à la con qui font marrer. Dans les deux cas, on parle de jeu vidéo différemment, en ajoutant notre petit plus.

Ceci dit, je concède que l'on (les rédac chefs) aurait pu introduire le texte d'un petit paragraphe pour prévenir, ce genre de publication n'étant effectivement pas habituel ici.
Kastoi
 
Attention cet article peut choquer? :D
System5
 
"viewer discretion is advised"
JiHeM
 
Je crois que vous êtes mûrs pour l'OMNSH... Ça aurait parfaitement sa place entre "La figuration de la mort dans les jeux vidéo de rôles et d’aventures. De la fonction euphémisante de l’imaginaire" et "Immersion et intériorité - La métaphore du Moi-Peau dans Silent Hill 4".
fwouedd
 
[Attention, le texte qui suit n'est pas un test de Nitoo qui a deux ans de retard.]

Ah non pardon.

Blague nulle à part, je trouve ça cool.
System5
 
JiHeM a écrit :
Je crois que vous êtes mûrs pour l'OMNSH...

Les pauvres...
Ils ne sont que de la chair à canon pour David Cage... :/
Paulozz
 
Moi aussi, j'ai trouvé l'article très bon.

Mon seul bémol (et ce n'est pas du troll gratos) est que tu aurais pu comparer les personalités des 2 créateurs (comme on les a vu indie game the movie), qui, je trouve, peut éclairer sur les différences entre les 2 jeux.
kmplt242
 
Non mais j'ai pas osé le dire mais ça fait limite article de Gameblog...
(le vocabulaire en plus)

Décrypter FEZ, mais pourquoi ?
cest juste un jeu de plateforme kawaii avec un gameplay intéressant. Je veux bien qu'on écrive des pavés sur Lost Highway, ou 2001 (et encore...) mais là franchement...
Atchoum_
 
J'ai voulu lire l'article, alors j'ai lu l'encadré gris à la fin. Puis j'ai vu "Véritable monstre panoptique du sens" et j'ai eu mon compte.
J'ai l'impression d'avoir zappé sur Arte durant Philosophie, traumatisant.
Alexaï
 
Kimo, comme d'autres, je trouve l'écriture de ton article assez problématique. Tu sacrifies la précision et la clarté au style. Lorsqu'on cherche à exposer une analyse, le style ne devrait pas être prioritaire. Reprend toi mon garçon.
Bleuargh
 
Je trouve ça bien cool ce genre d'articles sur factor. C'est justement ce genre de truc, un peu rien à voir mais pas trop, qui fait qu'on vient ici et pas ailleurs. J'ai un peu l'impression que certains voudraient que Factor ressemble à n'importe quel site random de JV, et c'est dommage.

Ceci dit, je trouve que la forme mériterait d'être un peu moins pédante, mais surtout, qu'il faudrait plus de description des mécanismes concrets des jeux cités. Ma connaissance de Fez se limite à deux screenshots, alors le passage sur l'alphabet là, j'ai pas tout capté.

M'enfin je vous encourage à continuer ce genre d'article un peu philo, quitte à changer la forme pour ne pas rebuter les fans de Lady Gaga. Ça contribue à la fraîcheur du site.
xiam
 
Merci pour l'article!

Je plussoie avec Bleuargh.
M0rb
 
Kimo> En fait c'est pas juste cet article. Ton test de Gears, et même ta réponse à mon commentaire : ça part dans tout les sens.

On a l'impression que ça bouillonne dans ta tête, que t'as des milliers d'idées, que tu veux tout mettre par écrit et avec le plus de mots possible. Mais il y a une différence radicale entre mettre sur papier ce que tu as dans la tête, et faire comprendre une idée à quelqu'un.

Fais le tri dans tes idées puis traite les à fond.

Là tu fais comme les énigmes dans Fez : tu nous parles dans ton langage secret et on en a pas la clé.


Maintenant ça ne remet absolument pas en question la pertinence d'articles de fond sur Factor, bien au contraire.
morday
 
Bleuargh a écrit :

M'enfin je vous encourage à continuer ce genre d'article un peu philo, quitte à changer la forme pour ne pas rebuter les fans de Lady Gaga. Ça contribue à la fraîcheur du site.


Personne ne reproche l'idée de faire un article de fond ou plus philosophique.
Le problème c'est que l'auteur emploie comme méthode une complexification à l'extreme, des tournures de phrases riddicules autant sur le fond que sur la forme pour transmettre des idées finalements simples. Et comme toujours, on retrouve des gens pour faire le constat simpliste: si c'est compliqué, c'est que c'est intellectuelle donc ceux qui n'aiment pas sont de gros débiles décérébrés.

Pourtant, la complexification du language ne peut avoir qu'un seul but: augmenter la précision du discour. Ici c'est l'inverse, on sent que l'auteur cherche un côté "artistique"/"littéraire" à son article et il tombe à pied joind dans la pédanterie.

En plus, l'auteur n'ecrit pas suffisament bien pour que l'on s'oublie dans son style ( que ce soit par des phrases qui démarrent avec des conjonctions de coordination, des périphrases inutiles et lourdes, des P1 sans verbe, des mots mal choisis).

Pour moi le problème est la. Soit on fait un article de fond, écrit de manière volontairement intélligible pour provoquer le débat, soit on écrit un article de style, uniquement pour la beauté littéraire, mais il faut alors nettement plus le travailler.
Bleuargh
 
Le vrai problème c'est surtout que sur deux pages tout le monde parle de la forme, et jamais du fond. J'ai jamais touché à Fez donc j'aurais du mal de dire quoi que ce soit, mais de l'extérieur j'aimerais bien voir des gens creuser certaines pistes du texte, ça me ferait un peu de lecture distrayante, surtout qu'il y a pas mal de gens ayant une chouette plume sur ce site.

Dommage que l'échange se limite à répéter ce sur quoi tout le monde est d'accord, que la forme pourrait être plus claire (après ce n'est pas non plus le truc le plus hermétique du monde, il ne faut pas exagérer).
kmplt242
 
Non mais si on s'arrête sur la forme c'est que malheureusement il n'y a pas de fond.

Perso je suis capable de tolérer ce genre de prose quand le fond m'intéresse, et pas quand il le mérite, car aucun sujet ne mérite un style aussi lourd et rempli de paraphrase. Tout ces pavés ont peut les synthétiser en 10 lignes sans perte de contenu...

C'est un peu dur pour l'auteur, mais perso je trouve que Factor n'a pas besoin de ce genre d'article pour se démarquer des autres sites de JV, il y a clairement un ton Factor, à base de journalisme total, de vraie independance, de trolling subtile et d'humour fin, vraiment pas besoin de ça.
vasquaal
 
Vous ne vous trouvez pas un peu ridicule de critiquer le travail d'autrui quand certains n'arrivent pas à aligner correctement deux mots de français de suite ?

Plutôt que de vous prendre la tête sur la légitimité ou non d'un tel article sur Factornews (dont vous n'êtes pas actionnaires il me semble ?) ou sur la forme, parlez plutôt du fond. Vous tournez en rond à vous toucher le zgeg comme ça.

Donc stop au pathétique, et allez vous cacher très très loin.
Bleuargh
 
@kmplt242

Bien sur, mais ce genre d'articles n'enlève rien au site, c'est pas comme si toutes les news allaient adopter cette forme.

En fait ça me rappelle un peu quand factor avait commencé une série de vidéos, il y a des années, je me rappelle plus du nom. Hé bien tout le monde a dit "quelle merde!" et finalement bah plus rien. Si les mecs avaient été un peu plus tolérants, la formule se serait sans doute améliorée, et on aurait peut-être aujourd'hui des vidéos bien poilantes.

Là je trouve que vous faites un fameux foin pour ce qui n'est encore qu'un simple essai, et que ce genre de réaction n'est vraiment pas favorable à l'innovation et à la créativité.
spook
 
Ouais. J'attends le prochain.
Muchacho
 
Super article !

La prochaine fois mettez un tag [Analyse], ça pourra peut-être évitez les commentaires qui débattent du bien-fondé de ce genre d'article (d'autant plus que personne ne plaignait de trouver les articles HS de CBL sur le ciné par exemple).
flousta
 
La forme me plait pas trop mais l'idée de départ me plait. Du coup je t'invite à continuer sur cette voie mais en se focalisant un peu plus car là il semble que tu partes dans tous les sens.
tonton
 
Continue mon poulet, ton article est bien.
System5
 
kmplt242 a écrit :
Non mais si on s'arrête sur la forme c'est que malheureusement il n'y a pas de fond.

Perso je suis capable de tolérer ce genre de prose quand le fond m'intéresse, et pas quand il le mérite, car aucun sujet ne mérite un style aussi lourd et rempli de paraphrase. Tout ces pavés ont peut les synthétiser en 10 lignes sans perte de contenu...

C'est un peu dur pour l'auteur, mais perso je trouve que Factor n'a pas besoin de ce genre d'article pour se démarquer des autres sites de JV, il y a clairement un ton Factor, à base de journalisme total, de vraie independance, de trolling subtile et d'humour fin, vraiment pas besoin de ça.

Tu m’ôtes les mots.
Monowan
 
Comme tout le monde, je ne comprends pas trop comment vous avez pu valider ce truc. Je précise que je ne suis pas anti intellectualiste ni réfractaire aux articles de fond, exemple le site de l'OMNSH que quelqu'un a cité plus haut sous forme de boutade ça ne me fait pas marrer du tout.
fwouedd
 
Pas comme tout le monde, y'a 3 - 4 gars qui ronchonnent.

Perso, j'ai trouvé ça intéressant et plein d'infos sur le jeu, sur ses mécanismes et sur son contenu end-game.

Après, je trouve le ton tout à fait adapté à ce genre de jeu qui veut de plus en plus s'intellectualiser.
(et à mon sens, c'est une connerie, qu'ils se concentrent à développer à l'infini leurs mécanismes plutôt ou alors à aborder métaphoriquement de vraies questions économiques, sociales, politiques, culturelles, historique, scientifiques, existentielles etc etc.)
kimo
 
Atchoum_ a écrit :
J'ai voulu lire l'article, alors j'ai lu l'encadré gris à la fin. Puis j'ai vu "Véritable monstre panoptique du sens" et j'ai eu mon compte.
J'ai l'impression d'avoir zappé sur Arte durant Philosophie, traumatisant.


pour revenir sur l'une des formules cités et me défendre un peu à propos des mauvais emplois des termes.

Pourquoi panoptique? justement parce que c'est intéressant par rapport a l'organisation formel et intellectuel du jeu:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Panoptique

On parle d'un jeu où le regard du joueur passe son temps a tourner autour d'un sens caché, d'un secret que la vue seule ne pourra pas percer. D'un jeu conçu comme tel par un égocentrique qui contrôle totalement la signification de son jeu et la façon dont les énigmes seront résolues.

Je cite de l'article wikipedia :

"La formule abstraite du Panoptisme n'est plus « voir sans être vu », mais « imposer une conduite quelconque à une multiplicité humaine quelconque6. » "

Pour un medium qui passe son temps à commenter sa propre linéarité (bioshock infinite) évoquer l'image ici ne me parait pas inintéressant à la fois pour Fez, et parce que c'est aussi une préoccupation qu'on retrouve en général dans le jeu vidéo. le fait qu'il prenne ici une forme similaire à l'organisation pratique du panoptisme est frappant.

après c'est vrai que lire ça dans la conclu sans avoir lu avant ce que je dis sur l'unilatéralité du sens, et le rapport visible/invisible, ça ne veut rien dire. Mais l'image n'a pas été choisie pour rien.

C'est sûr que j'aurai pu écrire une analyse de 20 pages en expliquant chaque lien effectué ici dans le texte, mais comme il s'agit d'un article qui propose des possibilités d'associations, des proximités de structures et qui n'a pas pour but d'achever la pensée mais de proposer des pistes, je n'ai pas commenté les idées.

Certains trouvent qu'il n'y a pas d'idées, ou qu'elles ne sont pas assez intéressantes pour provoquer un quelconque débat. C'est bien de le dire, et on vous a écouté.

En attendant voilà, le texte existe, il a la forme qu'il a, les défauts qu'il a. Je les assume, mais j'en défend aussi la valeur. Je suis ouvert a toute critique qui portera sur des imprécisions d'idées comme j'ai pu le faire avec cet exemple, après je ne vais pas m'excuser ou me justifier éternellement sur la forme.
Kaptan Fu
 
Comme tout le monde, je suis toujours agréablement surpris de retrouver ici ce type de contenu qui ont fait de Factornews un site comme nul autre, une utopie imparfaite où l'on trouve à boire et à manger en abondance, où il fait toujours chaud. Si Factor était une pute, fût-elle même vieille et moche, j'aurais souhaité qu'elle soit ma première fois.
Comme tout le monde, je regrette que "l'esprit de Factor" (si il en est un) voit son reflet se troubler, un reflet porté par la communauté de lecteurs et de commentateurs que ce site et son équipe ont su rassembler au fil du temps et qui contribuèrent par leur support et leurs interventions à enrichir ce point de rencontre génial entre le futile et l'insignifiant, entre la passion et la multiplicité. Comme tout le monde, je constate avec dépit que le diktat des idées courtes et l'hégémonie qui semblent s'être abattues sur la tribune depuis un certain temps déjà, se répandent désormais jusqu'au cœur de Factor et substituent aux enthousiasmants échanges d'antan des appels à la censure.
Comme tout le monde, je souhaite que la Vékat n'apporte pas tant sur la forme que sur le fond, qu'elle offre le souffle nécessaire aux différents contenus (comme celui-ci) et contenants (comme les forums), et qu'ainsi la team trouve le courage et l'envie de nous maintenir Factornews à flots pour les 10 prochaines années à venir. Jusqu'à la Véssink, quoi.
Comme tout le monde, mais pas trop.

Sinon je trouve l'article de kimo vraiment sympa, mais trop court à mon goût. Arrivé à la fin, j'ai plus de questions que de réponses, mais je n'ai pas encore lancé FEZ (ça ne saurait tarder) et forcement les références aux "cryptage" m'échappent (et je ne suis pas sûr de vouloir savoir de quoi il en retourne tout de suite).
Peut-être aurait-il dû en faire carrément un dossier, plusieurs pages, plus documenté (et cela aurait probablement évité les lourdeurs de style reprochées) ? [Edit: Ok, j'avais pas vu ce que tu avais noté précédemment sur ce point, kimo. N’empêche que c'est avec plaisir que je lirai une autre analyse de ce type, mais plus étalée.]

Et merci de m'avoir donné l'envie de relancer Braid.
Paulozz
 
Comme d'ab, c'est les hater qu'on entend le plus, un systeme sondage serait sympa (a la nofrag) pour la vékat.
Boons
 
Ben parlez moi du fond alors, parce que je dois rien avoir piné. A part dire qu'il y a 2 types de plateformer et que Fez nous impose son monde et son mode de narration, je ne vois rien d'intéressant et surtout rien qui incite à la discussion.

Le fond le fond ! Tout le monde semble le réclamer, mais personne n'en parle, pourquoi ? Il n'y a rien à dire ?
fwouedd
 
Bah je sais pas tu veux parler de quoi?

Tiens pour toi, qu'est ce que ça t'apporte les enigmes dans Fez?
Tu penses pas que certain jeux l'exploitent mieux scénaristiquement ou même en terme de fun et d'implication du joueur ?

Non? Hum.

Alors : l’expérimentation d'un genre sur-exploité, est ce que c'est un truc de filles?

Ou alors : Est ce qu'on a pas de cœur si on aime pas les trucs arty pixel-art dans lesquels on ramasse des cubes?

Mario ou Fez?
wdaq
 
En même temps, des brêves, des previews, des discussions sur le design, sur le gameplay et l'auteur de ce jeu, il y'en a eu pas mal depuis plus d'un an.

Apporter un angle différent pour tenter de mettre en lumière un genre, une vague, quelques chose de remarquable à travers cet article sans faire de la redite c'est condamnable ?

Doit on stigmatiser son article parce qu'il n'est pas assez aéré ? Oui.
Doit on stigmatiser son auteur parce qu'il n'a pas placé une blague de Toto, la blague de la vieille pute et du légionnaire et dit que "NIOC NIOC" c'est un canard qui nage à l'envers ? Assurément non.
Dénoncer ceci serait de la pur faisanderie !

Bref, approuvons cette tentative de décrassage humoristique trop souvent assujettie à de la vâcherie gratuite. Je suis Kimo-compatible comme un tas d'amis et tant pis pour les Kimo no-compatibles. J'étais tenté de ne pas commenter, car qui mots ne dit ... consent.
Et je ne résumerais pas Kimo à être l'homme d'un seul article. Ne désespérons pas de voir ce reporter faire un Kimounlox malgré lui...
C'est tout de même pas l'article d'un autiste asperger surdoué qui vit dons son monde quand même.
kimo
 
Boons a écrit :
Ben parlez moi du fond alors, parce que je dois rien avoir piné. A part dire qu'il y a 2 types de plateformer et que Fez nous impose son monde et son mode de narration, je ne vois rien d'intéressant et surtout rien qui incite à la discussion.

Le fond le fond ! Tout le monde semble le réclamer, mais personne n'en parle, pourquoi ? Il n'y a rien à dire ?


la remarque de fwouedd qui remet en cause la séparation arbitraire que je fais dans l'article, je la trouve intéressante. Elle a l'avantage de vouloir complexifier la pensée plutôt que de la caricaturer comme tu le fais. D'autant qu'elle vient de quelqu'un qui a l'air d'avoir une sensibilité différente de la mienne en ce qui concerne la question.

As-tu joué à Fez ? Si tu trouves que ce que je dis est si contradictoire avec ton expérience du jeu, que mon texte est faible en idées, libre à toi d'en parler à ton tour, d'avancer les tiennes et de complexifier un peu la caricature que j'ai faite de mon expérience de jeu.

Le fond doit justement venir de la contradiction ou de la re-précision des idées. Moi je veux bien réexpliquer chaque idée comme avec la panoptique, mais pour le coup, ça serait m'écouter parler.

Crois moi je serai ravi de t'entendre parler du jeu plutôt que de mon texte.
Laurent
 
Moi la question que je me pose après avoir fini Fez (sans avoir les 64 cubes, grrr..) c'est est-ce qu'un jeu video doit nous demander d'utiliser un papier et du crayon (et notre cervelle) pour pouvoir y jouer ?
Perso je n'avais pas eu besoin de ces ustensiles depuis la série des Myst...
Et si beaucoup de jeux deviennent "no-brain", on dit aussi "casu" pour faire plus "in", avoir des jeux qui proposent des challenges différents, ça fait du bien de temps en temps.

On est d'accord cependant, je ne voudrais pas que tous les jeux me forcent à me prendre la tête comme Fez... ou Braid d'ailleurs (que j'ai laissé tombé, lui, après 2-3 niveaux car mes capacités de déductions du gameplay pervers n'allaient pas assez loin pour y trouver un quelconque plaisir).
Boons
 
Bon, je vais alors en conclure que ce genre de questionnements me passe au dessus de la tête, mes excuses pour ne pas avoir décelé ça dans ton article.

Pour le jeu, ce n'est pas mon habitude de disserter sur ce qu'à voulu dire l'auteur/développeur. Je trouve juste Fez plaisant et divertissant, et c'est tout ce que je demande à un jeu.
Electronike
 
Moi j'ai bien aimé cet article c'est rigolo quand on imagine la voix de Frederic Mitterand.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.
Soutenez Factornews.com

Tribune

The Real Phoenix
(19h17) The Real Phoenix Ha ha l'Article de kotaku sur Quik que j'ai trouvé est formidable!
miniblob
(19h15) miniblob Après mon expertise ne va pas au-delà des trois ans, et à cet âge là l'excitation ça se traduit vite par taper n'importe quoi...
Le vertueux
(19h08) Le vertueux miniblob > Tu confonds agité et violent.
Crusing
(19h07) Crusing Non mais ça en fait peut etre des voyous en blouson en jean sans manche qui jette des poubelles sur les gens et qui mange du gigot à même le trottoir pour améliorer leur santé.
miniblob
(19h04) miniblob Ca veut pas dire que les jeux de baston font forcément des gamins des sociopathes ultra violents.
miniblob
(19h03) miniblob La notion de bon ou mauvais est tout relatif en matière d'éducation, ça dépend ce que tu veux transmettre.Je suis plutôt porté sur la non-violence et je constate que mes enfants sont plus calmes s'ils me voient jouer à Abzu plutôt qu'à un jeu de baston.
Crusing
(19h01) Crusing Le vertueux > Le mieux pour etre sur c'est de le forcer à regarder Mr Pickles avec le son très fort, et en lui injectant du coca directement avec une sonde.
Crusing
(18h58) Crusing miniblob > Oui mais là c'est plus un problème de l'exposer à de la violence, plutot à un mauvais jeu, ou à un multi d'abrutis aux voix aigues.
Le vertueux
(18h58) Le vertueux C'est surtout le rapport entre comportement et jeux violents à bas âge. Beaucoup d'hypothèses et de croyances traditionnelles assez peu argumentées. Finalement donner du sucre à son gosse est peut être bien pire que de le faire jouer à gta.
miniblob
(18h57) miniblob N'empêche que je laisserai pas mes gosses toucher à un CoD (exemple tout à fait pris au hasard...) avant que l'adolescence ne les titille.
miniblob
(18h56) miniblob Vos objections sont fondées, je dois être un poil embourbé dans un ethnocentrisme temporel qui me fait dire un truc du genre "la violence, c'est plus ce que c'était !"
choo.t
(18h53) choo.t Crusing > (18h44) Exactement.
Le vertueux
(18h47) Le vertueux GTB > Heu oui, tu n'as pas le droit de cracher par terre par exemple, mais ça n'est pas vraiment le sujet, si ?
choo.t
(18h47) choo.t miniblob > La violence d'une oeuvre n'est pas estompée par sa qualité technique, sinon le discourt de ton gosse à ses gosses, sera que de son temps les jeux n’étaient même pas en VR, donc il ressentait bien moins la violence que dans COD 25 VR édition.
Crusing
(18h46) Crusing LeGreg > on ets loin de Totally Accurate Battle Simulator
Crusing
(18h44) Crusing choo.t > Et Sade ce ne sont que des mots.
choo.t
(18h43) choo.t miniblob > (18h02) non mais si on part comme ça, rien n'est violent, La Nouvelle Justine ce n'est que du papier, Men Behind the Sun a des effets spéciaux datés, Doom est un ama de pixels et Rapelay n'utilise même pas de physically-based rendering.
LeGreg
(18h42) LeGreg "ultimate epic battle simulator" : [youtube.com]
GTB
(18h40) GTB Le vertueux > Je pense qu'il voulait juste dire que interdits et règles font partie de la construction d'un gosse. Je suis assez d'accord.
Le vertueux
(18h30) Le vertueux (18h10) miniblob > ça n'est pas que c'est vieux jeu, c'est juste que pédagogiquement c'est un peu faible.
Crusing
(18h28) Crusing miniblob > "En ce moment je parierais que tu t’imagines déjà que tu suces ma bite au rythme des coups de fouet de mes couilles sur ta gueule"
miniblob
(18h24) miniblob Crusing > Nan je me respecte, je m'inspire seulement du porno vieille école avec des poils et des jeux de mots cheloux.
Crusing
(18h20) Crusing (17h47) miniblob > Ha! et aujourd'hui tu fais des talc à base de tags de pron!
miniblob
(18h10) miniblob Après vous avez le droit de dire que je suis vieux jeu avec ces histoires de règles et de transgression, mais j'assume mieux mon côté réac depuis que j'ai pondu ma marmaille.
miniblob
(18h03) miniblob C'est pour ça que je prends l'exemple du cinéma, perso je me cachais pour voir des films d'horreur, et mon frère s'est pris une chasse quand mes parents ont appris qu'il m'en montrait.
miniblob
(18h02) miniblob En même temps la violence des jeux quand on était jeune était toute relative, même Doom ça reste pas loin de l'amas de pixels.
Le vertueux
(17h52) Le vertueux D'ailleurs j'étais plutôt de caractère sage pendant l'enfance.
Le vertueux
(17h52) Le vertueux En tout cas, pour moi, jouer à des jeux vidéos violents quand j'étais gosse ne fait pas partie de la case "connerie".
Le vertueux
(17h51) Le vertueux Tu veux dire que les parents sont là pour interdire des choses afin que les enfants les transgressent ? Sinon ils ne transgressent pas ? Je n'ai pas compris.
miniblob
(17h48) miniblob Apprendre à un gosse à se servir d'un couteau ça ne veut pas dire qu'on va forcément lui en filer un pour son anniversaire et fermer les yeux sur la façon dont il va jouer avec.
miniblob
(17h47) miniblob Je regardais des films de boules à 12 ans, mais c'est pas pour autant que j'en montrerai à mes gamin. Les parents sont là pour poser des interdits, sinon il n'y a pas de transgression possible.
miniblob
(17h46) miniblob Il faut faire la part des choses, c'est pas parce qu'on faisait des conneries en étant gamin qu'il faut inciter nos propres enfants à en faire aussi.
lirian
(17h43) lirian donc apprenez à vos enfants à aiguiser des couteaux, assembler des cartouches et fabriquer des explosifs, c'est mieux que de ne pas savoir le faire hihi
lirian
(17h41) lirian +e
lirian
(17h41) lirian l'éducation sera toujours supérieur à l'ignorance, je pense que ça s'applique à tout et n'importe quoi
lirian
(17h38) lirian je pense qu'à partir de moment où l'enfant fait la différence entre le réel ou pas, il ne doit pas y avoir de problème majeur
Le vertueux
(17h38) Le vertueux Je faisais des dessins hyper gore en primaire, puis ça m'est passé.
Le vertueux
(17h38) Le vertueux GTA à 8 ans y a pas de problème, c'est l'environnement social qui détermine tout.
lirian
(17h37) lirian je jouais à diablo à mes 11-12 ans, duke 3D, doom etc
lirian
(17h37) lirian je jouais au petits soldats, je refaisais le débarquement avec des chars, embarcations, soldats, mitrailleuses.. juste avec l'imagination, mais c'étaienttpas des images de boyaux et cervelle explosées
lirian
(17h36) lirian pour les jeux vraiment violent je saurais pas déterminer à quel age ce serait acceptable. j'ai joué à plein de jeux "violents" mais pas dans le sens gore, je parlais de desert strike l'autre jour..
Crusing
(17h11) Crusing Sauf que tu oublies un point majeur : GTA et Doom, c'est vraiment kewl.
thedan
(17h08) thedan auprés de la mére...Car je lui ai dit ma façon de penser
thedan
(17h07) thedan C'est pas pour faire vieux con mais bon... L'un des camarades / ami de mon fils (classe de CE1): "viens à la maison, tu joueras à la play à GTA et à Doom, tu verras c'est bien..." Conclusion : il est pas allé mais en plus je suis passé pour un con
thedan
(17h05) thedan lirian > ah mais là c'est pas pareil... 200% d'accord avec toi. C'est exactement le même phénomène que les parents qui donnent gta à leur fils de 7 ans "parce que c'est cool". J'ai eu exactement ce phénomène dans la classe CE1 de mon fils
lirian
(16h41) lirian je pensais aux pré ados qui allaient voir les spectacles de cyprien et squeezemyballs
lirian
(16h40) lirian ah 16 ans c'est trop tard oui, en plein dans l'age sombre
lirian
(16h39) lirian ah merci de me rappeler que j'ai des intérêts financiers et des relations à brosser dans le sens du poil, merci de me le rappeler :)
thedan
(16h39) thedan lirian > A 16 ans, va dire à ta fille quoi regarder, tu vas passer pour un vieux con (et elle aura raison). Néamoins ça l'a fait marrer et elle ira pas acheter (elle) pour autant un jeu... Elle le sait tries bien que c'est de la pub. MAis elle a 16 ans...
noir_desir
(16h31) noir_desir lirian > trump sort de ce corps
lirian
(16h15) lirian je les ajouterais volontiers à ma liste de gens à executer après les politiques et les banquiers tiens, les influenceurs sous perfusion d'argent, #liriandictator2017
lirian
(16h08) lirian c'est pire que de la pub directe
lirian
(16h07) lirian ou alors faut vraiment expliquer au gamin ce qu'il regarde, et qu'il est là pour démonter ton cerveau et mettre un produit dedans
lirian
(16h04) lirian on ne laisse pas ses enfants regarder les mauvaises chaines aussi, laisser regarder un influenceur/soumis c'est laisser son gamin regarder de la pub h24, c'est à mon humble avis très mauvais
Laurent
(14h45) Laurent Dks > Plus qu'à espérer qu'il soit bien accueilli et qu'ils nous refassent wonderboy 5 dans la foulée
Dks
(14h43) Dks Laurent > fini aussi sur master system, le jeu est super relooké, je pense qu'il sera aussi facile, mais bon ils méritent mes sous là.
thedan
(14h27) thedan J'imagine que tu peux rapidement tomber dnas le coté "homme sandwich" (sans vouloir les excuser car ils se disent journalistes les mecs)
thedan
(14h26) thedan apres le milieu de journaleux de JV doit quand même pas étre facile : entre les sollicitations marketing, les peu de moyens de plus en plus, le milieu jeune et relativement peu reconnu. Un critique de ciné est reconnu, celui de jv, je pense pas..
Crusing
(14h24) Crusing Pour les autres youtubeurs de moins de 20 qui se définissent eux meme comme influenceurs, j'y connais rien, j'ai pas 14 ans. Mon instinct tenderait à vouloir leur donner une fessée de prime abord
Crusing
(14h21) Crusing Ouais enfin benzaie est pas le meilleur exple du pire en déontologie hein, même ses échanges avec chièze il garde sa ligne, c'est justement pour faire un versus aigri/bisounours, après oui c'est pour lui faire de la visibilité, oh! le salow!
thedan
(14h18) thedan jouer à des jeux vidéo.... Elle ne sais meme pas à quoi il joue mais il y joue donc c'est trop bien !
thedan
(14h17) thedan Crusing > ah mais ca c'est les fameux influenceurs... Regarde le redac chef de gamekult, le disait : aujourd'hui les grands marques (xbox, playsation, etc etc...) préfèrent passer par eux car t'as pas de filtre... Ma fille regarde squeezie en train de
thedan
(14h14) thedan c'est plus que limite malhonnete... Apres si t'es freelance et que tu veux bouffer à tous les râteliers, ok mais que tu revendiques pas une certaine vertu !
Crusing
(14h13) Crusing c'est Webédia... le problème vient surtout du fait que bcp prennent les youtubeurs pour des role model qui devraient se nourrir d'air et de commentaires.
thedan
(14h13) thedan A la limite, ça ça m'a pas choqué ( à la limite, tu sais qu'il est faux cul puis bon le salaire) mais que pendant quasiment un an, à chaque fois, on présente le mec comme "trunk de gamekult" alors que c'est le directeur des programmes Webtv de webmédia
thedan
(14h10) thedan bixente > Bah tu sais, regarde Trunks de Gamekult. Surement pour un meilleur salaire, il est parti chez Webmédia dont l'ethique n'est plus à faire...Alors que GK essaye de faire de son mieux pour être exemplaire
Laurent
(13h42) Laurent Ca c'est du remake ! (wonder boy) [youtube.com] Dans une autre vie, je l'avais fini sur master system
zouz
(13h39) zouz bixente > Je suis désolé de te l'apprendre aussi brusquement mais c'est nul depuis le début... Tu grandis voilà tout. Un peu comme quand j'ai commencé à trouver Bioman mal branlé et trop répétitif.
Crusing
(13h34) Crusing Calme toi, it's gonna be aaaalright.
bixente
(12h33) bixente Le type crache sur le système des gros sites de JV putaclic mais fricote avec julien Chièze. Il vient même d'adhérer à la TV de JV.com. Un putain de faux-cul.
bixente
(12h28) bixente C'est devenu un type condescendant et vulgaire. Il bouffe à tous les râteliers et est d'une mauvaise foi sans nom.
bixente
(12h25) bixente J'appréciats beaucoup Benzaie. Mais
Crusing
(11h38) Crusing (10h23) kmplt242 > Oui c'est très mauvais, après il devait pas etre trop en mode sketch/montage là bas, Chroma y'en a toujours un tous les 1 mois et demi, le dernier est assez récent.
Le vertueux
(10h35) Le vertueux Carrément et niveau émulation les logiciels sur windows sont très fiables contrairement à certaines consoles portables où j'ai du mal à faire tourner une snes par exemple.
choo.t
(10h30) choo.t Le vertueux > et garder la même ludothèque steam et le SteamCloud.
choo.t
(10h28) choo.t noir_desir > ouai enfin, c'est pout l'exemple d'émulation, sinon en code natif t'as Overwatch qui tourne dessus : [youtu.be] ça te donne une idée des possibilité.
Le vertueux
(10h27) Le vertueux noir_desir > Tu peux jouer à super meat boy, Ori, child of light,, mother russia bleed, Party hard,inside, j'en passe.
choo.t
(10h24) choo.t Le vertueux > ou du Dark Soul II [youtu.be]
kmplt242
(10h23) kmplt242 Et Chroma ils sont mort ou bien ?
kmplt242
(10h23) kmplt242 detestable le dernier benzaie
noir_desir
(10h22) noir_desir choo.t > pas mal, mais le jeu est très ancien (14a...)
choo.t
(10h20) choo.t noir_desir > [youtu.be]
noir_desir
(10h20) noir_desir choo.t > c'est pas faux :)
choo.t
(10h16) choo.t noir_desir > Ça fait tourner pas mal de jeu sur Dolphin, entre autre, WindWaker et Twilight Princess, pouvoir y jouer en transport en commun c'est cool.
Le vertueux
(10h06) Le vertueux Après il y a les jeux plus lentt, un heroes of might and magic doit être jouable.
noir_desir
(10h06) noir_desir choo.t > emulation est chouette, mais du coup, ça sera forcement des jeux ancien (pas forcement envie de jouer à des jeux ds...). Bref à voir sur le long terme.
Le vertueux
(10h05) Le vertueux noir_desir >Si un jeu pc peut se jouer avec une manette, alors il est potentiellement portable. ça fait quand même une sacré quantité de jeux.
noir_desir
(10h05) noir_desir choo.t > après ça n'a pas l'air si aisé de jouer à des jeux classique, je pense que ça reste un peumoins egonomique qu'une vrai manette, du coup, je ne suis pas sûr que les jeux que tu as cité, soit bien calibré pour ces jeux là.
choo.t
(09h31) choo.t En low, ça fait tourner Dishonored, Overwatch et Bioshock, et même GTA V, donc y'a de quoi faire.
choo.t
(09h23) choo.t noir_desir > Bha quand même, entre les jeux PC peu coûteux en ressources et l'émulation, y'a largement de quoi faire.
thedan
(09h08) thedan on en discutait avec un pote hier soir : BigN aurait sorti la switch avec un jeu (1, 2, switch) à 200€ comme la wii, je suis sur que ça partait par wagons entier alors que là....
noir_desir
(08h55) noir_desir thedan > oui, les commentaires sont élogieux ou circonspect. C'est vraiment le manque de jeu spécifique au portable qui fait peur...
thedan
(08h50) thedan [minimachines.net]
noir_desir
(08h49) noir_desir choo.t > ouais, après ca manquera de jeu pour portable dessus. La plus part des jeux pc, ne tourneront pas dessus (et j'ai pas vraiment de forfait pour streamer mon ordinateur). ouais bof sur le moyen terme
Le vertueux
(08h45) Le vertueux il m'en faut une, j'en ai besoin.
noir_desir
(08h45) noir_desir choo.t > gpd win ?
Le vertueux
(08h44) Le vertueux choo.t > Ah oui je ne connaissais pas, clairement pour jouer dans les transports tu pars avec un catalogue bien plus conséquent et diversifié
choo.t
(04h28) choo.t Ça a l'air propre finalement la GPD Win, ça me fait bien plus envie que la Switch, et c'est pile le même prix.
mercredi 22 février 2017
Crusing
(23h00) Crusing Elle est le héros que cette ville mérite [youtu.be]
Crusing
(22h58) Crusing MrPapillon > merci capitaine Constat, et à bientôt !