Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Code it, Roll it, News it - Forward it

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Google continue de bien s'amuser avec ses Chrome Experiments en proposant aujourd'hui Roll It. Pour jouer à cette simulation de skeeball, il vous faut à la fois un ordinateur avec un navigateur moderne (comprenez "pas IE") et un smartphone avec le même genre de navigateur (comprenez "pas un Windows Phone"). Le smartphone sert à viser et l'ordinateur à afficher le jeu. C'est un peu comme jouer sur WiiU sans avoir à enlever la couche de poussière de la mablette.

Cette expérience combine tout ce que peut faire un browser moderne : utilisation des senseurs sur smartphone, affichage en WebGL et communication entre browsers avec WebRTC. Dans le même genre de projet, on peut parler d'Urban Galaxy. Ce MMO d'apparence banal est entièrement codé en WebGL et peut donc être joué dans un navigateur supportant ce standard sans plug-in. Les rumeurs disent que MS supportera le WebGL avec IE 11.

L'avancée la plus récente en matière de développement web est la possibilité de """compiler""" un langage comme le C++ dans une sorte de simili-assembleur tournant en javascript. Le plus avancé s'appelle asm.js et a servi à faire tourner la démo Citadelle. Les avantages sont multiples :
-exécution beaucoup plus rapide. Avec asm.js, les temps d'exécutions sont à peine deux fois plus longs qu'en code natif
-pas besoin de réapprendre un nouveau langage : vous n'avez plus qu'à """recompiler""" pour asm.js
-obfuscation automatique du code : le code javascript étant lisible en clair, il est assez dur à protéger. Avec ce procédé, vous obtenez un genre de byte code innommable quasi-impossible à pomper.
-compatibilité : ça tourne directement sur tous les navigateurs. Les perfs dépendent du moteur JS utlisé. Par exemple, asm.js est optimisé pour SpiderMonkey (Mozilla).

Terminons cette news sur une cri de désespoir qui a du être fréquent chez les disquaires qui se sont retrouvés avec un stock infourgable d'albums issus d'un radio-crochet d'M6 : "Achetez mes L5 !"

Rechercher sur Factornews