Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Censure et froussardise, épisode 31

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Le feuilleton Blizzard continue. Après avoir sanctionné sévèrement un joueur d'Hearthstone pour exprimer ses opinions politiques pro-Hong Kong durant un tournoi, Blizzard a décidé de faire machine arrière mais pas trop. J. Allen Brack, le président de Blizzard, s'est fendu d'un long message pour expliquer grosso modo la même chose qu'auparavant à savoir "on respecte vos opinions politiques mais pas durant un évènement officiel." Blizzard a aussi adouci la sentence : blitzchung n'est banni que pendant six mois et recevra sa récompense monétaire ($10,000).

Mais pour beaucoup ce n'est pas suffisant. Les joueurs cherchent un moyen de s'exprimer et ont choisi Mei comme symbole de la résistance hong-kongaise, le personnage d'Overwatch étant d'origine chinoise. Ils ont créé tout plein de fan art pour l'occasion. Pendant ce temps, Blizzard a banni pendant six mois trois étudiants américains qui ont appelé au boycott d'Hearthstone durant un tournoi universitaire. Ils l'ont fait exprès histoire d'être sur que Blizzard appliquerait la politique "même motif même punition". Blizzard a aussi annulé une soirée de lancement pour la version Switch d'Overwatch à la boutique Nintendo de New York. Le studio n'a pas donné de raison mais on imagine que c'est lié aux évènements décrits ci-dessus et pas au fait que le portage est daubé du cul.
Rechercher sur Factornews