Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Battletech le re-tour des gros lourds

DukeFreeman par DukeFreeman,  email
 
Non contents d’avoir exhumé la licence ShadowRun en 2013 (qui n’avait connu qu’un médiocre FPS multi en 2007), les p'tits gars de Harebrained Schemes ont ressorti leurs pelles en septembre 2015 pour mettre la licence tout sourire dans un Kickstarter nécromantique. La sauce ayant pris, plus de 41000 backers pour 2.7M$ récolté, ils sont aujourd’hui (enfin, hier) heureux de nous présenter leur bébé usant de la licence Battletech/Mechwarrior, chère à mes yeux et malheureusement sous exploitée (malgré un E3 battant sont plein, Piranha Games ne communique pas trop sur son Mechwarrior 5 dont la sortie reste prévue pour un vaste et vague « 2018 »).

Ainsi Battletech par Harebrained est un « STT » ou plus communément un « Tactical » (la plèbe ayant oublié que l’on peut être un jeu au tour par tour et être stratégique). En gros, vous déplacerez vos robots surarmés sur une map un brin austère© en gérant ligne de vue et points d’actions pour surprendre et poutrer vos adversaires. Il faudra gérer le plus finement possible munitions et chaleur dégagée par vos armes sous peine de voir votre Mech s’éteindre un tour durant, d’autre critères comme la résistance, la mobilité ou la portée de ses armes sont évidemment à surveiller. Le tout profitera d’une localisation des dégâts des plus pertinente et l'on nous promet de pouvoir récupérer sur le champs de bataille en fin de missions du matériel sur les mech détruits mais pas trop. 

Du reste, l’équipe a scénarisé une trame principale tout en laissant une bonne liberté au joueur qui dirigera un petit groupe de mercenaires dont le but sera avant tout de survivre et de faire grossir son trésor de guerre. Il sera ainsi important de sélectionner ses missions avec soin pour ménager ses Mechs car chaque réparation coutera de l’argent, argent qui pourra servir à les customiser tel que armes, blindage et tutti quanti. Du multi est annoncé mais n'a pas été montré, la sortie est prévue pour la fin de l’année et ce sera édité par Paradox (il fallait bien que ce soit dit quelque part)

Le jeu n'est pas un AAA, mais le gameplay fleurant bon le X-Com est des plus engageant. Et puis, quel trentenaire n’a pas un pincement au cœur quand on lui propose de faire mumuse avec des robots géants sur lesquels il pourra s’amuser à greffer des armes par paquet de douze ?

Rechercher sur Factornews