Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Aliens Colonial Marines : Mais pourquoi est-il si naze ?

Niko par Niko,  email  @nik0tine  
 
Notre instinct avait vu juste, Aliens : Colonial Marines s'est révélé être une petite daube sans intérêt, sorti dans un état difficilement compréhensible après tant d'années de développement. Sur reddit, des membres supposés de Gearbox et TimeGate se chamaillent quant à la responsabilité de ce ratage, ce qui donne quelques éléments de réponse. Gardez tout de même à l'esprit que si les témoignages font référence à certains éléments vérifiables, nous ne sommes pas en mesure de confirmer formellement leur authenticité. A prendre avec des pincettes, comme on dit dans l'métier.

L'histoire commence fin 2006 : les consoles HD viennent de sortir, et Sega, la 20th Century FOX et Gearbox signent un accord pour développeur un titre Alien dessus. Première erreur, Sega l'annonce quasiment immédiatement. La prod commence, mais à l'époque, Gearbox est un petit studio qui n'a pas les moyens de maintenir plusieurs équipes : à plusieurs reprises, le développement est mis en pause au profit d'autres projets : Brothers in Arms: Hell's Highway, puis Borderlands. À chaque fois, Sega et Gearbox trouvent un arrangement et repoussent les deadlines.

Quelques années passent, et comme ce petit manège finit par devenir fatiguant, une solution est finalement trouvée : Gearbox sous-traitera une grosse partie de la campagne solo à TimeGate, un studio à la tracklist médiocre, tandis que Demiurge et Nerve s'occuperont des DLC et d'autres petits détails. Gearbox n'à que le multi à réaliser, ce qui permet au gros de son staff de bosser sur Borderlands 2 pendant qu'un petit groupe manage les sous-traitants (qui eux-mêmes re-sous-traitent), sans trop y croire.

Ce qui nous amène en mai dernier : le jeu est alors censé être en bêta, mais le développement de la campagne a pris du retard. Nouveau délai de neuf mois. Entre temps, la bande à Randy boucle Borderlands 2 et récupère le bébé des mains de TimeGate. Et logiquement, ce n'est pas beau à voir : la campagne n'a aucun sens, les combats contre les boss n'ont pas été implémentés, le jeu ne tient pas en mémoire sur PS3... À ce stade, Sega n'acceptera plus de retard et semble à deux doigts de lâcher ses avocats sur le studio, alors l'équipe de Gearbox travaille à la hache : tous les bugs considérés comme non bloquants ne seront pas traités, des features sont codées à l'arrache et quelques niveaux jugés trop mauvais sont redesignés à la va-vite.

Résumons : selon ces témoignages, TimeGate est coupable d'avoir fait du mauvais boulot, Sega d'avoir été trop laxiste et Gearbox d'une gestion de projet complètement merdique. Ce qui nous donne au final le truc sorti cette semaine. Cela nous donnera au moins l'occasion de voir si un bad-buzz très actif peut enrayer les ventes d'une jeu à licence au succès à priori garanti.
Rechercher sur Factornews