Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Activision va produire Call of Duty au cinéma

Niko par Niko,  email  @nik0tine  
 
D'aucuns pensent qu'après les super-héros, le jeu vidéo sera le prochain réservoir d'inspiration facile pour Hollywood. Et ce sera probablement le cas : après tout, les grosse licences sont bien installées dans la pop culture, ce qui évite la fastidieuse tâche d'avoir à écrire des personnages et construire des univers, et même un désastre artistique comme le premier film Hitman a réussi à rapporter quatre fois le petit billet de 25 millions de dollars investi. 

Et même s'il y a des gadins spéctaculaires (comme Prince of Persia pour cause de budget trop gonflé, probablement lié à la quantité d'autobronzant englouti par les pores de Ben Kingsley), les éditeurs se prennent à rêver de reproduire le modèle Marvel Studios. Depuis que l'éditeur de comics produit ses films (Iron Man, 2008), il est assis sur un joli tas d'or au point que son ancien coeur de métier semble être devenu une activité de produit dérivé.

Par l'odeur du pognon alléché, Ubisoft a créé sa branche Ubisoft Motion Pictures en 2011, en débauchant au passage Jean-Julien Baronnet d'Europacorp. Le studio sortira en décembre 2016 Assassin's Creed avec Michael Fassbender, avant d'enchaîner avec Splinter Cell (avec Tom Hardy en Sam Fisher), Ghost Recon et Watch_Dogs. Le tout avec de gros budgets et d'énormes ambitions affichées : rien de moins que de faire des films du calibre de Blade Runner ou Batman Begins. On jugera sur pièce; il serait cruel de rappeler qu'Hitman a vu le jour sur l'ère de J.J. Baronnet. Oups, trop tard.

Bref, le mouvement est lancé, et l'annonce d'aujourd'hui ne le dément pas : Activision Blizzard fait savoir qu'ils ont créé une nouvelle branche dédiée au développement de leurs marques pour la TV et au cinéma, Activision Blizzard Studios. Sous la houlette d'un ex-Disney (Nick van Dyk, un homme qui a dû souffrir dans son enfance), ses premiers projets consistent à produire une série d'animation Skylanders et à adapter Call of Duty en "univers cinématographique solide" à l'horizon 2018 / 2019. Sans mauvais jeu de mot, avec le déclin de la série, on se demande si ces film n'arriveront pas après la guerre.
Rechercher sur Factornews