Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

A la Viacom j'te pousse

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Reprenons les choses depuis le début. En 2005, RedOctane et Harmonix volent le concept de Guitar Freaks mais en remplaçant des morceaux de j-pop dont tout le monde se cogne par des reprises plus ou moins réussis de standards du rock. Guitar Hero connait un succès inattendu qui attire toutes les convoitises.

Activision s'intéresse de près à RedOctane et rachète le studio en 2006. La maison mère d'MTV Games (qui a co-publié le premier jeu), Viacom, va racheter Harmonix la même année et les fait bosser sur un clone de Guitar Hero, Rock Band, co-édité par EA.

Durant quelques temps, la stratégie sera payante pour tout le monde. Les guitares en plastique, les jeux et un nombre incalculables de DLC sont produits et vendus. Entre 2007 et 2010, il sort 13 GH, 7 RB et deux DJ Hero. C'est évidemment beaucoup trop et le public ne suivra pas. Le marché du jeu musical se casse la gueule fin 2010. Activision avait anticipé le coup en fermant RedOctane début 2010. En octobre 2010, Viacom annonce qu'ils vendent Harmonix. Grâce aux sous d'un fond d'investissement, le studio se rachète lui-même et devient indépendant.

Dans la foulée, Viacom ferme MTV Games. Certains s'étaient demandés d'où venait cet empressement. On a maintenant compris : c'était pour étouffer certaines magouilles. Lors du rachat d'Harmonix, il était précisé que Viacom devait payer un bonus conséquent en cas de succès de la franchise Rock Band. C'est ce qu'ils ont fait en 2007. Mais ils ont légèrement oublié en 2008. Les anciens actionnaires/fondateurs d'Harmonix ont attaqué Viacom en justice l'an dernier. Une première décision vient de tomber : Viacom doit casquer 383 millions de dollars. Evidemment ils contestent la décision...

Et Konami dans tout cela ? Les créateurs de Guitar Freaks ont été doublement trahis dans l'histoire. Non seulement RedOctane et Harmonix leur ont piqué l'idée mais en plus les deux studios bossaient pour Konami : le premier fait des tapis de DDR et le second faisait les Karaoke Revolution (concept au passage volé par Sony avec les Singstar). Certains diront que c'est bien fait pour leur gueule et qu'ils n'avaient qu'à s'investir un peu plus sur le marché occidental. En tout cas ils ont avalé leur fierté, baissé leur pantalon et sont allé bosser avec Activision sur Guitar Hero Arcade, une version arcade de Guitar Hero III : Legends of Rock.
Rechercher sur Factornews