Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

​Tu connais ? MegaSphere, dans l'espace personne ne vous entendra pixeliser

billou95 par billou95,  email  @billou_95
 
Projet titanesque d'un seul homme, russe de surcroit, MegaSphere est un rogue-vania au propos original, puisqu'il y est question d'étoiles qui disparaissent de notre système solaire et d'une unité militaire envoyée autour du Jupiter pour investiguer sur le sujet. On est donc face à de la grosse science-fiction des familles, l'action se déroulant dans une superstructure pilotée par une IA qui se fait un malin plaisir de nous envoyer des robots tueurs à la tronche. Mais ce n'est pas le seul atout de MegaSphere. Le jeu est en effet beau comme un camion grâce à une technologie maison d'illumination de pixels qui met bien en valeur tout le travail artistique d'Anton Kudin. Ajoutez à cela un moteur physique qui donne vie à tout ce beau monde et vous obtenez l'un des titres que l'on surveille de près depuis le tout début de son développement.

S'il est disponible en accès anticipé depuis déjà 3 ans, on sent qu'il y a encore pas mal de boulot, mais cela ne nous a pas empêché d'aller voir ce qu'apporte la toute dernière mise à jour dans le "Tu connais ?" du mardi. Visuellement impressionnant, MegaSphere nous happe surtout dans un univers étrange et terrifiant. Le moins qu'on puisse dire c'est que le jeu ne nous prend pas par la main et il va falloir dans un premier temps déchiffrer à la fois les messages inscrits sur les terminaux et les sigles présents sur la map pour nous repérer dans les vastes tunnels du jeu. Petit à petit on découvre aussi le système d'upgrade de notre combinaison et de l'arme principale. Enfin, on rencontre les premiers automates de la station et c'est rapidement la panique à l'écran.
 
L'auteur a su créer des IA qui paraissent autonomes, leurs patterns étant volontairement désordonnés et des robots poussant des cris stridents de temps en temps. L'environnement étant destructible, il n'est pas rare de croiser des ennemis enragés qui n'hésiteront pas à découper de la tôle pour vous atteindre. Les combats sont nerveux, les barres de vie et d'endurance s'épuisent rapidement et le système de points de sauvegarde à la Souls n'invite pas à foncer dans le tas tête baissée. MegaSphere est très prometteur et on ne manquera pas d'en reparler lors de sa sortie d'accès anticipé.

Rechercher sur Factornews