Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

Blood Bowl 2

kimo par kimo,  email
 
Voici le test de Blood Bowl 2 développé par Cyanide et publié par Focus Home Interactive. Si l'article est long, dites vous au moins que l'introduction était courte !
Une fois n’est pas coutume, je vais commencer par écrire ma vie, mais vous n'êtes pas obligé de lire.

Premier quart-temps : An Unexpected Journey

Je n’aime pas particulièrement Warhammer, ni le football américain. L'idée de combiner les deux est un peu bizarre, mais après tout, on a vu pire. J’avais déjà joué au premier Blood Bowl jadis... mais je n’avais jamais passé la première heure. Le jeu me paraissait obscur et mal foutu. Je ne comprenais pas comment, dans un jeu de foot, un joueur pouvait échouer sur une action aussi basique que d'attraper un ballon par terre. J’en ressortais donc surtout très frustré et pas très amusé. Du coup je ne relançais plus le jeu.



En récupérant la clé de Blood Bowl 2, je n’étais pas forcément des plus enthousiastes. Je me rappelais vaguement de la présentation à laquelle j’avais assisté il y a quelques temps maintenant, sans en avoir un souvenir impérissable. Il faut dire aussi que personne dans l'assistance n'était vraiment passionné par le jeu et que l'intérêt poli, ce n'est pas très communicatif.

Et pourtant, à ma grande surprise, j'ai passé 30 heures sur Blood Bowl 2, ce qui, même pour un jeu qui tourne en fenêtré dans un coin en attendant de finir son tour, est assez exceptionnel. Il faut dire que j'ai enfin compris comment on y joue. Du coup, chaque échec critique stupide me fait maintenant rire et la malchance n'est plus (trop) source de frustration. J’envisage même d'y jouer encore pas mal de temps, en multijoueur online ce qui est pour moi assez rare pour un jeu compétitif (à part peut-être pour Starcraft). Bref, j’ai l’impression d’avoir passé le rite initiatique permettant de rejoindre cette étrange secte d'adorateur d'un jeu de niche, un peu comme on fait ses classes sur Football Manager. Ou alors des moines Skavens m'ont lavé le cerveau.

Deuxième quart-temps : The Desolation of the Battle of the Five Armies

Pourquoi ce pavé ? Et bien simplement pour décrire d'où j'écris ce test. Mon expérience est celle d'un néophyte qui découvre un jeu qui ne l'a pas attendu pour fédérer de nombreux joueurs et générer controverses et préférences. Je ne connais pas l'univers ni les règles, et je suis bien incapable de faire une analyse des innovations ou des entorses apportées ici. Je serais donc assez peu critique sur les qualités ou les défauts de cette cuvée 2015. J'imagine que l'adaptation qu'en a fait Cyanide est assez conservatrice et qu'elle ne s'écarte pas vraiment de sa version physique, en dehors bien sûr de tous les aspects pratiques qui font d'une adaptation virtuelle d'un jeu de plateau quelque chose de similaire mais aussi de très différent en terme de rythme, d'ambiance et bien évidemment de matériel.



En vrai comme en virtuel, Blood Bowl 2 met donc en scène des matchs de football américain au tour par tour, où la réussite de chaque action dépend d'un lancer de dé. Vous avez deux mi-temps de huit tours chacune pour amener le ballon dans l'en-but adverse, de préférence en tabassant tout sur votre passage. Mais attention, à chaque fois que le ballon ou que l'un de vos joueurs tombe au sol, c'est la fin du tour. Il faut donc doser la prise de risque et le positionnement de votre équipe pour bloquer, tacler, passer et marquer.

C'est un peu difficile de critiquer un jeu dont les règles ont fait leur preuve depuis plus de trente ans. C'est un peu comme le Monopoly, on aime ou on n'aime pas (ou on s'en fout), pour tout un tas de raisons (de la haine du hasard des dés au plaisir de torturer son petit frère). Quoiqu'on en pense, le jeu est cohérent, avec ses défauts et ses qualités. Celles de Blood Bowl viennent de la richesse de ses règles. Le défaut qui va avec, c'est que les 80 pages qui les composent sont aussi repoussantes que les gencives d'un ogre.

Troisième quart-temps : How I Learned to Stop Worrying and Love the Pigskin.

Se lancer dans un jeu aussi complexe sans en comprendre les règles, c'est se condamner à n'en percevoir que la part la plus rébarbative, du moins au début : le pur hasard. Il faut donc féliciter Cyanide pour le travail effectué afin de rendre tout ça plus digeste. Mais commençons d'abord par distribuer les coups de bâton. Si le jeu est plus accessible en ce qui concerne ses règles, techniquement il ne vous rend pas forcément la vie facile. D'abord, il y a parfois d'interminables ralentissements pendant les chargements (particulièrement ceux de la campagne) et certaines cut-scenes des matchs. Chaque fois qu'une ligne de dialogue ou une séquence inédite se lance, c'est le freeze possible (peut-être qu'il y a aussi un lancé de dé pour ça). Sur une bécane qui a pourtant fait tourner des jeux bien plus musclés, ça fait un peu mal au coeur. La cerise, c'est qu'il n'y a aucune option graphique pour tenter de pallier au problème, à part la « qualité », qui comme chacun le sait permet vraiment d’adapter le jeu à sa config (vous êtes plutôt moyenne, haute ou très haute ?). N'exagérons pas, on peut aussi enlever le public et l'herbe, des options qui manquent il est vrai dans la plupart des autres jeux. Il y a aussi les résolutions, mais de là à choisir entre le plein écran et le fenêtré, faudrait pas pousser un troll dans les orties. Autre chose : si vous avez le malheur d’avoir une manette branchée, attendez-vous aussi à des surprises. Enfin, c'est du détail, mais les menus sont parfois un peu bizarres, par exemple, il n'y a pas de bouton pour quitter le jeu sur la page d'accueil. Bref, tout n’est pas rose et de nombreuses petites corrections qui auraient dû être faites avant la sortie sont encore à faire. Espérons que ce soit le cas le jour où vous lirez ces lignes..



Malgré tout ça, de très nombreuses améliorations d'ergonomies sont de la partie et elles aident grandement à rendre le jeu plus lisible que son prédecesseur, et donc plus accessible. Par exemple la présentation des joueurs sous forme de carte permet d’en avoir une vision claire et synthétique. Pendant le match, elles sont mises côte à côte lorsque le joueur tente une action sur un adversaire, lui permettant de comparer immédiatement les statistiques et de clairement voir quelles compétences sont à prendre en considération pour l'action en cours. Sur le terrain, les pourcentages de réussite sont clairement indiqués pour chaque action et les lancés de dé sont présentés de façon discrète et compréhensible. Quand on a toutes les informations, on comprend bien mieux ce qui se passe et on ne subit plus autant le hasard.

L’aspect show sportif du jeu, qui met en scène dès les menus les deux présentateurs vedettes qui accompagnent tous vos matchs, lui permet immédiatement d’apparaître plus chaleureux et plus vivant. D’autant que la campagne ne repose que sur les deux compères, et vous vous y attacherez probablement (un conseil, passez les en anglais, l’interprétation bien plus fluide aide à se mettre dans le bain).

Dernier quart-temps : Meurtres dans la campagne américaine

La campagne justement, parlons-en. Que les habitués ne s’y intéressent pas pour autre chose que la petite histoire débile qu’elle met en scène. Ils risquent en effet de se demander à quel jeu ils jouent.  Chaque match introduit un nouveau mécanisme et permet ainsi d’en apprendre les subtilités de fonctionnement. Les premiers affrontements se font donc quasiment sans aucunes règles, ce qui, dans un jeu où on peut tuer les joueurs adverses, n'est pas peu dire. Le début de la campagne nous aide à monter une équipe et à comprendre les actions de base. Les matchs intermédiaires nous apprennent à gérer notre équipe et nos joueurs  hors du terrain, tout en nous faisant affronter les différentes races du jeu. C'est l'occasion d'entrer dans les subtilités et les spécialités de chacune d'entre elles. Inutile d'espérer les vaincre avec la même stratégie, il faut tester les tactiques et apprendre à tirer parti des compétences de chaque joueur pour parvenir à la victoire. La fin de la campagne introduit les derniers éléments du jeu : les événements aléatoires, la météo, les coups tordus et la débilité totale. Si tout ça est très pédagogique, la campagne reste un apprentissage douloureux. Le joueur doit y gagner tous les matchs pour progresser. Finalement, la seule chose qu’il n’y apprend pas, c’est à perdre. La philosophie du jeu ne repose pourtant pas forcément sur la victoire, mais bien plus sur son caractère injuste et totalement comique.



C’est en définitive ce qui déterminera si oui ou non vous serez accroché. Si vous jouez pour gagner, alors préparez-vous à de nombreuses frustrations. Car oui, ce jeu est injuste, profondément injuste. Comme tout jeu de dé, la part de hasard participe à ce sentiment, mais la statistique reste plus ou moins rationnelle dans le fond. L’ajout d’événements aléatoires qui peuvent faire tourner le match, ou de coup tordus qui sont par nature là pour le déséquilibrer, risquent de rendre certaines défaites amères aux compétiteurs acharnés. Malgré son aspect indéniablement stratégique, Blood Bowl exige de chacun un certain degré de fatalisme ironique et de sadisme sournois.

Prolongations : Killing Is My Business... and Business Is Good!

Le match est serré ? Tentez donc un lancé de dé à 17% et remportez la victoire au museau et aux cornes de votre adversaire. Ou alors profitez d’un événement aléatoire mettant KO la moitié des joueurs adverses pour marquer. Si la chance ne vous aide pas, faites le boulot vous même avec vos propres brutes maison. C'est toujours plus facile de marquer à 11 contre 5... Vous perdez le match malgré tout ? Pourquoi abandonner ? Vengez-vous en tabassant l’équipe adverse ! Avec un peu de chance vous blesserez l’un des joueurs ou, mieux, vous en tuerez un. Toute mort étant définitive, n’hésitez pas à tacler le précieux quaterback de niveau 3. En plus, ça rapporte de l’XP. Inutile d'avoir des scrupules, le beau jeu ne fait pas partie des règles !



Car la seule chose réellement pénalisante pour le joueur, c’est d’abandonner. En cas de forfait, vous ne toucherez pas les primes d’or et d’xp qui sont distribuées en fin de match (et tirées au dé bien entendu !). Le système de jeu n’est en effet pas très punitif pour les perdants. Il s’agit surtout d'apprendre à jouer les matchs de manière à ne pas se sentir frustré quand rien ne marche, voir même d’en rire. Au bout d'un moment, on ne regardera plus ses échecs au dé de la même manière (ou alors on ragequit tous les trois tours). Si votre troll rate son jet sur le malus « gros débile », c'est qu'il est, de fait, un gros débile. Et oui, c’est ce qui arrive quand on fait jouer un troll au football : il peut rester quatre tours à regarder dans le vide sans comprendre QU'IL FAUT SE BOUGER. Et puis, vous avez déjà essayé d'attraper un ballon de rugby avec des doigts gros comme des quenelles? Alors ne vous étonnez pas que votre orc noir n'y arrive pas ! De toutes façons, le jeu est pensé comme ça. Même en cas de grosse malchance (provoquée ou non par votre compétiteur), comme la mort d’un de vos joueurs star, ça ne sera pas une catastrophe irréparable.



Car si les compétences sont souvent très intéressantes, elles ne garantissent pas non plus la victoire. Il est tout à fait possible de gagner avec une équipe moins puissante sur le papier en utilisant une bonne stratégie, en ayant un peu d'audace et la chance qui vous sourit ou bien, tout simplement, de la chance (sans l'audace cette fois, mais avec du poison ou l'appui de violents supporters). Dans tous les cas, le jeu peut aussi vous offrir de quoi compenser les déséquilibres, notamment grâce à une bourse de début de match délivrée aux équipes plus faibles pour acheter des petits bonus. Si l'équilibrage n'est qu'approximatif, que les coups du sort sont parfois foudroyants, tout ça fait partie du système de jeu et l'équité reste plus ou moins de mise. Et quand ce n'est pas le cas, ça ne signifie pas qu'on ne s'amuse pas.

Retour aux vestiaires

Bref, je ne décrirai plus Blood Bowl comme un mélange de football US et de Warhammer, mais plutôt comme un mélange de X-Com, de Fifa et de slapstick comedy (et si, quand même de football US et de Warhammer). Si cet assemblage vous tente, le jeu pourrait bien vous plaire. Vous pourrez y jouer en solo et profiter des améliorations apportées à l’IA (d’après les retours des joueurs vétérans), bien qu’entre nous, ça reste assez moyen. Mais le coeur du jeu, c'est le multi, qui propose de nombreuses ligues et des formats de compétition paramétrables à l’envi. Vous pouvez bien évidemment créer la vôtre pour jouer avec des amis si vous en avez (mais dans ce cas, pourquoi joueriez-vous à un jeu de football US Warhammer?). Ce n’est pas tout puisqu'il est aussi possible de suivre des matchs en direct ou de regarder des rediffusions de matchs. Dommage que les angles de caméra soient un peu limités ou qu'il n'existe pas d'options de réalisation pour vous prendre pour Godard (Fred, pas Jean-Luc). Quoique...



Ce n'est déjà pas facile d'avoir à justifier auprès de sa famille pourquoi on passe des heures à peaufiner son équipe d'orcs et qu'on refuse de passer le dimanche chez mamie "parce que y a le match". Mais la dépendance à Blood Bowl 2 provoque aussi d'étranges symptômes : certains détails insignifiants au commun des mortels deviennent soudains cruciaux à nos yeux. On regrette par exemple de ne pas pouvoir personnaliser les équipes plus en profondeur (apparence physique des joueurs évoluant avec les compétences, maillots plus variés…). Pour un jeu vidéo basé sur Warhammer, on en vient même à penser que c'est un peu la honte ! Un peu comme le fait de ne pas pouvoir enregistrer les formations avec des noms à soi. Hurler devant son écran "formation offensive 1" à ses joueurs, ça manque légèrement de peps ! Ou bien, et c’est le plus cruel, on regrette le peu de races disponibles (huit seulement). C’est surtout l’absence d’équipes emblématiques qui fait mal, qu’elles soient plus  « blagues » (comprenez difficile à jouer) comme les Haflings ou les Gobelins, ou bien simplement incontournables (les Morts-Vivants). Bref, sur ce point, les habitués risquent d’être déçus. Quant aux nouveaux joueurs, ils vont rapidement en vouloir plus. On espère que ça viendra vite, histoire de donner au jeu un petit grain de folie supplémentaire.

Il y a deux types de joueurs dans le monde, ceux qui jouent à Blood Bowl, et ceux qui se moquent de ceux qui jouent à Blood Bowl. Blood Bowl 2 est l'occasion rêvée de passer de la seconde à la première catégorie.

SCREENSHOTS

 

Commentaires

Masquer les commentaires lus.
Le vertueux
 
Je crois que j'ai commencé à apprécier le premier blood bowl quand j'ai accepté l'idée de perdre. Là je me suis bien amusé, mon petit plaisir c'est de tuer des membres de l'équipe adverse après un piétinage, j'adore ça.

Le jeu donne aussi envie de s'y mettre sur plateau mais ils ne fournissent pas de joueurs dans la boite.
MoDDiB
 
En l'achetant ici est ce que je file bien mes sousou à Cyanide ?
Le vertueux
 
Pas certains, ça n'est pas une boutique officielle.
robaire
 
Juste peut-être la prochaine fois mettre une ch'tite vidéo dans le test, tjrs sympa.
Kalyon
 
Ceci dit, comme on pouvait s'y attendre, la sortie du jeu est à priori un petit peu problématique :D Cyanide a "promis" le jeu à 11h, et il est toujours pas dispo (ne jamais promettre ce que l'on ne peut pas tenir), et à priori il y a encore quelques bugs croustillants (genre en multi tu ne peux faire qu'une seule action).
kimo
 
ouai, sur la technique, Cyanide c'est toujours un peu approximatif. Quel dommage...
Moi-même je ne peux plus me connecter au serveur, mais peut-être est-ce à cause de ma version review. Quoiqu'il en soit, j'ai pu constater qu'en mode hors connexion les ralentissements dont je fais état dans le test ont disparu, donc le problème se situe p-e là.
Je rejouterais une vidéo dans la journée pour faire plaisir à robaire...

Le vertueux a écrit :
Je crois que j'ai commencé à apprécier le premier blood bowl quand j'ai accepté l'idée de perdre. Là je me suis bien amusé, mon petit plaisir c'est de tuer des membres de l'équipe adverse après un piétinage, j'adore ça.

Alors ce n'est pas QUE moi : D
Kalyon
 
kimo a écrit :
ouai, sur la technique, Cyanide c'est toujours un peu approximatif. Quel dommage...
Moi-même je ne peux plus me connecter au serveur, mais peut-être est-ce à cause de ma version review. Quoiqu'il en soit, j'ai pu constater qu'en mode hors connexion les ralentissements dont je fais état dans le test ont disparu, donc le problème se situe p-e là.
Je rejouterais une vidéo dans la journée pour faire plaisir à robaire...


Cela sent le jeu à connexion permanente ça encore... Autant en multijoueur je peux comprendre, autant en solo j'ose espérer qu'il n'y aura pas de soucis.
noir_desir
 
Cyanide sont nul pour le réseau, c'était vrai dans chaos league, vrai dans blood bowl, à priori vrai pour loki.... Bref, sur le plan du mode en ligne, ils sont toujours pas foutu de faire un truc qui marche. Heureusement qu'ils ont de bon artiste, ;)
Adeher
 
J'ai passé des centaines d'heures sur le 1 puis sur la legendary edition, mais là je vais patienter pour 3 raisons :
- j'ai pas le temps de retomber dans cette drogue en ce moment
- le 1 c'était une catastrophe niveau bugs, il aura fallu une chiée de patches avant que ça soit correct.
- comme le est le souligne, c'est très léger en équipes, surtout que c'est pour les faire raquer en DLC à 10 balles par la suite. Donc autant attendre un gros bundle...
kimo
 
Le online refonctionne, je vais créer une ligue factor pour ceux qui veulent taper dans la balle. Par contre, pas de MAJ en vue.

Sinon adeher, pour l'instant, il y a des soucis techniques mais je n'ai pas rencontré de bugs à priori. Par contr,e pour les équipes, je ne peux qu'aller dans ton sens, j'espère que ça ne sera pas du 10€ :/
Kalyon
 
A priori j'ai cru comprendre que ça sera environs 7€ (quelqu'un aurait vu ça sur le store Xbox). Ce qui reste un peu cher de mon point de vue, 5€ ça aurait déjà été limite.
Adeher
 
Quand je parle de bugs, je parle surtout de mécaniques de règles très subtiles, qu'on réalise pas forcément en jouant.
Genre un mauvais résultat pour tel jet de dés, un mauvais calcul sur le coût d'un déplacement, etc etc, les règles sont d'une telle complexité que bien souvent la résolution d'un bug en provoquait 3 autres.


Sinon on avait essayé de monter une ligue factor, et même réussi à plier 2 ou 3 journées (à 8 joueurs je crois), mais c'est une organisation de dingue.
Tribe
 
Cyanide le jour où ils arriveront à faire un multi et une interface correcte j'envisagerai de leur refaire confiance En attendant raquer pour le même jeu avec des équipes en moins non merci.
tergat
 
Tu n'es pas enthousiaste à l'idée de racheter le jeu complet à chaque sortie de DLC ? Je te comprends.
Cynade a sciemment prévu de rendre incompatible le multi des versions qui comportent des équipes différentes.
kimo
 
@tergat ha bon? tu as des sources ?
Sinon concernant les DLC,un post plutôt intéressant (en anglais)

plus sur les prix des DLC (résumé suite à la disparition du post) les races sur le xbox live auraient été vue à 8$ environ
noir_desir
 
Il a disparu le post.....
Sinon ce que tribe est vrai en tous les cas pour bb1, les nouvelles races rendez le jeu nous utilisable par les anciennes versions...
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.
Soutenez Factornews.com

Tribune

MrPapillon
(07h00) MrPapillon L'Antarctique est hostile et pourtant on fait de plus en plus d'activités là-bas, et le tourisme augmente (malgré les interdictions/restrictions).
_Kame_
(00h35) _Kame_ C'est cool pour le côté défi, mais on parle de planètes et satellites un tout petit peu hostile à l'humain. Je serai plus content quand on annoncera qu'on a inventé un nouveau mode de propulsion.
MrPapillon
(00h26) MrPapillon Et ça fera une excuse de plus à Yotleotl de dire qu'ils sont financés par des fonds publics américains.
MrPapillon
(00h26) MrPapillon C'est aussi bon pour les scientifiques, surtout que ça coûtera pas cher relativement.
MrPapillon
(00h26) MrPapillon Kame> Elon Musk souhaite établir une autoroute vers Mars. Donc tout client est le bienvenu. Minage ou pas. Scientifiques ou pas. Il faut pas oublier, c'est que leur fusée peut aller aussi sur Europa ou plein d'autres destinations.
MrPapillon
(00h24) MrPapillon Et le minage d'astéroïdes, c'est Larry Page à titre personnel, pas Google.
MrPapillon
(00h24) MrPapillon CBL > Euh, SpaceX c'est aussi les satellites en orbite basse et en géo.
_Kame_
(00h24) _Kame_ Ouaip, ramener des minerais. Même si je souhaite qu'ils réussissent, j'ai pas la sensation qu'envoyer 100 personnes sur Mars, ça soit vachement utile.
CBL
(00h15) CBL Mas étant remplie de flotte, la planète va devenir une station service pour les drones miniers
CBL
(00h15) CBL Mars est "à deux pas" de la ceinture d'astéroides
CBL
(00h14) CBL Le meme Google qui veut se lancer dans l'exploration minière d'astéroides
CBL
(00h13) CBL L'actionnaire majoritaire de SpaceX, c'est Google
mardi 27 septembre 2016
_Kame_
(23h59) _Kame_ Tout ça pour aller se faire chier sur une planète désertique. (ahah).
MrPapillon
(23h43) MrPapillon Mais toute la conf' regorge de détails techniques, et c'est encore plus épique que juste avec les détails de cette vidéo.
MrPapillon
(23h42) MrPapillon La vidéo qui résume : [youtube.com]
MrPapillon
(23h42) MrPapillon L
MrPapillon
(23h30) MrPapillon Jusqu'à présent, SpaceX n'a annoncé que le transport. Le reste sera sûrement fait entièrement ou en coopération avec d'autres organismes/entreprises. J'imagine que même une grande partie de l'intérieur du vaisseau (MCT) sera conçu par le client.
MrPapillon
(23h28) MrPapillon Si on devait réduire au plus petit dénominateur commun, on ne serait jamais allés sur la Lune, et on aurait jamais rien fait d'ailleurs.
MrPapillon
(23h28) MrPapillon Yolteotl > Mais on s'en fout de facile ou pas. Ce qui est intéressant c'est s'ils vont y arriver ou pas.
Yolteotl
(23h23) Yolteotl "Facile" quand on a accès à un marché interne qui permet de le financer de façon incomparable à ce qu'on retrouve en Europe ou n'importe où ailleurs sur la planète. Je te laisse volontiers aller sur Mars en premier en tout cas :)
MrPapillon
(23h15) MrPapillon Et en seulement 10 ans, c'est les premiers à avoir un plan de baisse des coûts cohérent. Alors que ça fait depuis 60 ans qu'on envoie des trucs dans l'espace.
MrPapillon
(23h14) MrPapillon Et bien sûr on parle encore une fois des contrats avec la Nasa, alors qu'ils sont soumis à des appels d'offre, et que toutes les autres boîtes de la planète ont des contrats avec le public.
MrPapillon
(23h13) MrPapillon ULA continue à utiliser les mêmes éternels lanceurs.
MrPapillon
(23h13) MrPapillon Et Ariane n'a annoncé Ariane 6 que parce que ça bougeait à côté.
MrPapillon
(23h13) MrPapillon Et on parle de casser les prix pour financer la R&D. Mais Roscosmos fait plus vraiment de R&D.
MrPapillon
(23h11) MrPapillon Et les contrats de la Nasa sont plus complexes qu'un simple lancer de satellite.
MrPapillon
(23h11) MrPapillon Yolteotl > Les contrats de la Nasa sont sur plusieurs lancements, pas qu'un seul.
MrPapillon
(23h10) MrPapillon Ils ont fait des procès pour simplement avoir le "droit" de participer aux appels d'offre sur l'armement. Ils viennent d'obtenir leur premier contrat dessus à force, il y avait beaucoup trop de magouilles entre ULA et l'armée avant.
Yolteotl
(23h10) Yolteotl MrPapillon > c'est la que je dis que tu te plantes, ils ne coutent pas 80 millions, le cout est plus élevé, pas le double mais pas loin. C'est grace aux contrats gouvernementaux que SpaceX casse les prix et laisse miroiter un prix si bas.
MrPapillon
(23h10) MrPapillon Oui, mais les contrats d'armement c'est pas SpaceX.
MrPapillon
(23h09) MrPapillon Un satellite en orbite par SpaceX coûte moins cher que chez les concurrents.
Yolteotl
(23h09) Yolteotl Dans une certaine boite que je connais assez bien, les commerciaux ont "enfin" réussi à décrocher un contrat d'équipement pour l'armée américaine. Quand la France commande le dit équipement en 5 exemplaires, les USA c'est 100/200/300.
MrPapillon
(23h09) MrPapillon Un satellite en orbite par SpaceX coûte 80 millions de $. On fait des satellites à des milliards de $.
MrPapillon
(23h08) MrPapillon Yolteotl > La plupart des gouvernements des pays industrialisés peuvent financer des fusées SpaceX.
MrPapillon
(23h08) MrPapillon La Nasa n'est pas un organisme qui ne développe qu'en interne, c'est un organisme qui sous-traite beaucoup.
Yolteotl
(23h07) Yolteotl MrPapillon > "C'est pareil pour les autres pays", c'est que tu n'as pas vraiment conscience des effets d'échelle que ça représente. Aucun autre gouvernement de la planète ne peut financer comme le font les USA.
MrPapillon
(23h07) MrPapillon Les principaux concurrents actuels de SpaceX, c'est BlueOrigin, ULA, Roscosmos, Ariane. Tous principalement financés par des fonds publics.
MrPapillon
(23h06) MrPapillon Ariane vient de commencer à peine à entrevoir des plans de réutilisation des lanceurs, comme le font aussi les russes et ULA. Tout ça depuis que SpaceX a montré des succès dedans.
MrPapillon
(23h06) MrPapillon Ariane n'a pas de plan de colonisation de Mars en urgence.
MrPapillon
(23h05) MrPapillon D'ailleurs il y a eu des procès par SpaceX pour ça.
MrPapillon
(23h05) MrPapillon Faut pas oublier que les autres lanceurs américains sont encore plus soutenus par le gouvernement que SpaceX.
MrPapillon
(23h04) MrPapillon Et pour les autres boîtes aux US.
Yolteotl
(23h04) Yolteotl des lanceurs aux autres compagnies. Ils ne sont pas spécialement plus ambitieux ou doués que les gars de l'Agence Spatiale Européenne qui ont bien moins de fonds derrière
MrPapillon
(23h04) MrPapillon Oui et c'est pareil pour les autres pays.
Yolteotl
(23h03) Yolteotl MrPapillon > Comme je le disais, ils gagnent des clients parce que la concurrence est faussée. La NASA et le gouvernement américain souhaitaient avoir une compagnie américaine avec des contrats si importants qu'ils peuvent se permettre de vendre à perte
MrPapillon
(23h00) MrPapillon Mais là on parle de SpaceX sinon, c'est vraiment être de mauvaise foi de nier leur succès. Plein de clients s'ajoutent à leur carnet.
MrPapillon
(22h58) MrPapillon Yolteotl > Oui ça a été racheté récemment.
MrPapillon
(22h57) MrPapillon (Tesla n'a pas besoin de gagner de l'argent à ce stage aussi. Ils ont besoin de grandir le plus vite possible et de devancer tous les constructeurs établis).
Yolteotl
(22h57) Yolteotl [bloomberg.com]
Yolteotl
(22h56) Yolteotl [fr.wikipedia.org] " L'idée de ce projet a été suggérée par leur cousin Elon Musk, qui a aidé à la création de la société et en est devenu président."
MrPapillon
(22h56) MrPapillon Il faut pas oublier que SpaceX envoie régulièrement des capsules sur l'ISS.
MrPapillon
(22h55) MrPapillon (sauf si on remonte aux premiers falcons des débuts de SpaceX)
MrPapillon
(22h55) MrPapillon Les deux derniers gros foirages sont dus à des anomalies sur le tank du deuxième étage. Il semble qu'il y ait une faiblesse à endroit particulier par là-bas et ils vont y remédier. Le reste n'est que succès.
MrPapillon
(22h53) MrPapillon Sachant qu'ils ont commencé il y a dix ans et qu'ils ont devancé les autres sur les technos du futur, alors que les autres tablent sur des technos vieilles de plus de 50 ans.
MrPapillon
(22h52) MrPapillon Actuellement, malgré les derniers foirages, ils ont un taux de réussite tout à fait satisfaisant, à plus de 92-93% je crois.
MrPapillon
(22h52) MrPapillon SpaceX a réussi largement plus de fois qu'ils ont eu d'échecs.
MrPapillon
(22h51) MrPapillon SolarCity n'est pas dirigé par Elon Musk.
MrPapillon
(22h51) MrPapillon Yolteotl > Non, la Nasa est cliente.
Yolteotl
(22h46) Yolteotl C'est bien que Ellon Musk soit ambitieux, mais SolarCity est un échec, Tesla ne dégage toujours pas de bénéfice (et n'en dégagera pas avant plusieurs années), et SpaceX s'est vautré plus de fois qu'ils n'ont réussi pour l'instant.
Yolteotl
(22h44) Yolteotl c'est ça qui leur permet de casser les prix à l'international, ils vendent à perte parce qu'ils ont des contrats nationaux monstrueusement élevés amortissant le coup.
Yolteotl
(22h43) Yolteotl MrPapillon > "Financement privé", mwai, ils tirent leur cash des contrats avec la Nasa
MrPapillon
(22h29) MrPapillon Surtout que SpaceX a un financement privé et que la boîte est contrôlée par une idéologie forte et humaniste.
MrPapillon
(22h28) MrPapillon C'est un argument pour toi, pas pour moi. Il y a plein de boîtes qui fournissent de bons services partout. C'est pas évident d'écrire un bouquin cyberpunk où les entreprises sont cools et que ça fonctionne bien.
CBL
(22h26) CBL Cela n'a rien à voir avec le progres
MrPapillon
(22h25) MrPapillon Le truc, c'est que malgré les négativités, la qualité de vie des humains n'a fait que progresser au fil du temps.
MrPapillon
(22h23) MrPapillon Dans toute l'histoire de l'humanité, il y a eu des gens qui ont été contre le progrès avec ceci ou cela comme arguments. Et souvent ça a été dans le faux.
CBL
(22h22) CBL Pour l'instant
MrPapillon
(22h21) MrPapillon CBL > SpaceX ne fournit que le transport.
MrPapillon
(22h20) MrPapillon Vers la Lune, c'était 2 fois plus de radiations seulement (je viens de voir les chiffres).
MrCroa
(22h20) MrCroa Je pense que dans l'ISS le bouclier magnétique de la terre protège toujours
CBL
(22h19) CBL Et les gens applaudissent
CBL
(22h19) CBL Tous les romans cyberpunk prédisent que laisser la colonisation aux mains des entreprises est un désastre assuré
MrPapillon
(22h18) MrPapillon Certains restent plus d'un an dessus.
MrPapillon
(22h18) MrPapillon Et concernant les radiations, il y a des gens sur la station ISS aussi.
MrPapillon
(22h17) MrPapillon Bah les radiations qui viennent de partout sont plus faibles. Donc oui ça augmente un peu les probabs de cancer, mais la cigarette aussi.
MrCroa
(22h17) MrCroa et entourer la capsule d'eau, ça me paraît pas super pratique
MrCroa
(22h16) MrCroa Mais concernant l'eau apparemment, les radiations n'arrivent pas que d'un côté, du coup un bouclier d'eau tourné vers le soleil ne protégerait pas
MrPapillon
(22h14) MrPapillon Les radiations c'est pas hyper problématique. La quantité de radiations est pas énorme, sauf quand il y a des pics. Et l'eau protège très bien.
MrCroa
(22h12) MrCroa La question piège avec les radiations, pas évident. C'est clair qu'il y a pleins de trucs à gérer et faut se dire que les premiers à partir vont sûrement crever
MrPapillon
(22h11) MrPapillon Ah j'avais pas fait gaffe. Mais en général les français sont pessimistes, surtout face aux grands projets.
Alroc
(22h10) Alroc Y'a un truc qui est ouf d'ailleurs en france c'est a quel point les lignes médiatique sont anti Musk. ON sent les supports de PSA / Renault, Airbus a la presse française c'est assez ouf
Alroc
(22h09) Alroc Wow, "If you are prepared to die, ok, you can go" no joke :/
MrCroa
(22h09) MrCroa Des questions pas des dissertations !
Alroc
(22h08) Alroc MrPapillon >Dailleurs il s'est fait secher :p
Alroc
(22h08) Alroc MrCroa > Tesla / SolarCity / SpaceX / Hyperloop (dans une certaine mesure). Fiiou
MrPapillon
(22h07) MrPapillon Le mec bourré qui demande s'il y aura des toilettes sur Mars, ça fait redescendre le côté épique du truc.
MrCroa
(22h06) MrCroa Quand on voit la photo de 2002 où il danse avec des maracas, c'est fou le progrès déjà parcouru... xD
MrCroa
(22h05) MrCroa Je crois que ça doit être l'homme le plus ambitieux de toute l'histoire de l'humanité ^^
Alroc
(22h03) Alroc MrPapillon > Ce mec est fou, je l'adore !
MrPapillon
(21h58) MrPapillon Je me demande si avec le hype de dingue que ça va générer, il va pas arriver à atteindre 10% de la notoriété de Steve Jobs.
MrPapillon
(21h57) MrPapillon 10 milliards de personnes regardent les confs iPhones, cent personnes les confs SpaceX, mais là ça tue méchamment ce coup-ci.
MrPapillon
(21h46) MrPapillon Ah non j'ai mal entendu, c'était "The only reasons I accumulate assets, is to fund to make mankind a multi-planetary civilization".
MrPapillon
(21h45) MrPapillon "The only reason I accumulate assets, is to fund racist memes and shitposts".
MrPapillon
(21h23) MrPapillon Ça tue, on a l'impression de voir un truc de sf, mais ils ont prévu ça pour dans 9 ans.
MrPapillon
(21h07) MrPapillon On sent la pression dans sa voix. C'est peut-être une des confs les plus importantes de toute l'histoire de l'humanité.
MrPapillon
(21h04) MrPapillon Ouaip, y a Zubrin il paraît dans la salle. Un autre gars très bizarre mais très très convaincant. J'espère qu'il va dire des trucs.
Dks
(21h03) Dks MrPapillon > c'est bien ça ne fait pas vendeur de tapis sur le coup ^^
MrPapillon
(21h02) MrPapillon Ouf.
MrPapillon
(21h01) MrPapillon Bon là c'est revenu avec un truc plus familier : un discours ultra mal énoncé d'Elon Musk. On est en terrain connu.
MrPapillon
(21h00) MrPapillon "Zeu fondeur of SpaceSex"