Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ARTICLE

Révisez vos fiches avant l'E3 : Activision

Nicaulas par Nicaulas,  email  @nicaulasfactor
 
L'E3, c'est dans un mois. Et si Factornews ne pourra s'y rendre, on ne vous a pas totalement oublié. Quels acteurs du marché seront présents, quels produits proposent-ils au joueur, quelles sont leurs situations financières et quels sont les enjeux de l'E3 pour eux ? Nous vous proposons une petite série d'articles pour défricher le terrain.
Poursuivons avec Activision, qui a récemment repris son destin en mains. Mis en vente par Vivendi, la firme s’est rachetée elle-même (enfin, plus ou moins, c’est Bobby Kotick accompagné de quelques investisseurs qui ont mis la main à la poche). Dans le fond rien ne change, si ce n’est que l’ogre du secteur engouffre désormais les milliards pour lui seul.

Des licences connues

En tant qu’éditeur, Activision publie des jeux développés par toute une tripotée de studios, certains font partie de l’entreprise (Blizzard, Treyarch ou Infinity Ward), d’autres sont en contrat de sous-traitance (Bungie). Les jeux en question sont soit sur des licences qu’ils possèdent eux-mêmes, soit pour lesquelles ils ont acheté un droit d’exploitation temporaire. Leur site internet revendique donc un catalogue d'une grosse cinquantaine de jeux, dont une quinzaine récents, sur des supports très variés (principalement les consoles de la génération précédente, mais également sur PC, mobiles ou encore des supports exotiques comme le Kindle Fire), et répartis sur une vingtaine de  licences allant de Pitfall à Call of Duty en passant par Skylanders ou Bob l'Eponge. Bien évidemment, leur catalogue complet est beaucoup plus imposant que cela, après 35 ans d’existence,  mais il s’agit ici uniquement des jeux qui sont activement commercialisés (c’est-à-dire présents en boutiques physiques ou virtuelles, bénéficiant d’une publicité récurrente, d’un support utilisateur à jour, etc.).
 
Les deux licences phares d’Activision restent Call of Duty et Skylanders, dont les jeux font partie des rares à pouvoir générer systématiquement plus d’un milliard de dollars en chiffre d’affaires (et souvent en des temps records), mais l’offre de Blizzard est également des plus rentables.

Dans leur sillage, Activision produit à la chaîne des adaptations de blockbusters et de séries à succès (Transformers, Spiderman, Bob l'Eponge) pour profiter à fond des grosses licences du moment, ainsi que des jeux mobiles (Skylanders, Pitfall, une compilation d'oldies). Il est d'ailleurs intéressant de noter que s'il vend des Angry Birds et autres Cut the Rope, ce sont leurs adaptations consoles. Autant dire que la variété du catalogue n'est que de facade.

 

Un mastodonte... occidental

Premier éditeur généraliste de jeux vidéo au monde en termes de résultats financiers, Activision est en concurrence directe avec deux autres poids lourds du secteur de l’édition : Ubisoft et Electronic Arts. Chacun dispose d’armes similaires : une présence sur quasiment tous les supports, des studios internes productifs, des contrats d’exclusivité avec des développeurs reconnus, un catalogue riche avec des licences phares, de grosses capacités de communication. Si on était mauvaise langue, on dirait qu’Activision ne doit sa place de numéro 1 qu’à la découverte de deux bons filons, et non pas à des avantages comparatifs nets sur ses concurrents. C’est un peu plus complexe que ça : Activision a eu du flair en ciblant ses publics, et je vous renvoie au premier paragraphe de cette news qui, bien que rédigée sur un ton humoristique, exprime ce que je pense être une réalité. Activision vend des jeux suffisamment bons à un public suffisamment jeune pour être aveuglément attiré par une licence, mais suffisamment âgé et/ou influent auprès des parents pour pouvoir s’acheter les jeux concernés. Un équilibre qui, si cynique soit-il, est difficile à atteindre et témoigne d’un vrai avantage comparatif d’Activision

Notons également qu’avec la tendance aux fusions-acquisitions, il y a une vraie incertitude sur les éditeurs moyens, qui pour tenir le choc doivent soit grossir, soit réduire la voilure. On observe un creusement du fossé entre les très gros qui continuent de grossir, et les éditeurs de dimension réduite qui se placent sur des marchés de niche. Difficile donc de dire si les Deep Silver et autres Warner Bros peuvent à plus ou moins long terme venir marcher sur les plates-bandes des trois gros, où s’ils vont disparaître dans une crise de croissance comme THQ.



Enfin, il me semble important de signaler l’émergence de ce mastodonte chinois qu’est Tencent. Si j’ai pris soin de préciser « éditeur généraliste » quand j’ai parlé d’Activision comme le numéro 1 mondial, c’est que le « vrai » numéro 1 en termes de chiffre d’affaires, c’est Tencent. Cela étant, il s’agit d’un éditeur centré sur le marché chinois, qui est assez spécifique. Il n’empêche : dans le secteur du jeu vidéo, Tencent est aujourd’hui le seul acteur capable de racheter Activision, comme ils ont racheté le Riot Games de League of Legends. Les bruits de couloir semblent même indiquer que c’est une des raisons qui ont poussé Bobby Kotick à racheter lui-même Activision à Vivendi : couper l’herbe sous le pied à des Chinois qui apparaissaient de plus en plus comme les seuls à pouvoir aligner la dizaine de milliards de dollars nécessaire, et qui s’étaient positionné sur le dossier dès le départ.  

Vache à lait, star et dilemme

Est-il utile de préciser qu’Activision est une impressionnante machine à cash ? Sur l’année 2013, la firme a enregistré un chiffre d’affaires de 4,3 milliards de dollars, pour un résultat positif de 1.2 milliards de dollars, sa marge opérationnelle dépassant les 30%. C’est énorme pour un éditeur, et c’est comme ça depuis 2011. Entre 2009 et 2011 le chiffre d’affaires était équivalent, mais suite à de lourds investissements consentis les années précédentes (et qui avaient généré un résultat négatif d’une centaine de millions de dollars en 2008), Activision n’avait gagné « que » 113 puis 418 millions de dollars.

Le plus intéressant reste finalement la capacité du groupe à maîtriser le cycle de vie de ses licences. Pour faire simple, quand une entreprise vend un produit ou un service, elle peut classer celui-ci dans quatre catégories, en fonction de ce qu’il coûte et de ce qu’il rapporte : star, vache à lait, dilemme et poids mort. Le produit star d’Activision était Call of Duty, sur lequel il investissait beaucoup mais dont chaque jeu se vendait de plus en plus. Call of Duty est maintenant devenu une vache à lait : la production des épisodes est passée en pilotage automatique avec efficacité et rentabilité maximum, et si les ventes sont toujours fortes, elles semblent avoir atteint leur volume maximal. En revanche, Skylanders est devenu le produit star : il fait partie des gros investissements récents, sur lequel Activision a pris un vrai risque, et dont les ventes sont en forte croissance (dépassant celles de Call of Duty). J’ai du mal à voir des poids morts dans le catalogue d’Activision, en revanche Destiny est un dilemme, pour l’instant : c’est un investissement colossal sur le long terme (voir le contrat signé avec Bungie) dont seul le premier épisode a pour l’instant toutes les chances de se vendre. Mais tant que les joueurs n’auront pas mis les mains dessus, impossible de prédire s’ils achèteront tous les épisodes annuels prévus jusqu’en 2020.

Cette maîtrise de ses leviers de croissance, malgré le passage à une nouvelle génération de machines et la croissance du jeu mobile, a rendu Activision très attractif auprès des investisseurs, et sa récente reprise d’indépendance a fait faire un bond à l’action du groupe, qui était de toutes façons au-dessus du des 10 dollars depuis plusieurs années.

Un outil de com'

A priori, il n’y aura pas grand-chose de nouveau à se mettre sous la dent à l’E3, puisque tout ou presque a été annoncé lors des publications de résultats annuels et trimestriels. Sans surprise, on aura droit à un nouveau Skylanders, un nouveau Call of Duty, une nouvelle extension pour World of Warcraft, ainsi qu’une ribambelle de contenus additionnels payants pour les différents jeux disponibles. Peut-être verra-t-on du gameplay de l’un ou de l’autre, mais comme rien ne ressemble plus à un Skylanders qu’un autre Skylanders, on voit mal ce qui pourrait en ressortir de nouveau.
Le vrai objectif du salon semble assez clair : mettre l’accent sur Destiny pour en faire l’attraction incontournable pour tous les journalistes présents sur place. C’est un trop gros projet pour ne pas mettre toute les chances de son côté, et à 4 mois de la sortie du jeu il est temps de démarrer le carpet bombing avec l’aide plus ou moins involontaire de nos confrères.

Préparez les Doritos et le Moutain Dew, on va bouffer de la preview. Non pas qu’il y a grand-chose à ajouter à ce qu’on sait déjà sur le jeu, d’autant plus qu’Activision a tout intérêt à maîtriser sa communication (sous-entendu être la seule source d’information sur le jeu) jusqu’à la dernière seconde du NDA, mais Activision ne peut pas laisser passer l’opportunité de toucher en même temps la quasi-totalité des sites et magazines de jeux vidéo.

Quel impact ?

Il est difficile de dire ce que serait un E3 raté pour Activision. Il n’y a pas de prise de risque de leur part, leur stratégie de communication est conçue de telle sorte que le salon n’est qu’une étape. Importante certes, puisque c’est un salon international rassemblant une grosse quantité de professionnels, donc l’endroit idéal pour diffuser rapidement et efficacement de l’information, mais une étape. Et quand bien même il y aurait des couacs ou que Destiny se ferait voler la vedette par une surprise venue d’ailleurs, le nombre affolant de précommandes pour le jeu (et pour les autres jeux Activision à venir, d’ailleurs) les mets à l’abri d’un accident industriel.

Retrouvez nos autres fiches : NintendoSonyUbisoftMicrosoft et Electronic Arts.
Destiny, Destiny, Destiny.
 

Commentaires

Masquer les commentaires lus.
hohun
 
They see me rollin', they hatin'
wata_
 
Ben merde, je n'avais jamais entendu parlé de Skylanders (qui a l'air aussi chiant que c'est meugnon), je suis has-been.
Butagaz
 
Destiny destiny destiny tv tv tv spoytz
Tencent, c'est ceux qui ont racheté en claquant des doigts Riot Games (LoL) !
Ah, et j'ai peut etre loupé la news, mais est-ce que la team factor fera des livestream pour l'E3?
Aiua
 
Ouais ca serait bien de préciser dans l'article qu'ils possèdent LoL, parce que c'est pas rien comme détail.
Nicaulas
 
Précision sur Tencent/LoL ajoutée, merci pour la remarque.
M0rb
 
Super analyse, merci Nicaulas !
bubulefou
 
Je trouve qu'il y a un petit problème dans l'analyse. Je pense que l'article parle d'Activision et non d'Activision Blizzard. A juste titre parce que Blizzard ne sera probablement pas présent à l'E3. Mais du coup il faut parler des chiffres d'Activision seul. Par exemple pour 2013 2.9 Milliards de dollars de CA et 971 de benefs. (respectivement 1.1 et 400 pour Blizzard seul en 2013) source investor.activision.com.
Nicaulas
 
Remarque pertinente, mais pour le coup je ne sais pas trop si ça vaut la peine de distinguer les deux.
D'une part parce que l'article a vocation à être synthétique (ouais, chez moi, 2000+ caractères c'est de la synthèse), et d'autre part parce que je pense que si Activision prends la peine de faire la distinction avec Blizzard, c'est plus pour des raisons d'image, pour pouvoir afficher d'une part un visage Activision grand public qui rassure les investisseurs et d'autre part un visage Blizzard plus core gamer.

Je pense sincèrement que c'est pour éviter d'avoir à marketer Call of Duty et Diablo au même moment et (surtout) de la même manière qu'il y a une distinction aussi forte.
bubulefou
 
Ce n'est pas évident, j'en conviens. C'est juste que :
- si on parle de l'ensemble il faut, je pense, au moins mentionner WOW qui est la grosse machine à cash du groupe (en regardant les rapports financiers on voit qu'il pèse encore aujourd'hui en gros 1 Milliard de dollars par an)

- si on ne parle que d'Activision et bien Activision est plus petit qu'EA, n'est donc pas leader du marché. C'est plutot un outsider qui a bien remonté la pente depuis 2ans. (déficit en 2010-11-12 bien que pour le groupe dans son ensemble ca soit très largement positif) Du coup l'article ne colle pas très bien.

Pour le reste je suis d'accord les investisseurs s'en cognent ils veulent juste savoir s'ils vont toucher des dividendes.
Nicaulas
 
L'article a vocation à parler de l'ensemble Activision-Blizzard, et effectivement il aurait du être plus clair (j'ai un peu trop rapidement évacué la question en disant "mais l’offre de Blizzard est également des plus rentables."). Je vais voir si je peux reformuler ça pas trop lourdement, en attendant il faut lire "Activision-Blizzard" au lieu d'"Activision" tout court.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.
Soutenez Factornews.com

Tribune

noir_desir
(14h13) noir_desir thedan > c'est bête surtout quand on pense , que les sarkolatres aiment la justice ^^'
thedan
(14h10) thedan noir_desir > tout à fait, je leur ai sorti l'article
MrPapillon
(14h10) MrPapillon Poker VR : [youtube.com]
noir_desir
(14h07) noir_desir thedan > C'est surtout qu'il y a eu une jurisprudence, qui ne te mets pas l'abri quand ton mail est de ton boulot...
thedan
(14h05) thedan d'ailleurs ils se sont pris un retour de manivelles... Pas de mails perso, pas de mails politiques au bureau Non mais
thedan
(14h04) thedan de toute façon, t'as des sarko idolâtres. Tu peux leur mettre le nez dedans, ils te diront que ça sens la rose... J'ai vu passer certains mails persos au boulot d'adhérents aux Républicains qui sont sarko idolâtres, ça vaut son pesant de conneries
noir_desir
(13h18) noir_desir Crusing > on ne croirait pas comme ça
noir_desir
(13h18) noir_desir Crusing > les commentaires oui, mais les amis de sarko qui passe à la télé. C'est évident hollande est tellement fort, qu'il a infiltré la Norvège (soit dit en passant l'un des pays les moins corrompu du monde). Finalement il est trop fort hollande,
Crusing
(13h10) Crusing noir_desir > héhé, j'ai lu les comms sur le site europe1, c'est exactement ça "encore une pseudo affaire" "les mediaco-bobo-gaucho..."
noir_desir
(13h07) noir_desir Crusing > c'est fou, et le pire comme cela vient de la norvege, dans le cadre d'une affaire de corruption pétrolière, son camps ne peut s'agiter en disant que ça vient de hollande (ou des bobo-bien pensant)
Crusing
(12h30) Crusing Comme disait le directeur de campagne de sarkozy "house of cards, c'est un peu tendre" : [mediapart.fr]
Crusing
(12h17) Crusing (oups stun pdf)
Crusing
(12h16) Crusing choo.t > haha adblock me ferme la page direct :D
Crusing
(12h04) Crusing kmplt242 > J'iomagine qu'on peut avoir une dérogation pour le jazz, mais c'ets limite [bestbassgear.com]
kmplt242
(11h39) kmplt242 Ce qui choque le plus c'est qu'il n'y a pas" écouter de la musique", mais "écouter de la musique classique". Toujours cette hierarchisation dans les genres de musique.
Toutoune
(11h38) Toutoune Merci. J'ai ri.
kmplt242
(11h34) kmplt242 Toutoune > (11h30) Ben tu cultive des tomates.
Toutoune
(11h30) Toutoune Mais en quoi faire du jardinage c'est de la culture ?!
choo.t
(11h20) choo.t thedan > "Question :Pour chacune des activités suivantes,dites-moi si, pour vous personnellement, elle fait partie de la culture ?"
thedan
(11h12) thedan choo.t > aprés ça dépends comment sont posés les questions... Mais ça m'étonne assez peu quand on y réfléchit
choo.t
(10h59) choo.t [culturecommunication.gouv.fr]
choo.t
(10h58) choo.t thedan > c'est flippant leur sondage, c'est des rétrogrades de qualité qu'ils ont chopé. La BD moins culturelle que la mode. Collectionner des timbres, plus culturel que le graffiti, le jardinage, plus culturel que le rap.
thedan
(10h52) thedan le jeu vidéo et la culture : [lemonde.fr] !!!
zouz
(10h21) zouz Avant on envoyait des chiens ou des singes dans l'espace pour voir si ça passait, maintenant on envoie des milliardaires. En fait elle pas si pourrie notre époque.
MrPapillon
(08h59) MrPapillon Oui, et il y a beaucoup plus de choses intéressantes à faire là-bas.
_Kame_
(08h34) _Kame_ Y'a juste une petite différence. C'est sur Terre.
MrPapillon
(07h00) MrPapillon L'Antarctique est hostile et pourtant on fait de plus en plus d'activités là-bas, et le tourisme augmente (malgré les interdictions/restrictions).
_Kame_
(00h35) _Kame_ C'est cool pour le côté défi, mais on parle de planètes et satellites un tout petit peu hostile à l'humain. Je serai plus content quand on annoncera qu'on a inventé un nouveau mode de propulsion.
MrPapillon
(00h26) MrPapillon Et ça fera une excuse de plus à Yotleotl de dire qu'ils sont financés par des fonds publics américains.
MrPapillon
(00h26) MrPapillon C'est aussi bon pour les scientifiques, surtout que ça coûtera pas cher relativement.
MrPapillon
(00h26) MrPapillon Kame> Elon Musk souhaite établir une autoroute vers Mars. Donc tout client est le bienvenu. Minage ou pas. Scientifiques ou pas. Il faut pas oublier, c'est que leur fusée peut aller aussi sur Europa ou plein d'autres destinations.
MrPapillon
(00h24) MrPapillon Et le minage d'astéroïdes, c'est Larry Page à titre personnel, pas Google.
MrPapillon
(00h24) MrPapillon CBL > Euh, SpaceX c'est aussi les satellites en orbite basse et en géo.
_Kame_
(00h24) _Kame_ Ouaip, ramener des minerais. Même si je souhaite qu'ils réussissent, j'ai pas la sensation qu'envoyer 100 personnes sur Mars, ça soit vachement utile.
CBL
(00h15) CBL Mas étant remplie de flotte, la planète va devenir une station service pour les drones miniers
CBL
(00h15) CBL Mars est "à deux pas" de la ceinture d'astéroides
CBL
(00h14) CBL Le meme Google qui veut se lancer dans l'exploration minière d'astéroides
CBL
(00h13) CBL L'actionnaire majoritaire de SpaceX, c'est Google
mardi 27 septembre 2016
_Kame_
(23h59) _Kame_ Tout ça pour aller se faire chier sur une planète désertique. (ahah).
MrPapillon
(23h43) MrPapillon Mais toute la conf' regorge de détails techniques, et c'est encore plus épique que juste avec les détails de cette vidéo.
MrPapillon
(23h42) MrPapillon La vidéo qui résume : [youtube.com]
MrPapillon
(23h42) MrPapillon L
MrPapillon
(23h30) MrPapillon Jusqu'à présent, SpaceX n'a annoncé que le transport. Le reste sera sûrement fait entièrement ou en coopération avec d'autres organismes/entreprises. J'imagine que même une grande partie de l'intérieur du vaisseau (MCT) sera conçu par le client.
MrPapillon
(23h28) MrPapillon Si on devait réduire au plus petit dénominateur commun, on ne serait jamais allés sur la Lune, et on aurait jamais rien fait d'ailleurs.
MrPapillon
(23h28) MrPapillon Yolteotl > Mais on s'en fout de facile ou pas. Ce qui est intéressant c'est s'ils vont y arriver ou pas.
Yolteotl
(23h23) Yolteotl "Facile" quand on a accès à un marché interne qui permet de le financer de façon incomparable à ce qu'on retrouve en Europe ou n'importe où ailleurs sur la planète. Je te laisse volontiers aller sur Mars en premier en tout cas :)
MrPapillon
(23h15) MrPapillon Et en seulement 10 ans, c'est les premiers à avoir un plan de baisse des coûts cohérent. Alors que ça fait depuis 60 ans qu'on envoie des trucs dans l'espace.
MrPapillon
(23h14) MrPapillon Et bien sûr on parle encore une fois des contrats avec la Nasa, alors qu'ils sont soumis à des appels d'offre, et que toutes les autres boîtes de la planète ont des contrats avec le public.
MrPapillon
(23h13) MrPapillon ULA continue à utiliser les mêmes éternels lanceurs.
MrPapillon
(23h13) MrPapillon Et Ariane n'a annoncé Ariane 6 que parce que ça bougeait à côté.
MrPapillon
(23h13) MrPapillon Et on parle de casser les prix pour financer la R&D. Mais Roscosmos fait plus vraiment de R&D.
MrPapillon
(23h11) MrPapillon Et les contrats de la Nasa sont plus complexes qu'un simple lancer de satellite.
MrPapillon
(23h11) MrPapillon Yolteotl > Les contrats de la Nasa sont sur plusieurs lancements, pas qu'un seul.
MrPapillon
(23h10) MrPapillon Ils ont fait des procès pour simplement avoir le "droit" de participer aux appels d'offre sur l'armement. Ils viennent d'obtenir leur premier contrat dessus à force, il y avait beaucoup trop de magouilles entre ULA et l'armée avant.
Yolteotl
(23h10) Yolteotl MrPapillon > c'est la que je dis que tu te plantes, ils ne coutent pas 80 millions, le cout est plus élevé, pas le double mais pas loin. C'est grace aux contrats gouvernementaux que SpaceX casse les prix et laisse miroiter un prix si bas.
MrPapillon
(23h10) MrPapillon Oui, mais les contrats d'armement c'est pas SpaceX.
MrPapillon
(23h09) MrPapillon Un satellite en orbite par SpaceX coûte moins cher que chez les concurrents.
Yolteotl
(23h09) Yolteotl Dans une certaine boite que je connais assez bien, les commerciaux ont "enfin" réussi à décrocher un contrat d'équipement pour l'armée américaine. Quand la France commande le dit équipement en 5 exemplaires, les USA c'est 100/200/300.
MrPapillon
(23h09) MrPapillon Un satellite en orbite par SpaceX coûte 80 millions de $. On fait des satellites à des milliards de $.
MrPapillon
(23h08) MrPapillon Yolteotl > La plupart des gouvernements des pays industrialisés peuvent financer des fusées SpaceX.
MrPapillon
(23h08) MrPapillon La Nasa n'est pas un organisme qui ne développe qu'en interne, c'est un organisme qui sous-traite beaucoup.
Yolteotl
(23h07) Yolteotl MrPapillon > "C'est pareil pour les autres pays", c'est que tu n'as pas vraiment conscience des effets d'échelle que ça représente. Aucun autre gouvernement de la planète ne peut financer comme le font les USA.
MrPapillon
(23h07) MrPapillon Les principaux concurrents actuels de SpaceX, c'est BlueOrigin, ULA, Roscosmos, Ariane. Tous principalement financés par des fonds publics.
MrPapillon
(23h06) MrPapillon Ariane vient de commencer à peine à entrevoir des plans de réutilisation des lanceurs, comme le font aussi les russes et ULA. Tout ça depuis que SpaceX a montré des succès dedans.
MrPapillon
(23h06) MrPapillon Ariane n'a pas de plan de colonisation de Mars en urgence.
MrPapillon
(23h05) MrPapillon D'ailleurs il y a eu des procès par SpaceX pour ça.
MrPapillon
(23h05) MrPapillon Faut pas oublier que les autres lanceurs américains sont encore plus soutenus par le gouvernement que SpaceX.
MrPapillon
(23h04) MrPapillon Et pour les autres boîtes aux US.
Yolteotl
(23h04) Yolteotl des lanceurs aux autres compagnies. Ils ne sont pas spécialement plus ambitieux ou doués que les gars de l'Agence Spatiale Européenne qui ont bien moins de fonds derrière
MrPapillon
(23h04) MrPapillon Oui et c'est pareil pour les autres pays.
Yolteotl
(23h03) Yolteotl MrPapillon > Comme je le disais, ils gagnent des clients parce que la concurrence est faussée. La NASA et le gouvernement américain souhaitaient avoir une compagnie américaine avec des contrats si importants qu'ils peuvent se permettre de vendre à perte
MrPapillon
(23h00) MrPapillon Mais là on parle de SpaceX sinon, c'est vraiment être de mauvaise foi de nier leur succès. Plein de clients s'ajoutent à leur carnet.
MrPapillon
(22h58) MrPapillon Yolteotl > Oui ça a été racheté récemment.
MrPapillon
(22h57) MrPapillon (Tesla n'a pas besoin de gagner de l'argent à ce stage aussi. Ils ont besoin de grandir le plus vite possible et de devancer tous les constructeurs établis).
Yolteotl
(22h57) Yolteotl [bloomberg.com]
Yolteotl
(22h56) Yolteotl [fr.wikipedia.org] " L'idée de ce projet a été suggérée par leur cousin Elon Musk, qui a aidé à la création de la société et en est devenu président."
MrPapillon
(22h56) MrPapillon Il faut pas oublier que SpaceX envoie régulièrement des capsules sur l'ISS.
MrPapillon
(22h55) MrPapillon (sauf si on remonte aux premiers falcons des débuts de SpaceX)
MrPapillon
(22h55) MrPapillon Les deux derniers gros foirages sont dus à des anomalies sur le tank du deuxième étage. Il semble qu'il y ait une faiblesse à endroit particulier par là-bas et ils vont y remédier. Le reste n'est que succès.
MrPapillon
(22h53) MrPapillon Sachant qu'ils ont commencé il y a dix ans et qu'ils ont devancé les autres sur les technos du futur, alors que les autres tablent sur des technos vieilles de plus de 50 ans.
MrPapillon
(22h52) MrPapillon Actuellement, malgré les derniers foirages, ils ont un taux de réussite tout à fait satisfaisant, à plus de 92-93% je crois.
MrPapillon
(22h52) MrPapillon SpaceX a réussi largement plus de fois qu'ils ont eu d'échecs.
MrPapillon
(22h51) MrPapillon SolarCity n'est pas dirigé par Elon Musk.
MrPapillon
(22h51) MrPapillon Yolteotl > Non, la Nasa est cliente.
Yolteotl
(22h46) Yolteotl C'est bien que Ellon Musk soit ambitieux, mais SolarCity est un échec, Tesla ne dégage toujours pas de bénéfice (et n'en dégagera pas avant plusieurs années), et SpaceX s'est vautré plus de fois qu'ils n'ont réussi pour l'instant.
Yolteotl
(22h44) Yolteotl c'est ça qui leur permet de casser les prix à l'international, ils vendent à perte parce qu'ils ont des contrats nationaux monstrueusement élevés amortissant le coup.
Yolteotl
(22h43) Yolteotl MrPapillon > "Financement privé", mwai, ils tirent leur cash des contrats avec la Nasa
MrPapillon
(22h29) MrPapillon Surtout que SpaceX a un financement privé et que la boîte est contrôlée par une idéologie forte et humaniste.
MrPapillon
(22h28) MrPapillon C'est un argument pour toi, pas pour moi. Il y a plein de boîtes qui fournissent de bons services partout. C'est pas évident d'écrire un bouquin cyberpunk où les entreprises sont cools et que ça fonctionne bien.
CBL
(22h26) CBL Cela n'a rien à voir avec le progres
MrPapillon
(22h25) MrPapillon Le truc, c'est que malgré les négativités, la qualité de vie des humains n'a fait que progresser au fil du temps.
MrPapillon
(22h23) MrPapillon Dans toute l'histoire de l'humanité, il y a eu des gens qui ont été contre le progrès avec ceci ou cela comme arguments. Et souvent ça a été dans le faux.
CBL
(22h22) CBL Pour l'instant
MrPapillon
(22h21) MrPapillon CBL > SpaceX ne fournit que le transport.
MrPapillon
(22h20) MrPapillon Vers la Lune, c'était 2 fois plus de radiations seulement (je viens de voir les chiffres).
MrCroa
(22h20) MrCroa Je pense que dans l'ISS le bouclier magnétique de la terre protège toujours
CBL
(22h19) CBL Et les gens applaudissent
CBL
(22h19) CBL Tous les romans cyberpunk prédisent que laisser la colonisation aux mains des entreprises est un désastre assuré
MrPapillon
(22h18) MrPapillon Certains restent plus d'un an dessus.
MrPapillon
(22h18) MrPapillon Et concernant les radiations, il y a des gens sur la station ISS aussi.