Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
 
TEST

Seasons After Fall

Nicaulas par Nicaulas,  email  @nicaulasfactor
Développeur / Editeur : Focus Swing Swing Submarine
Supports : PC / Steam
C’est peu de dire que Seasons After Fall est un projet qui signifie beaucoup pour Swing Swing Submarine. Premier projet du studio lorsqu’il a été créé en 2009, les aventures du renard à travers les saisons étaient restées à l’état de prototype avant d’être mises de côté au profit de Blocks That Matter puis Tetrobot & Co. Suite à l’échec commercial de ce dernier (monde de merde), William David et Guillaume Martin ont décidé de réaliser leur rêve originel, coûte que coûte. De retour en gestation depuis 2013, le platformer a avancé pas à pas, nécessitant une petite armée de freelances pour aider à abattre tout le boulot nécessaire, ainsi que l’arrivée de Focus pour boucler le budget. Mais voici enfin le bout du tunnel : aujourd’hui sort Seasons After Fall, et il est exactement comme dans nos rêves.
Le principe de base de Seasons After Fall est assez simple : dans un monde en 2D, on incarne un renard disposant du pouvoir des saisons, c’est-à-dire qu’il peut changer la météo à la volée. Des capacités qui vont lui permettre d’explorer la forêt et ses alentours, et d’aider un esprit sylvestre ainsi que les quatre gardiens des saisons qui s’y trouvent et qui ont besoin d’un coup de main pour… et bien, vous verrez si vous jouez. En dire plus serait spoiler.

Un choc esthétique

On va commencer par ce qui devrait être évident pour tous ceux qui ont suivi, même de loin, le développement du jeu depuis 2013, ou qui ont regardé les screenshots avant de lire ce texte : c’est somptueux. Chaque écran du jeu est une merveille, et plutôt quatre fois qu’une, ayant demandé  des heures de travail, pour un résultat qu’on qualifiera aisément de choc esthétique. Chacun y sera différemment sensible, bien sûr, mais on peine à imaginer que quiconque puisse attaquer le jeu sur ces critères. Ne serait-ce que parce que chaque transition d’une saison à l’autre transforme radicalement les teintes des décors sans altérer l’équilibre de leur composition. On notera également une très belle utilisation de la profondeur de champ, pour donner une sensation d’espace et prolonger le regard au-delà des éléments de décors « utiles », à savoir les plateformes. Le principe du jeu étant de mélanger l’exploration et la réflexion, disposer d’un univers aussi abouti esthétiquement est un atout maître. Même ceux qui se lassent rapidement des plateformes et des puzzles pourront trouver du plaisir à parcourir les nombreux tableaux qui se répartissent en quatre grandes zones principales, organisées autour d’un hub et découpées en zones plus petites.




L’exploration de cet univers est particulièrement bien accompagnée par une bande-son et un sound design qui frôlent, eux aussi, la perfection. Bien que très discrets, les bruitages soutiennent la différenciation entre les saisons en créant un bruit de fond spécifique (il est tout à fait possible de distinguer les saisons à l’oreille), mais permettent également de guider le joueur dans sa réflexion en lui faisant associer certains sons à certains éléments de gameplay. Quant aux musiques, elles sont une rareté qu’on se doit de saluer. Comme pour la formidable bande-son de Tetrobot, c’est Morusque qui est à la composition. Mais cette fois-ci, point de sons synthétiques : notre maestro est violoncelliste et utilise sa connaissance des instruments à corde pour proposer des morceaux assez courts, venant soutenir au choix l’action ou la contemplation, et exclusivement joués par un quator à cordes. Suffisamment rares pour laisser les bruitages créer une ambiance, suffisamment présentes pour marquer les lieux de leur empreinte, signifiantes en terme de gameplay (le déclenchement d’une musique dans une zone signifie qu’on a quelque chose à y faire), ces compositions au son très organique sonnent encore plus belles en jeu qu’elles ne le font déjà hors contexte.

Un gameplay organique

Lorsqu’on avait essayé une version de travail du jeu en 2014, on nous avait présenté Seasons After Fall comme un jeu d’exploration qui laisserait de côté les puzzles retors de Blocks That Matter et Tetrobot, la comparaison d’alors étant « un Rayman Origins en plus lent et qu’on pourrait finir avec ses enfants ». Mais depuis, les choses ont changé. Si l’exploration est toujours le moteur du jeu, elle s’accompagne d’un vrai challenge en terme de réflexion. Si la difficulté reste tout de même largement en dessous de Tetrobot, on retrouve les mêmes éléments de gameplay. Grosso modo, il va s’agir d’explorer différents tableaux connectés les uns aux autres, repérer les éléments interactifs et les différents indices se cachant dans les décors, puis dérouler le raisonnement logique qui relie tout ça. L’objectif étant soit d’accéder à une nouvelle zone, soit d’activer un item particulier nécessaire au déroulement de l’histoire, soit de réussir une quête optionnelle. Le jeu reste accessible au plus grand nombre, ne serait-ce que parce qu’il est toujours agréable de passer du temps dans un tableau même lorsqu’on y est bloqué, mais nécessite un peu de méthode et de concentration pour en venir à bout. Un carnet ou un outil de screenshots s’avèreront utiles.

D’autant plus que, par la volonté des développeurs, presque aucune indication ne vous sera donnée tout au long de l’aventure. Les contrôles sont évidemment affichés dans le menu et on nous montre rapidement dans les premières secondes le bouton pour japper, mais en jeu personne ne vous dit sur quels boutons appuyer pour sauter ou changer de saison. De la même manière, aucun tutoriel ne viendra vous présenter les éléments interactifs, leurs fonctions et comment les activer. Le joueur est donc invité à essayer par lui-même les boutons de sa manette (ou de son clavier, mais on vous conseille la manette) dans les différentes situations, et à comprendre seul comment fonctionne le monde qui l’entoure. Un choix de design qui fonctionne très bien étant donné que tout est relativement simple à comprendre (ce qui ne rend pas la résolution des puzzles facile pour autant) et que le soin apporté aux décors et au sound design guide le joueur de manière intuitive. On repère aisément les éléments interactifs sans que cela nuise à l’esthétique, et ce gameplay qu’on qualifiera d’organique empêche de taxer le jeu de jolie coquille vide. Au lieu de plaquer arbitrairement une couche de gameplay par-dessus ses décors, Seasons After Fall forme un tout cohérent avec lui-même et est aussi plaisant à jouer qu’à regarder.

Un jeu unique

La contrepartie de ce gameplay organique pourra être, chez certains joueurs peu doués pour retenir l’architecture d’un niveau et peu méthodiques dans leurs prises de notes (coucou \o), certains moments de perte de repères spatiaux. L’entrée et la sortie sont-elles au même niveau ? Suis-je plus haut ou plus bas que mon objectif ? Vaut-il mieux aller à droite ou à gauche ? Pourtant pas si immenses, les décors de Seasons After Fall regorgent de raccourcis à activer, de chemins alternatifs et de zones facultatives susceptibles de déjouer votre sens de l’orientation. Certains chemins mènent par exemple à des souches d’arbre déclenchant des rêves qui viennent détailler un peu le background du jeu, ou bien à des parterres de fleurs qui, une fois trouvés, débloquent des bonus dans le menu. Fort heureusement, les changements de saisons ne modifient pas les repères visuels qu’on peut prendre dans chaque tableau et, encore une fois, un peu de méthode et de concentration suffiront à ne pas paniquer et à retrouver son chemin.

Dernière qualité principale à relever, le jeu se dote d’un scénario un peu plus profond qu’il n’y paraît au premier abord. Difficile d’en parler sans spoiler, surtout que des petits retournements de situation apparaissent assez tôt dans le jeu et que des indices sont semés dès le départ. Disons simplement qu’il évoque, sous des airs de fable écologique, le temps qui passe, la jeunesse, la vieillesse, la mort, l’apprentissage de la sagesse, le passage à l’âge adulte d’une manière générale… Chacun sera libre d’y voir un peu de sa propre expérience personnelle ou bien des références, à Miyazaki par exemple. Sans être totalement bouleversant, le jeu réserve un ou deux moments d’émotion et a le mérite de ne pas en faire des caisses avec. L’intégration de l’histoire est semblable à celle des musiques : suffisamment discrète pour laisser au joueur une sensation de liberté, suffisamment présente pour donner du sens à tout ça. On notera par ailleurs les excellents doublages français, assurés par des voix connues de l’animation et des jeux vidéo (Adeline Chetail et Vincent Grass).

Au final, c’est avec un long chapelet de compliments qu’on présente Seasons After Fall. Il les mérite amplement même si de rares défauts doivent être signalés. Le plus « gênant » vient d’un léger manque de fluidité dans les déplacements qui rend certaines phases de saut un peu crispantes, surtout quand il faut refaire plusieurs switchs de saisons avant de retenter le saut qu’on a raté. Dans pareil cas, difficile de ne pas pester contre le léger input lag des sauts, avec lequel on avait composé jusqu'ici. Je suis parfois passé au travers d'une plateforme mobile. On note également quelques chutes de framerate. Et certains indices essentiels à la résolution de puzzles sont parfois étrangement placés, de telle sorte qu’on le découvre plus par hasard qu’autre chose. Mais rien qui ne saurait ternir durablement une expérience contemplative de  haute volée.
Les années de labeur de Swing Swing Submarine n’auront pas été vaines : Seasons After Fall est merveilleux. Au-delà de ses qualités esthétiques évidentes, le jeu est un modèle de gameplay organique où chaque élément interagit avec les autres pour créer un ensemble très cohérent. 

SCREENSHOTS

 

Commentaires

Masquer les commentaires lus.
thedan
 
Ca donne grâve envie... la DA me rappelle un peu Ori and the Blind Forest (et c'est un compliment)... encore plus beau... Après le gameplay a l'air différent ...
Bref, je sens que je vais adorer !

Juste une ptite précision, ça sorte sur toutes plateformes ou que pc?
Nicaulas
 
Alors il sort uniquement sur PC pour l'instant, mais j'ai cru comprendre que les version One et PS4 sont toujours prévues. Pour quand, ça par contre...
The Real Phoenix
 
Acheté à l'instant. Je sais pas quand j'y jouerai par contre. :o
Nicaulas
 
Je n'ai pas précisé, mais ça prend 5-6 heures pour faire la trame principale, 1 à 2 heures de plus pour chercher les parterres de fleurs et les souches de rêves.
M.I.B
 
Day One...pour sa sortie sur Xbox One. La DA flatte forcément les yeux, mais j'avais confiance en Swing Swing Submarine pour nous livrer un bon jeu. Le test confirme, ouf !
PoF.be
 
[...] un modèle de gameplay organique où chaque élément interagit avec les autres pour créer un ensemble très cohérent.


Comme les étendues d'eau souterraines qui ne sont que des murs horizontaux que l'on gèle puis explose avec un insecte-champignon sur lequel on jappe, pour ouvrir l'accès sur une zone absolument pas aquatique ?

Mes yeux et mes oreilles se régalent mais pour le reste, c'est assez décevant. Entre la contemplation et l'ennui, mon ressenti balance du mauvais coté. La résolution des énigmes n'est pas gratifiante. Souvent trop simples, parfois stupides. J'espère que la fin du jeu va relever le niveau.
veda
 
Article convaincant. Acheté ce matin. Il me fait penser a Ori & the blind forest. Faut je trouve le temps d'y jouer maintenant :-)
Mimyke
 
J'ai été intrigué par ce jeu depuis les premiers articles sur Factor. Après celui-ci et avoir regardé les six premières minutes, c'est vendu.
PoF.be
 
Je viens humblement mettre à jour mon avis après avoir conclu la seconde partie du jeu, beaucoup plus intéressante et digne de ce que j'en attendais.
Nicaulas
 
PoF.be a écrit :
Je viens humblement mettre à jour mon avis après avoir conclu la seconde partie du jeu, beaucoup plus intéressante et digne de ce que j'en attendais.


Non mais le jeu a des défauts, que je cite à la fin et c'est légitime de ne pas réussir à en faire abstraction. Par exemple pour les déplacements et l'input lag, j'ai fait avec pendant tout le jeu sans problème, sauf une zone avec des plateformes mouvantes où ça a fini par me gêner vraiment. Je n'enterre pas le jeu à cause de ça, mais je comprends que pour certaines personnes ça gâche un peu l'expérience.
Si tu lis la critique de Gamekult, Gautoz relève exactement les mêmes qualités et défauts que moi, mais lui considère que dans le derniers tiers du jeu tu perds le frisson de la découverte et les problèmes te sautent au visage.

Je n'ordonne à personne d'aimer le jeu ou d'être d'accord avec moi, et le ton dithyrambique de l'article vient en partie du fait que je l'ai écrit dans l'euphorie de la découverte, en quelques heures en même temps que je jouais pour pouvoir publier pile poil à la sortie (ce qui nous arrive assez rarement). Dans un mois je le présenterais probablement avec un champ lexical un peu plus pondéré.

Tout ça pour dire que je suis heureux que le jeu te plaise au final mais si tu n'avais pas kiffé, il n'y avait pas mort d'homme :)
Crusing
 
La latence et l'impression de faire des aller-retours incessants m'ont quand meme pas mal gonflé,
Les puzzles sont très rarement compliqués, ils sont juste laborieux à cause de cet input lag qui gache le plaisir de jeu général.

Donc sans la DA plutot cool => mouais. (d'ailleurs la DA speedpainting fait un peu sale parfois, c'est subjectif hein, mais j'aime pas reconnaitre des brushes bien rondes et des gribouillis même en speedpainting.)

Bon faut dire que je sors de Abzu et Inside en indé, alors il fait un peu de peine à coté.
Segma
 
Acheté, poncé, adoré.
J'ai également remarqué l'input lag mais il ne m'a pas gêné tant que ça. Par contre le jeu serait meilleur sans c'est certain.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.
Soutenez Factornews.com

Tribune

Doc_Nimbus
(08h45) Doc_Nimbus Le seul vrai breton c'est Pascal brutal
MrPapillon
(07h55) MrPapillon ptitbgaz > Ce n'est pas un vrai breton s'il n'a pas un drapeau breton dans sa poche.
ptitbgaz
(00h38) ptitbgaz MrPapillon > (20h22) Pour info, Bolloré est aussi Breton (enfin origine très forte)
lundi 26 septembre 2016
MrPapillon
(21h49) MrPapillon Segma > Ouaip je sais pas trop, jamais été chez Ubi et on m'a jamais dit du mal directement de lui. Donc dans le doute, je dirai que c'est un homme extraordinaire et d'une gentillesse divine.
Segma
(20h29) Segma maux*
Segma
(20h29) Segma MrPapillon > Je trouve ça bizarre, je connais pas Yves Guillermot mais il me semblait que c'était un gros con. De deux moaux choisir le moindre ? Ou alors ce mec est vraiment apprécié de sa main d’œuvre ? C'est pas très clair.
MrPapillon
(20h22) MrPapillon Genre tous ceux qui n'ont pas le t-shirt et le drapeau breton.
MrPapillon
(20h22) MrPapillon Après ça se trouve ça sera comme en Turquie avec Erdogan, si Bolloré se plante et n'arrive pas à racheter, peut-être que Guillemot va lancer une grande purge interne à tous les traîtres;
MrPapillon
(20h21) MrPapillon choo.t > Pourquoi ? Les employés n'ont pas été menacés s'ils le faisaient pas.
Segma
(20h10) Segma Crusing > (14h00) "l'Experts George Heads, cool comme dans une pub pour chewing-gum", "du héros à la coupe de footballeur est-allemand", avoue que c'est toi qui l'a écrit cette critique.
Crusing
(19h16) Crusing zouz > horrible, je dis battle! [youtube.com]
zouz
(19h02) zouz [youtube.com]
aeio
(18h54) aeio Nouveaux jeux sur GOG Connect : [gog.com]
choo.t
(18h16) choo.t zouz > J'ai vomi.
zouz
(17h56) zouz [twitter.com]
Crusing
(14h56) Crusing (de rien)
Crusing
(14h55) Crusing thedan > macGruber.
thedan
(14h54) thedan Crusing > sauf que là c'est de la série avec déjà une certaine désinvolture... Aprés, bon, on peut aussi faire un film
Crusing
(14h52) Crusing c'est exactement le même type de four que knight rider, ils n'ont toujours pas compris qu'au lieu de faire du remake, il faut faire de la parodie. Comme 22 jump street.
Crusing
(14h48) Crusing choo.t > ou pour faire 80's, ils ont hésité à mettre un balladeur K7 je pense.
choo.t
(14h26) choo.t Crusing > Une ampoule, des écouteurs, une pile 9v, un trombone et un couteau suisse, tout ça pour faire une étincelle ?
Crusing
(14h13) Crusing zouz > haha, même pas :D [youtube.com]
zouz
(14h09) zouz Crusing > Ils ont gardé la musique du générique au moins ?
thedan
(14h01) thedan noir_desir > bien sur comme sur le 8... Après ça fait partir de l'evolution 'naturel" quand même
Crusing
(14h00) Crusing Ho bein quelle surprise [telerama.fr]
zouz
(13h50) zouz Huhu la config requise pour Civ6, je pense que mon vieux smartphone peut le faire tourner. [pcrequirements.net] (et c'est très bien comme ça)
zouz
(13h48) zouz noir_desir > Good boy... [i.imgur.com]
noir_desir
(12h53) noir_desir thedan > et pourquoi pas sur W7, beaucoup de jeu sortent encore sur W7, et quantum avait été annoncé only W10, et maintenant il est compatible W7
thedan
(12h01) thedan Crusing > t'es pas un peu maso... pousse juste au bout , prend-le aussi sur vista (tu l'avais oublié celui-ci avoue !)
Crusing
(11h54) Crusing Ah nan nan, quiite à être borné, je veux la ME!
thedan
(11h51) thedan Crusing > t'oublie la version 98(SE) ...
Crusing
(11h29) Crusing noir_desir > je croise les doigts pour une version win ME
noir_desir
(11h07) noir_desir thedan > avec un peu chance, ça ferra comme quantum
noir_desir
(11h07) noir_desir thedan > marrant ce test, bon vivement qu'ils sortent sur W7
noir_desir
(11h06) noir_desir Niko > coucou !
thedan
(10h58) thedan Bon ce test de forza3 : [lemonde.fr] style MAIS POURQUOI !!!!
thedan
(10h58) thedan Niko > Bonjour, Niko !
Niko
(10h51) Niko Bonjour Factor !
dimanche 25 septembre 2016
__MaX__
(19h25) __MaX__ on parle pas d'iOS, faut pas tout mélanger
__MaX__
(19h24) __MaX__ Non mais aussi en UI tu peux faire à peu près ce que tu veux sur MacOS, c'est bien moins infantilisant que Windows.
noir_desir
(19h17) noir_desir Dragonir > il faut un juste milieu...
noir_desir
(19h06) noir_desir Dragonir > ouais super... Les lignes de commande je ne trouve pas que se soit une solution. Si c'est pour faire au moins aussi obscur que linux, autant aller sur linux.
Dragonir
(19h03) Dragonir noir_desir > sauf que chez Apple tu peux strictement tout faire via sudo en bash
noir_desir
(19h02) noir_desir __MaX__ > je comprend, ms prend le chemin d'apple, en infantilisant l'utilisateur quoi.
__MaX__
(18h54) __MaX__ MrPapillon > Tu rigoleras moins quand tu seras dans le cas de figure pour découper une structure html banane :]
__MaX__
(18h54) __MaX__ Et dans la pire des évolutions "nope tu ne modifieras pas ce fichier qui n'est pas en lecture seule si tu ne l'as pas lancé en administrateur même quand tu es administrateur de la machine"
__MaX__
(18h53) __MaX__ noir_desir > "Un mec qui sait utiliser l'environnement". Qui n'a pas besoin qu'on lui dise "hé attention ton pc risque d'exploser si tu installes ce logiciel" ou "attention attention ce dossier pourrait être utile au fonctionnement du système"
MrPapillon
(17h24) MrPapillon Je pense que l'interface de Reddit n'est pas hyper adaptée à la souris DualShock4 du browser de la PS4. Ou alors sur un bateau en pleine tempête aussi, parce qu'il faut cliquer sur des trucs petits. Une histoire de skills en gros.
Le vertueux
(17h20) Le vertueux Lire de haut en bas, faire rouler la molette, c'est pas facile !
choo.t
(16h46) choo.t Segma > Hein ?! C'est quoi le soucis avec son interface ?
Segma
(16h30) Segma A tous les mecs qui postent des liens reddit ici : arrêtez les gars, ce site est nuisible j'ai jamais vu une interface aussi imbitable.
MrPapillon
(14h47) MrPapillon Le futur c'est une IA soigneusement paramétrée par Zuckerberg pour sélectionner les pubs que tes employés vont devoir visionner à intervalles réguliers pour pouvoir utiliser leurs outils gratuitement.
MrPapillon
(14h46) MrPapillon "Avoir le contrôle de sa machine" Haha trop la tehon, ce truc du siècle dernier.
MrPapillon
(14h44) MrPapillon Power user, ce truc has been...
noir_desir
(14h39) noir_desir __MaX__ > power user ? que veux tu dire par là?
__MaX__
(14h37) __MaX__ L'UAC c'est tellement une putain de plaie... en fait tu te rends compte que leurs OS ne sont plus pour les power users.
noir_desir
(13h48) noir_desir Cyclope > ouais c'est clair que ms c'est fait plaisir avec W10.... La surveillance de toute les frappes du clavier, c'est quand même tellement dingue... Et le pire c'est qu'il te l'explique (j'avais essayé W10 2 petites heures), que c'est pour ton bien...
Cyclope
(13h43) Cyclope noir_desir > c'est malheureusement tellement vrai
noir_desir
(13h41) noir_desir Cyclope > J'aime beaucoup la représentation des doubles marteaux avec des caméras.
Cyclope
(13h38) Cyclope Pour avoir essayer d'usiner des images d'entreprise, je rejoins cet avis : [itvision.altervista.org]
__MaX__
(13h37) __MaX__ Un sequenceur oui :)
Cyclope
(13h37) Cyclope __MaX__ > W10 dans le monde pro, j'aimerais bien voir comment ça marche
noir_desir
(13h35) noir_desir __MaX__ > je ne sais pas ce qu'est cubase, surement un logiciel pro ^^. Enfin bref Vulkan est vraiment sorti au bon moment, pour une fois que la communauté du libre, ne fait pas n'importe quoi
__MaX__
(13h23) __MaX__ tout à fait, je croise les doigts pour que ça n'arrive pas de si tôt pour Cubase :x
noir_desir
(13h08) noir_desir __MaX__ > pour l'instant c'est surtout les jeux windows strore, heureusement il ne marche pas. Du coup, peu de développeur se sentent obligé de migrer sous directx12. Et que vulkan a l'air de pas mal marché
__MaX__
(12h58) __MaX__ Ouais :/ Jsuis aussi sur 7 ça me va très bien. Ce qui me fait peur c'est qu'ils commencent déjà à forcer W10 sur certaines applis
noir_desir
(12h57) noir_desir __MaX__ > Pour ma part jereste sur 7 pour machine actuelle. On verra plus tard. Dommage que tous les nouveaux pc soit sous w10
__MaX__
(12h48) __MaX__ Ca fait n'importe quoi dans la bdr, il y a des scripts de migration qui passent... ou pas, un peu aléatoirement. Les profils utilisateurs sont pourris jusqu'à l'os. 'fin bref, bon OS tout moisi.
__MaX__
(12h48) __MaX__ J'avais beaucoup d'espoir pour l'OS, sachant que Win8 était un beau raté. Mais là putain, je peux vraiment pas. Et je crois que le système de migration pour passer dessus est le pire qui ait été produit depuis win95
noir_desir
(12h28) noir_desir __MaX__ > A priori, w10 n'a pas été si bien déployé qu'il le voulait.
noir_desir
(12h27) noir_desir __MaX__ > c'est pas faux...
__MaX__
(11h31) __MaX__ Laurent > Ya plus simple : ne pas installer Windows 10.
__MaX__
(11h26) __MaX__ ignatius > oui ça serait tellement bien :[ ( c'est pas Eidos qui est en cause c'est Nixxes )
aeio
(02h38) aeio (23h19) Il paraît qu'il suffit de téléphoner au support et d'expliquer le problème (carte mère remplacée suite à une panne) pour obtenir une nouvelle license gratuitement.
samedi 24 septembre 2016
Laurent
(23h19) Laurent donc si vous le pouvez, essayez de lier un compte ms à votre clé win10 AVANT de changer de CM/PC...
Laurent
(22h30) Laurent évidemment, c'est quand il est trop tard que MS dit enfin comment marche le systeme et comment on l'a dans l'os : [support.microsoft.com]
Laurent
(22h28) Laurent il y a une option "materiel recent" qui demande un compte MS. J'en ai un vieux que je rentre, réponse : aucune clé win10 liée à ce compte, win10 non activé. Donc si vous n'avez pas créé de compte MS quand vous avez installé win10, ça peut vous arriver :/
Laurent
(22h27) Laurent je ne retrouve pas la discussion sur les licence win10 donc je fais court : ma carte mere vient de claquer. je la change par la meme à l'identique, win n'est plus activé. je rentre la clé win10 copiée apres la maj win7->10, pas activée
LeGreg
(22h02) LeGreg Mieux : bientot des DRMs dans votre voiture pour éviter de débloquer les DLCs payants (capacité de batterie supplémentaire) : [geek.com]
The Real Phoenix
(20h34) The Real Phoenix Dragonir > Le pire c'est que c'est pour empêcher les joueurs PC de déverrouiller les trucs "payants" dans le jeu, comme les perso ou les décors...
aeio
(19h21) aeio (14h16) Oui, APEX (vêtements) et HairWorks (poils).
ignatius
(17h51) ignatius (16h43) __MaX__ > Je viens de tester Arkham Knight sur PC, il est impressionnant de détails et fluide sur une machine appropriée. Si Eidos Montreal pouvait faire la même chose sur Deus Ex. Encore quelques patchs...
__MaX__
(16h43) __MaX__ FrereT0c > Tout à fait et sans de sacrifice particulier sur les perfs ('fin une fois que le jeu s'est mis à tourner correctement :] )
__MaX__
(16h43) __MaX__ Witcher c'était une combi des deux, entre les persos et les créatures (ours, loups etc)
Dragonir
(16h03) Dragonir ​ Et pendant ce temps la SFV se tire une dernière balle dans le pied [theregister.co.uk]
FrereT0c
(14h25) FrereT0c D'ailleurs en parlant de techno qui fait bouger les fringues, je viens de finir Arkham Knight, et c'est le premier jeu que je vois qui l'intègre autant pour les vêtements. Ça bouge très bien et les textures de certains tissus sont bien foutues
MrPapillon
(14h17) MrPapillon Les cheveux/vêtements, c'est extrêmement coûteux en général oui.
MrPapillon
(14h17) MrPapillon essayent tablent sur la quantité et de grosses approximations.
MrPapillon
(14h16) MrPapillon Si tu parles de HairWorks sur The Witcher 3, je crois que c'est une techno complètement différente. Les technos de cheveux/vêtements se concentrent sur l'animation très réaliste de quelques grosses mèches, voire "cheveux", alors que les algos de fourrure,
__MaX__
(13h55) __MaX__ Ha peut être, j'ai pas assez d'infos sur la tech pour te dire ça. Mais bon W3 même sur les cartes Nvidia, ça tournait moins bien que sur des ATIs, c'est que ça doit être quand même un peu couillu comme api non ? :)
MrPapillon
(13h54) MrPapillon Donc vite fait comme ça, le coût devrait être proportionnel à la quantité de pixels à l'écran. Après peut-être que spécialistes pourront confirmer ou me traîner dans la boue.
MrPapillon
(13h53) MrPapillon __MaX__ > Il y a plein de façons de faire de la fourrure. Là je crois que c'est principalement du pixel shader, les infos de vitesses des joints ça doit pas coûter grand chose et je crois pas que ça doit créer beaucoup de géométrie.
__MaX__
(13h00) __MaX__ Le premier qui était plutôt cohérent dans l'intégration c'était Witcher 3
__MaX__
(13h00) __MaX__ MrPapillon > C'est toujours rigolo les trucs de fourrure, mais comme c'est pas utilisé partout dans un jeu vu que c'est gourmand, ça me donne généralement une sensation de manque de constance dans le rendu... ça fait bizarre.
MrPapillon
(12h31) MrPapillon Sympa, ils viennent de sortir la version 2 : [youtube.com]
Big Apple
(09h47) Big Apple LeGreg > Le problème no1 de Clinton, c'est son état de santé.
LeGreg
(05h31) LeGreg Ceci dit beaucoup de gens se rallient plus derrière elle parce qu'elle n'est pas Trump et vice et versa.
LeGreg
(05h28) LeGreg et dont elle ne s'est jamais distancé, les affaires liées au temps où son mari était gouverneur de l'Arkansas, leur forte amitié avec Trump pré-élection etc.
LeGreg
(05h25) LeGreg Clinton a plus qu'une casserole : outre le fameux serveur d'emails, ils ont la fondation Clinton avec de la suspicion de pay for play, de nombreux donateurs corporate qu'elle semble vilipender en public, les agressions sexuelles dont a été accusé son mari
_Kame_
(01h15) _Kame_ MrPapillon > [usuncut.com]